Lien vers ce message 31 Décembre 2014, 22:27
Créé le 31.12.2014 à 15:19
20 minutes


Dans le magazine Rolling Stone, la rappeuse américaine de 32 ans évoque l'interruption volontaire de grossesse auquel elle a eu recours...

http://img.20mn.fr/_1M6iUwdRPWPyTT1iv4OrQ/648x415_nicki-minaj-9-novembre-2014-glasgow.jpg
Nicki Minaj, le 9 novembre 2014, à Glasgow. - Joel Ryan/AP/SIPA
J.M.


Provocante et pulpeuse, la rappeuse n'en demeure pas moins une femme aux idées bien prononcées. Nicki Minaj s’est confiée dans le magazine Rolling Stone du mois de janvier au sujet de son avortement, des violences policières à l'égard des Noirs américains, de son image auprès des filles et bien sûr de sa musique.

«Je n’avais rien à offrir à un enfant»

Dans son album The Pinkprint, sorti mi-décembre, Nicki évoque son avortement et se livre davantage dans l'interview. A l’époque, tandis qu’elle étudiait les beaux-arts à l'école LaGuardia, à Manhattan, elle sortait avec un homme beaucoup plus âgé qu'elle. Lorsque Nicki a découvert qu’elle était enceinte de lui, elle a cru qu’elle «allait mourir». «J’étais une adolescente. C’était la chose la plus difficile que j’ai dû affronter». La décision d’avorter? «Elle me hantera toute ma vie», explique-t-elle. «Je serais pris en défaut, si je disais que je n'étais pas pour l’IVG. Je n’étais pas prête. Je n’avais rien à offrir à un enfant.»

http://images.musictimes.com/data/images/full/11352/safaree-samuels-and-nicki-minaj.jpg
Nicki Minaj, Safaree Samuels


«Vous avez un gros cul? Remuez-le!»

Côté cœur, la rappeuse, qui a rompu avec Safaree Samuels après une relation qui a duré 11 ans, raconte: «J’ai dû apprendre à faire des choses aussi simples que dormir toute seule». Cette forte personnalité s'explique aussi sur le clip Anaconda, qui célèbre les fesses charnues. «Je représente les filles qui veulent être sexy et danser, mais qui ont aussi une haute opinion d'elles-mêmes. Vous avez un gros cul? Remuez-le! Ça ne veut pas dire que vous n'avez pas le droit d'avoir votre diplôme.»

Au secours de Kanye West

Par ailleurs, dans le même entretien avec le magazine, Nicki Minaj revient sur le décès d'Eric Garner, mort étouffé par des policiers pendant son interpellation. «C'est horrible, et j'ai lu tellement de déclarations qui disaient "Pourquoi sommes-nous surpris?" C'est ce qui est vraiment triste: le fait qu'on devrait s'habituer à être traité comme des animaux.» Enfin, elle vient au secours de Kanye West, resté silencieux au sujet des violences policières: «Il était le porte-parole non officiel du hip-hop, mais il s'est fait laminer.»

Lire aussi :

>> Willow Smith en crise d'adolescence ?

>> S.Ibaka s’implique dans la réinsertion de enfants vulnérable

>> Stromae lance sa ligne de mode, Mosaert

 

Commentez sur Facebook