Lien vers ce message 05 Septembre 2014, 4:05
La formule prêtée à François Hollande par Valérie Trierweiler pour désigner les pauvres choque à gauche et à droite. Un collectif appelle même à une manifestation vendredi.

https://pbs.twimg.com/media/BwsjYhZIYAE5FfS.png:large


http://api.fidji.lefigaro.fr/media/ext/640x230_crop/www.lefigaro.fr/medias/2014/09/04/PHO1cdd0c40-3445-11e4-a4e3-c866347ecf5d-640x230.jpg«On va mettre le président… sur les dents», jurent-ils. «Sans-dents» de gauche ou «sans-dents» de droite, sur les réseaux sociaux, des groupes de militants se sont immédiatement accaparé la formule prêtée à François Hollande par Valérie Trierweiler. «Si Hollande appelle les pauvres les “sans-dents”, lançons partout et sans plus tarder des collectifs #nouslessansdents contre les politiques du gouvernement», clame une poignée de «militants altermondialistes».

http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2013/09/16/article-0-1A10BAD4000005DC-25_634x446.jpgA droite, les «Sans-Dents» sont soutenus par le mouvement citoyen «Hollande dégage»: «Le 21 janvier 1793, c'était les sans-culotte, en 2014 il y aura les sans-dents…, écrivent-ils sur leur compte Twitter. Attention à pas perdre la tête, François!»

Pour le deuxième jour consécutif, #SansDents était jeudi le hashtag le plus populaire sur Twitter en France: quatre à cinq tweets par minute! Le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon reprend lui aussi la formule: «Nous sommes du camp des #SansDents», affirment ses militants sur Twitter, jugeant François Hollande… «condescendant». Les militants de NousLesSansDents, proches de l'extrême gauche, appellent à la création de collectifs «partout en France». «Chômeurs stigmatisés, salariés maltraités, pauvres insultés, paysans sacrifiés, retraités délaissés…, énoncent ces édentés de gauche, ensemble, nous allons retrouver du mordant.» Pas d'action concrète prévue pour le moment. «De l'écho que recevra l'initiative dépendra ses suites», avance-t-on ici. Mais «parce qu'on a la rage, rien ne pourra plus nous arrêter», assurent les militants.

«Révolte… incisive!»

http://www.leparisien.fr/images/2012/05/21/2011369_nat33-us-nato-summit-trierweiler-obama-160648-01-02-new.jpgCréés par «un chômeur en situation précaire qui veut travailler pour gagner sa vie», les «sans-dents» de droite promettent, eux, une «révolte… incisive!». Un «rassemblement géant» est prévu ce vendredi, à 19 heures, devant l'Élysée. «Les “sans-dents” en ont gardé une contre Hollande!, s'énervent-ils. Qu'il dégage!» Quelque 20.000 personnes avaient déjà «liké», jeudi soir, la page facebook nationale. De l'Alsace à Rhône-Alpes, dix-neuf régions ont aussi créé leur propre page, appelant à des rassemblements devant les préfectures. «Il y en a assez d'être pris pour des imbéciles!», s'exclame une mère de famille nombreuse, «accablée d'impôts», qui s'apprête à manifester vendredi. «Des “sans-dents”, comme dit Hollande, il y en a de plus en plus… Autour de nous, on voit certains pays rebondir, mais notre gouvernement, au lieu d'annoncer des mesures contre le chômage, invente chaque jour une nouvelle connerie! Là, ça a atteint un point de non-retour.»

La Manif pour tous y est également allée de son bon mot, elle qui cherche à élargir son public aux déçus de la gauche, avant sa prochaine manifestation nationale. «Le 5 octobre des Sans Dents dans la rue!», proclame le collectif. «L'expression nous a énormément choqués, assure Ludovine de la Rochère, sa présidente. Notre réflexe immédiat a été de penser aux familles que la politique du gouvernement appauvrit.» Sans dents peut-être, «mais pas sans voix», conclut la mère de famille en colère: «Nous saisirons désormais toutes les occasions pour la faire entendre. Jusqu'à ce que le président s'en aille.»



http://www.lefigaro.fr/medias/2014/09/04/PHO8a973c8c-3450-11e4-b650-05bec45dcd50-805x453.jpg
LeFigaro
Message édité 1 fois, dernière édition par root, 20 Septembre 2014, 9:23  
 

Commentez sur Facebook