Lien vers ce message 10 Mars 2015, 1:14
Par Joël Ignasse sciencesetavenir.fr
Publié le 09-03-2015 à 10h00


Des autocollants apposés sur la peau permettent de contrôler par pression des dispositifs comme les portables. Cette innovation baptisée "iSkin" sera présentée en mars durant le salon CeBIT.

http://referentiel.nouvelobs.com/file/13770721.jpg
Ce tatouage permet de commander sont lecteur de musique mobile. Oliver Dietze


BIOCOMPATIBLE. Une équipe d’informaticiens et d’ingénieurs des universités de Sarrebruck et de Carnegie Mellon ont développé des autocollants biocompatibles : ils peuvent être apposés sur la peau et servir d’interface pour commander des appareils comme les téléphones mobile ou les tablettes.



Lire :

>> INFORMATIQUE- HTTP/2 la mise à jour qui va accélérer le web

>> Sous l'eau, une usine à vagues qui produit l'électricité

>> Projet Mars One: les candidats au voyage décolleront en 2024

>> Mars - un océan recouvrait la moitié de son hémisphère nord

Le corps humain devient plus étroitement lié à la technologie

Les dispositifs baptisés iSkin sont fabriquée en silicone souple et équipés de capteurs électriques conducteurs en contact avec la peau. Ils agissent comme une interface d’entrée et selon le type d’autocollants utilisés, ils permettent de répondre à un appel ou de commander le volume d’un lecteur portable. "Les autocollants nous permettent d'élargir l'espace d'entrée accessible à l'utilisateur, car ils peuvent être collés pratiquement partout sur le corps", explique Martin Weigel, qui a participé au projet. Chaque utilisateur peut également programmer différentes fonctions sur chaque autocollant selon ses préférences.

http://referentiel.nouvelobs.com/file/13770593.jpg
L'autocollant peut être apposé sur la peau puis retiré sans gêne. © Oliver Dietze.


PEAU. "Nos autocollants sont aussi respectueux de la peau, car ils sont attachés au derme avec un adhésif de qualité médicale. Les utilisateurs peuvent donc décider où ils veulent placer le patch et combien de temps ils veulent le porter". Actuellement, les capteurs autocollants sont connectés via un câble à un système informatique. Mais les ingénieurs travaillent à la mise au point d’un autocollant muni d’une puce permettant une communication sans fil avec l’appareil choisi. En plus de contrôler la musique ou des appels téléphoniques, la technologie de iSkin pourrait être utilisée pour de nombreuses autres applications. Certains imaginent par exemple un véritable clavier pouvant se coller sur l’avant-bras et permettant d’envoyer des textos.

Les chercheurs présenteront pour la première fois leur invention à la conférence CeBIT, consacrée aux nouvelles technologies, qui se tiendra à Hanovre en Allemagne, à la fin du mois de mars 2015.
Message édité 1 fois, dernière édition par root, 10 Mars 2015, 1:16  
 

Commentez sur Facebook