Lien vers ce message 13 Mai 2015, 21:00
Par Sciences et Avenir avec AFP Publié le 13-05-2015 à 13h30

Le taux de mortalité dû au tabac en France a été réévalué... à la hausse. Et c'est chez les femmes que cette augmentation est la plus marquée ces 30 dernières années.

http://referentiel.nouvelobs.com/file/13984188.jpg
Alors qu'en 1980, le tabac ne faisait que 2.700 morts parmi les femmes en France, elles ont été 19.000 à en mourir en 2010. ©ERIC FEFERBERG / AFP


78.000 morts en 2010 dues tabac. Une estimation supérieure à celle de 73.000 morts par an en France utilisée jusqu'à présent, réalisée par deux spécialistes qui soulignent la hausse des décès notamment parmi les femmes. "L'épidémie (de décès dus au tabac, ndlr) chez les femmes est en pleine augmentation", expliquent Catherine Hill et Laureen Ribassin-Majed, les deux épidémiologistes qui ont réalisé ce travail publié en mai 2015 dans la revue spécialisée The European Journal of Public Health.

En 30 ans, six fois plus de décès chez les femmes

Les femmes se sont mises plus tardivement à la cigarette par rapport aux hommes et celles qui ont "fumé sérieusement" atteignent aujourd'hui l'âge "où les dégâts sont importants", indiquent ces deux spécialistes de l'Institut Gustave Roussy et de l'Inserm. Alors qu'en 1980, le tabac ne faisait que 2.700 morts parmi les femmes en France, elles ont été 19.000 à en mourir en 2010. Un phénomène inverse touche les hommes : les décès dus au tabagisme sont passés de 66.000 en 1985 à 59.000 en 2010. Les politiques anti-tabac avec les hausses des prix, l'interdiction de la publicité et les compagnes contre la cigarette ont surtout réduit la consommation chez les hommes, selon l'étude.

Au contraire, les femmes qui avaient 20 ans dans les années 1970 se sont mises à fumer beaucoup et les générations suivantes ont continué, selon les épidémiologistes.

Les deux sexes confondus, le tabac s'affiche aujourd'hui comme une cause majeure de décès chez les 35-69 ans, provoquant la mort d'un homme sur trois et d'une femme sur sept dans cette tranche d'âge. Le cancer est la maladie généralement induite par le tabac : il a provoqué 47.000 des 78.000 décès en 2010 (cancer du poumon pour 28.000 cas). Les maladies cardiovasculaires et respiratoires sont les deux autres grandes causes de décès anticipés imputables au tabac, faisant respectivement 20.000 et 11.000 morts, selon les calculs des deux épidémiologistes.

Un plan anti-tabac a été adopté en avril par les députés en première lecture, dans le cadre de la loi santé. Il prévoit, en particulier, d'instaurer en mai 2016 des paquets de cigarettes neutres, sans couleur ni logo des fabricants. Par ces mesures, le gouvernement veut s'attaquer au tabagisme chez les jeunes, élevée en France, et espère réduire d'environ 10% en 5 ans le nombre des fumeurs actuellement estimés à 13 millions.
 

Commentez sur Facebook