Lien vers ce message 13 Janvier 2015, 17:16
Publié le 13-01-2015
Par RFI


http://scd.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_16x9_1024_578/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/000_Par8069831_0.jpg
Première conférence de rédaction des survivants de Charlie Hebdo après la tuerie, le 9 janvier 2015 dans les locaux de Libé à Paris.
AFP PHOTO / BERTRAND GUAY


Le prochain numéro de Charlie Hebdo, qui paraîtra mercredi, a été bouclé. Très attendue, sa couverture a été dévoilée lundi 12 janvier en soirée. Verdict : la rédaction du journal satirique, amputée de douze des siens assassinés il y a une semaine par les frères Kouachi, ne cède pas. Il s'agit de nouveau d'un dessin du prophète Mahomet, surmonté du titre « Tout est pardonné ».

Le nouveau Charlie Hebdo, qui sortira mercredi, est bouclé. Il a été préparé dans la douleur par les rescapés de l'attaque du 7 janvier 2015, au cours de laquelle les frères Kouachi ont décimé les rangs de la rédaction à la kalachnikov, disant vouloir « venger le prophète », mainte fois croqué par les caricaturistes de l'hebdomadaire. Un exercice compliqué, dans laquelle les survivants disent avoir mis ce qui leur restait de courage, abrités dans les locaux du quotidien Libération et travaillant sur des ordinateurs prêtés par Le Monde.

Les survivants ne fléchissent pas : Mahomet apparaît de nouveau sur la Une, la larme à l'œil, une pancarte « Je suis Charlie » dans les mains. Un dessin signé Luz, précédé du titre « Tout est pardonné ». Les auteurs souhaitent rester dans la droite ligne de la tradition du journal. « Nous nous moquons de nous, des politiques, des religions, c'est un état d'esprit », a souligné l'avocat du journal Richard Malka. « Quand on a une pancarte " Je suis Charlie ", ça veut dire : " Vous avez le droit au blasphème, vous avez le droit de critiquer ma religion, parce que ce n'est pas grave " », ajoutait-il.

http://scd.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/aef_image_original_format/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/Charlie_0.jpg

Le prophète Mahomet en couverture du numéro 1178 de Charlie Hebdo, qui paraitra mercredi 14 janvier 2015, tiré à 3 millions d'exemplaires.


Ce numéro 1178 sera finalement tiré à 3 millions d'exemplaires, contre 1 million initialement annoncé et 60 000 d'ordinaire. Selon le chroniqueur-urgentiste Patrick Pelloux, il sera traduit en 16 langues. Les messageries lyonnaises de la presse (MLP) comptent expédier 300 000 exemplaires dans 25 pays du monde, contre 4 000 habituellement, nous informe le site du journal Le Monde. Les distributeurs assurent au « quotidien du soir » qu'ils ne puiseront pas dans les recettes issues du premier million d'exemplaires vendus. L'intégralité des 27 000 points de vente français seront pourvus quotidiennement, du 14 au 19 janvier. Le numéro restera en kiosque pendant huit semaines.

Lire aussi :

>> « Vous allez payer car vous avez insulté le Prophète »

>> Marche républicaine à Paris: l’Afrique bien représentée

>> #OpCharlieHebdo Contre-attaque d'Anonymous atteint ses cible

Cette sortie, malgré tout, est un « geste de survie », a expliqué l'avocat du journal. Mais le numéro de cette semaine se veut aussi normal que possible, évitant la rubrique nécrologie, l'hommage et les dessins affluant de l'extérieur depuis le 7 janvier dernier. Il contiendra en revanche des dessins inédits des membres assassinés de l'équipe : Cabu, Wolinski, Charb, Tignous. L'étonnant aurait été que Mahomet n'y apparaisse pas, a expliqué Richard Malka, car « dans chaque numéro de Charlie Hebdo depuis 22 ans, il n'y en a pas un où il n'y a pas de caricatures du pape, de Jésus, de curés, ou de rabbins, d'imams et de Mahomet ».

Des réactions épidermiques sont à craindre, mais dans son prêche de vendredi dernier, l'imam de la mosquée de Bordeaux Tareq Oubrou, par ailleurs théologien respecté, a tenté d'apporter son conseil pour trouver remède à la susceptibilité : « Parole contre parole, pensée contre pensée, intelligence contre intelligence, caricature contre caricature. Qui empêche les musulmans de faire des caricatures ? Faites aussi un hebdomadaire, et faites aussi les caricatures ! », a-t-il dit aux fidèles venus l'écouter (voir la vidéo complète sur le site internet de Sud-Ouest).
 

Commentez sur Facebook