Lien vers ce message 28 Janvier 2015, 6:18
Créé le 28.01.2015 à 03:26
*Philippe Berry 20 minutes


L'initiative de Planetory Society a été entièrement financée par une campagne participative...

http://img.20mn.fr/XCQkgxO-S2a-W2-ldAXLzQ/648x415_concept-voile-solaire.jpg
Un concept de voile solaire. - PLANETORY SOCIETY


Accélérer à la force du Soleil. L'idée est poétique, et Jules Vernes y pensait déjà en 1865 dans De la Terre à la Lune. En mai prochain, l'organisation à but non-lucratif Planetory Society va procéder à son premier test de voile solaire avant un déploiement dans l'espace prévu en 2016.
Cette année, une mini-sonde de la taille d'une grosse brique de jus d'orange sera emportée à haute altitude par une fusée Atlas afin de vérifier que le système qui doit déployer quatre voiles triangulaires, pour une surface totale de 32 m², fonctionne correctement. L'an prochain, le même test sera mené dans l'espace, à 700 km de la Terre, soit plus loin que l'orbite de la Station spatiale internationale.

Pour ce projet, Planetory Society, dont font notamment partie Bill Nye The Science Guy et l'astronome Neil Tyson DeGrasse, a levé plus de 4 millions de dollars dans une campagne de financement participatif.

Terre-Mars en un mois?

Une voile solaire, comment ça marche? Une voile en «mylar», un polyester métallisé quatre fois plus fin qu'un sac poubelle, est frappée par les photons de la lumière solaire. Quand ils rebondissent, une petite quantité d'énergie est libérée, ce qui permet de faire accélérer une sonde spatiale doucement mais sûrement.

A Lire :

>> Vêtements connectés: Un tissu capables d'alerter les secours

>> SCIENCE - Des chercheurs réussissent à «décuire» un œuf dur

>> SCIENCE le drap intelligent qui vous réveille au bon moment

En 2010 sonde japonaise Ikaros a voyagé propulsée par une voile solaire jusqu'à Vénus. De nombreux autres tests sont nécessaires, alors que plusieurs pays misent sur de tels systèmes, par exemple, pour désorbiter des vieux satellites et lutter contre le problèmes de débris spatiaux.
A plus long terme, une voile solaire pourrait permettre de s'aventurer plus loin et faire baisser drastiquement le coût d'un voyage vers Mars, alors que le carburant représente une grosse part de tout budget spatial. En 2005, un concept utilisant un rayon de micro-ondes estimait pouvoir réduire la durée d'un aller simple vers la Planète rouge de neuf à un mois. Là, on n'est plus chez Jules Vernes mais chez Arthur C. Clarke.
 

Commentez sur Facebook