Lien vers ce message 26 Janvier 2015, 11:12
Publié le 26-01-2015
Par RFI


http://scd.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_16x9_1024_578/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/Macky-sall_0.jpg
Le président sénégalais Macky Sall a posé la première pierre du nouveau pôle universitaire, à Diaminadio, qui accueillera 30 000 étudiants.
DR


Le président sénégalais Macky Sall a posé la première pierre du nouveau pôle universitaire, à Diaminadio en banlieue de Dakar. Ce campus flambant neuf, qui s’inscrit dans le Plan Sénégal Emergent, un plan qui vise le développement économique du pays à l’horizon 2035, verra le jour dans 24 mois.

Les portes devraient ouvrir en octobre 2016 avec 40 hectares dédiés aux matières scientifiques et professionnelles : de l’économie, de l’aéronautique, de l’architecture. Selon le ministre de l’Enseignement supérieur, les disciplines seront alignées sur les besoins de l’économie du pays.

A terme, la deuxième université de Dakar accueillera 30 000 étudiants. Un nouveau campus qui permettra de désengorger celui du centre-ville. Car aujourd’hui, les amphithéâtres de l’Ucad sont saturés. Ils accueillent plus de 70 000 étudiants, l’équivalent d’une ville moyenne au Sénégal.

A Lire :

>> 10 chiffres sur l'Afrique qui pourraient vous surprendre

>> VIDEO - Le Malawi dévasté par des inondations

>> Kenya: écoliers dispersés par des tirs de gaz lacrymogènes

Diaminadio n’est pas le seul campus qui sortira de terre. Dans quelques semaines, Macky Sall a prévu de lancer les travaux d’une autre l’université, celle du Sine Saloum. Cette université sera dédiée, avant tout, à l’agriculture, et décentralisée dans une région rurale du Sénégal. Cet emplacement pose d'ailleurs question : certaines associations s’inquiètent du manque d’infrastructures telles que des routes ou des logements, nécessaires au bon fonctionnement d’un campus universitaire.
 

Commentez sur Facebook