Lien vers ce message 19 Janvier 2015, 18:48
Créé le 19.01.2015 à 09:37
20 Minutes avec AFP


Ce rapt intervient après l'attaque de Baga, la plus destructrice jamais perpétrée par la secte islamiste...

http://img.20mn.fr/OtLs9OKbTwekDsr2MRxUnQ/648x415_femme-marche-milieu-maisons-brulees-boko-haram-baga-nigeria-image-archive-21-avril-2013-baga-nouveau-attaquee-organisation-terroriste.jpg
Une femme marche au milieu des maisons brûlées par Boko Haram à Baga, au Nigeria, sur cette image d'archive du 21 avril 2013. Baga a de nouveau été attaquée par l'organisation terroriste. - AFP


Boko Haram a lancé dimanche dans l'Extrême-nord du Cameroun un nouveau raid meurtrier, enlevant une soixantaine de personnes. «Des combattants de Boko Haram ont fait irruption ce matin (dimanche) dans deux villages de la zone de Tourou, dans l'arrondissement de Mokolo (région de l'Extrême-nord). Ils ont incendié les concessions et sont repartis avec une soixantaine de personnes. La plupart de ces personnes sont des femmes et des enfants», a affirmé un officier de policier basé dans la zone, précisant que «l'attaque a fait des morts» sans pouvoir donner de chiffre.

Lire aussi :

>> RDC: Au moins deux blessés par balles dans des affrontements

>> Boko Haram : Idriss Déby appelle les pays africains à s’unir

>> Des manifestations anti-caricatures dans le monde musulman

«L'armée (camerounaise) a lancé une opération», a-t-il ajouté sans plus de précision. Il s'agit du plus important rapt perpétré dans la région camerounaise de l'Extrême-Nord par les insurgés islamistes nigérians, dont les incursions dans ce secteur sont récurrentes depuis des mois.

Objectif, stopper les attaques

La nouvelle attaque de Boko Haram dimanche intervient alors que le Tchad a commencé à déployer ses troupes au Cameroun avec l'objectif de stopper les attaques du groupe islamiste nigérian, affichant aussi sa volonté de reprendre Baga.
Située dans le nord-est du Nigeria, cette ville stratégique sur les rives du lac Tchad, est tombée aux mains du groupe islamiste début janvier. Des témoignages glaçants sur les exactions perpétrées par Boko Haram ont horrifié la communauté internationale. Le président français François Hollande et le secrétaire d'Etat américain John Kerry ont dénoncé des «crimes contre l'humanité».
Selon Amnesty International, l'attaque de Baga est «la plus grande et la plus destructrice» jamais perpétrée par Boko Haram depuis le début de son insurrection en 2009. Celle-ci a fait plus de 13.000 morts et 1,5 million de déplacés.

 

Commentez sur Facebook