Lien vers ce message 17 Mars 2015, 1:51
Par Virginie Montmartin
Publié le 16-03-2015 à 14h30 sciencesetavenir.fr


Découverte en 2012, cette nouvelle espèce de singes ne serait pas menacée. Les premières images montrent des groupes de plusieurs individus se promenant dans la forêt congolaise.

http://referentiel.nouvelobs.com/file/13792285.jpg
Un groupe de singes lesula a été filmé dans une forêt congolaise. © Capture d'écran Youtubee


PORTRAIT. Ça n'avait jamais été fait jusqu'à présent : le singe lesula (Cercopithecus lomamiensis) a été filmé dans une forêt située au centre de la République Démocratique du Congo. Photographié pour la première fois en 2007 par une jeune fille dans un village congolais, ce singe a été identifié en tant que nouvelle espèce en 2012. Cependant, les chercheurs avaient peu d'informations concernant son mode de vie puisqu'il vit dans des forêts tropicales reculées du Congo. Pour en savoir davantage sur son compte, deux chercheurs de l'université de Floride, Steven McPhee et Kate Detwiler ont posé des caméras dans la forêt congolaise. Ils en ont rapporté ces images, qui montrent des individus se promenant en groupe et surtout, au sol. En effet, c'est l'un des seuls singes d'Afrique à évoluer ainsi, les autres singes se promenant plutôt au sommet des arbres. Et c'est une séquence avec un "happy end", puisque le nombre d'individus observés comme la présence de petits démontre que cette espèce n'est pas menacée.

Lire :

>> VIDEO - Une lionne ouvre la portière d'une voiture

>> VIDEO. Un gardien brésilien marque un but depuis sa surface

>> Le restaurant de Nafissatou Diallo fermé après un incendie

>> Combattants kurdes détruisent un camion de l'Etat islamique



Un groupe de lesulas dans la forêt congolaise. © Youtube


Un singe peu menacé ?

Afin de déterminer le statut de conservation de cette espèce, les chercheurs ont comparé plusieurs images prises dans deux forêts distinctes : une forêt très soumise à la chasse et une autre plus préservée. Les résultats montrent que le nombre d'individus est similaire entre les deux territoires. De ce fait, le lesula ne semble pas être une espèce touchée par le commerce de gibier. Il apparaît comme étant un animal timide et discret qui a su s'adapter aux prédateurs terrestres en se déplaçant au sol. Mais cette bonne nouvelle sera-t-elle de courte durée ? Les caméras ont montré que les animaux habituellement chassés tel que le potamochère (Potamochoerus larvatus, une sorte de cochon sauvage) sont de moins en moins nombreux. Le lesula pourrait donc devenir une cible future pour la chasse. C'est pourquoi les chercheurs du projet TL2 (en faveur de la conservation de la forêt congolaise), ont demandé à l'Union Internationale pour la conservation de la nature (UICN) de classer le lesula dans la catégories des animaux vulnérables.
Message édité 1 fois, dernière édition par root, 17 Mars 2015, 1:52  
 

Commentez sur Facebook