Lien vers ce message 17 Juin 2014, 2:32
Les attachés militaires des ambassades de France, de Belgique, d’Uganda et de Tanzanie en poste à Kigali ont été invités hier 12 juin à se transporter sur les lieux d’attaque des FARDC (Forces Armées de la RDC) à Busasamana du District Rubavu au Rwanda.

http://fr.igihe.com/local/cache-vignettes/L600xH450/mmm-13-38134.jpgEux avec les Observateurs militaires de la JVM (Joint Verification Mechanism) originaires des onze Etats membres de l’ICGLR (Conférence Internationale sur la Sécurité en Afrique des Grands Lacs) se sont fait expliquer toutes les circonstances de l’attaques des troupes des FARDC sur le Rwanda.
Les explications données par le Col. Chris Murari et le Gén. Mubarak Muganga ont montré l’évolution du conflit de razzia de bétail qui était latent jusqu’à ce ce mardi 11 juin 14 pour une confrontation ouverte.

“Les éléments des FARDC ont commencé par s’infiltrer au Rwanda dans la colline du secteur Busasamana frontalière avec la RDC pour voler le bétail des fermiers rwandais. La colline en question est Kanyesheja. L’étape qui a suivi est que plus de 100 militaires congolais ont traversé la frontière pour planter le drapeau congolais sur cette colline tout en coupant la forêt qui y était plantée », a informé le Col. Chris à ses collègues de la JVM et aux attachés militaires présents sur les lieux où avaient eu lieu ces affrontements.

Pour le Gén. Mubarakh Muganga, commandant de la division militaire de l’Ouest, « les échanges de feux ont suivi et les assaillants ont fui laissant derrière eux cinq corps dont un qui, avant de rendre l’âme, a dit qu’il était originaire de Karongi en province rwandaise de l’Ouest. Il se dit qu’il faisait partie des FDLR (Forces Démocratiques de Libération du Rwanda), signe de collaboration entre les FARDC et ces FDLR ».

http://sightsofrwanda.com/wp-content/uploads/2013/02/Exploring-Rwanda%E2%80%99s-museums-and-heritages.pngLes fermiers de Busasamana dont un certain Damascène, agronome de secteur ont accusé les troupes congolaises qui font irruption dans leurs propriétés pour leur voler leur bétail (vaches et chèvres) qu’elles ne relâchent que moyennant paiement d’une somme d’argent sans quoi elles gardent ce bétail pour de bon.

« Ils nous, moi et mon voisin, ont pris 15 chèvres qu’ils ont dépecées et mangées sans suite. Je trouvais inutile d’aller réclamer mon bétail », a confié à la presse l’agronome.

Pour le Maire de district Rubavu, Sheikh Bahame Hassan, ces militaires congolais volent denrées alimentaires et bétail. Pour lui, cette situation dure très longtemps. « La dernière fois qu’ils ont envahi le secteur, ils ont pris 6 vaches du chef de village. Pour les libérer, il a dû leur donner 152.000 Frw », a dit Hassan à IGIHE pour dire que l’altercation avec les troupes rwandaises de ce mardi 11 juin ne rentre que dans la suite logique.

Du lieu des affrontements, on voit à quelques 500m la position des FARDC de l’autre côté de la frontière en RDC sur une colline jumelée avec celle de Busasamana rwandaise.

Les cinq corps de militaires congolais vont être transportés par la Croix Rouge Rwandaise au poste frontière de Gisenyi où ils seront remis à la Croix Rouge Congolaise.


Source: igihe.com
 

Commentez sur Facebook