Lien vers ce message 24 Juin 2014, 8:18
Google et Microsoft vont intégrer le «Kill Switch», une fonction visant à décourager le vol de téléphone. Plus de neuf smartphones sur dix en seront bientôt équipés.

http://www.lefigaro.fr/medias/2014/06/23/PHOb8d6ed36-fac1-11e3-8eff-02cf19f90f15-805x453.jpgUn pas de plus contre les vols de portables. Google et Microsoft sont arrivés à un accord pour intégrer à leurs prochains systèmes d'exploitation pour mobile une fonction antivol. Le «Kill Switch» est une fonction qui, une fois activée, rend le téléphone inutilisable. Elle s'avère très utile à la victime une fois le smartphone dérobé, mais elle peut aussi dissuader les voleurs.
Les utilisateurs d'iOS, le système d'exploitation d'Apple (environ 13% de parts de marché) connaissent déjà le «Kill Switch». Cette fonction est présente sur les appareils mobiles de l'entreprise depuis iOS 7, lancé en septembre dernier. Pour débloquer un iPhone protégé de cette manière, il faut entrer le bon identifiant Apple et son mot de passe. Dans le cas contraire, la mémoire de l'appareil peut être effacée, et le smartphone devenir totalement inutilisable.
Avec le renfort de Google et de Microsoft, 97% des smartphones vendus pourront maintenant être protégés par le «Kill Switch», a souligné le procureur général de New-York, Eric Schneiderman, lors de l'annonce de cet accord. Le système d'exploitation de Google, domine en effet le marché des smartphones. En novembre 2013, Android était installé sur plus de 80% des smartphones dans le monde. Microsoft est en troisième position, avec un peu moins de 5% de parts de marché.

Un outil de dissuasion efficace

Microsoft et Google sont arrivés à un accord le 19 juin. Il est le fruit de la mobilisation de la «Secure Our Smartphones Initiative». Ce mouvement a été créé en juin 2013 pour pousser l'industrie du smartphone à prendre des mesures contre les vols. En 2013, plus de 3 millions de smartphones ont été volés aux États-Unis. «Les smartphones étaient des cibles tentantes parce qu'ils sont facile à voler, et qu'il est facile d'effacer les données», pour enfin les revendre sur le marché noir, a expliqué Eric Schneiderman en conférence de presse.
Le procureur général a salué l'efficacité de la fonction en prenant l'exemple d'Apple. À New-York, de janvier à juin 2014, les vols de produits Apple ont baissé de 19% par rapport à la même période en 2013. A Londres, cette baisse est de 24%, et à San Francisco, de 38%.

Source: LeFigaro
Message édité 1 fois, dernière édition par root, 30 Septembre 2014, 5:15  
 

Commentez sur Facebook