Lien vers ce message 03 Février 2015, 9:33
Par lefigaro.fr Publié le 02/02/2015 à 10:51

http://i.f1g.fr/media/ext/805x/www.lefigaro.fr/medias/2015/02/02/PHOcfb722e4-aabd-11e4-82e2-a3a5660d4bd1-805x453.jpg
Nafissatou Diallo était parvenue en août 2012 à un arrangement financier avec Dominique Strauss-Kahn.


L'ancienne femme de chambre du Sofitel, qui accusait Dominique Strauss-Kahn d'agression sexuelle, a ouvert cet établissement avec l'argent que l'ancien directeur du FMI lui avait été versé au terme d'un accord amiable.

Pour bon nombre, elle restera celle par qui le scandale est arrivé. Plus de trois ans après avoir accusé Dominique Strauss-Kahn d'agression sexuelle, Nafissatou Diallo cherche à présent à reconstruire sa vie. L'ancienne femme de chambre du Sofitel est ainsi revenue vivre à New York, après voir dû quitter précipitamment la ville. «Elle et sa fille vont bien. Elle essaie de mener sa vie comme n'importe quel New-Yorkais», a expliqué lundi son ancien avocat Douglas Wigdor au micro de RTL. Selon la radio, elle a ouvert un restaurant où sont servis des repas typiquement américains ou venus d'Afrique de l'ouest. C'est l'argent obtenu au terme d'un arrangement avec l'ancien directeur du FMI qui lui a permis de créer cet établissement.

A Lire :

>> Madagascar: une grave sécheresse menace le sud du pays

>> Il fait irruption à la télévision néerlandaise arme en main

>> CAN 2015: Côte d’Ivoire défiera l’Algérie, Cameroun éliminé

Au mois d'août 2011, Nafissatou Diallo, alors âgée de 33 ans, avait porté plainte au civil contre DSK. Elle accusait l'ex-ministre socialiste et potentiel candidat à la présidentielle de 2012 de l'avoir contrainte le 14 mai 2011 à une fellation dans l'une des chambres du Sofitel à New York, où il résidait. Les deux parties étaient finalement parvenues à un accord, évitant ainsi la tenue d'un procès. Le montant exact de la transaction reste cependant un mystère. Une somme de 1,5 million de dollars avait été évoquée par le JDD. Toutefois, explique son avocat, «elle a peut-être plus d'argent qu'elle n'en a jamais eu, mais je sais de façon certaine qu'elle aurait préféré rester femme de chambre». La procédure pénale avait pour sa part été abandonnée, le juge ayant émis des doutes sur la crédibilité de la victime.

À partir de ce lundi, Dominique Strauss-Kahn se retrouve pour sa part de nouveau sur le banc des prévenus. Il est cette fois accusé d'avoir été au cœur d'un réseau de prostitution dans l'affaire du Carlton.
 

Commentez sur Facebook