Lien vers ce message 04 Mars 2015, 12:59
04 Mars 2015 bridoz.com

http://bridoz.com/wp-content/uploads/2015/03/facebook-nuit-a-la-sante.jpg
Vérifier constamment votre compte Facebook pour voir ce que font vos amis pourrait bien mener à une sévère dépression. (source: cnn.com)


facebook nuit a la sante

Une étude récente, menée par des chercheurs de l’Université Technique de Nanyang, de l’Université de Bradley, et de l’Université du Missouri Columbia, a en effet montré que les utilisateurs accros de Facebook (FB, Tech30) peuvent finir par éprouver de la jalousie, et, à terme, une profonde tristesse.

Lire :

>> Après 37 ans de mariage, il l'abandonne - Voici sa vengeance

>> Corée du Sud: l’adultère puni par la loi mais très répandu

>> Tanzanie, 700 meurtres de femmes accusées de sorcellerie

Ces chercheurs ont interrogé 736 étudiants, et ont découvert, pour résumer, que si vous passez votre temps à espionner vos amis sur Facebook, et que vous vous apercevez que leur vie est meilleure que la vôtre, alors vous vous sentirez mal.
“Si l’on utilise Facebook pour évaluer la réussite financière d’un contact, ou pour voir si un vieil ami est heureux en amour – ce qui provoque généralement de la jalousie chez un utilisateur – alors l’utilisation du site peut provoquer une dépression“, explique Margaret Duffy, enseignante en journalisme à l’Université du Missouri.

Et cela ne touche pas que les étudiants. J’approche de l’âge mûr, et je comprends tout à fait ces observations.
Facebook occupe une place immense dans ma vie. À l’instar de nombreux utilisateurs, j’ai installé l’application sur mon téléphone. Je la vérifie au travail. Je la vérifie à la maison. Je la vérifie dans la rue. Si je suis dans une station de métro équipée de Wi-Fi, je la vérifie là aussi.

Je suis constamment à jour sur le quotidien de mes amis, sur leurs enfants, et sur leurs lectures du moment. Malheureusement, c’est une dépendance dont je ne peux me défaire.

Facebook est comme une petite fenêtre dans la vie de mes amis d’enfance. Ils ont des bébés, voire, pour certains, des adolescents. Ils ont des demeures superbes. Et ils organisent des dîners particulièrement mémorables ! La présentation de leurs plats semble tout droit sortie des pages d’un magazine de savoir-vivre. Je regarde toutes les vidéos de leurs enfants et de leurs paroles improbables. Je clique sur toutes leurs photos de vacances, dans des pays exotiques.

Et j’ai fini par en conclure que Facebook est un magazine dédié à l’art de vivre de mes amis, qui ont tous une vie bien meilleure que la mienne…
 

Commentez sur Facebook