Lien vers ce message 25 Septembre 2017, 12:57
Que le nommé J. Kabila injurie publiquement les congolais en disant qu’il n’a pas autour de lui quinze personnes capables de l’aider à perfectionner ses détournements de deniers publics et à accélérer la balkanisation du pays, nous porterons son dossier devant la CPI le jour où celle-ci décidera de prendre ses responsabilités pour mettre fin aux crimes de ce rwandais.

RD Congo : Injure publique faite aux Congolais

Mais que Sieur André Atundu, universitaire congolais, dise « urbi et orbi » qu’il n’existe pas en RDC, en dehors de Joseph Kabila, quelqu’un qui, comme lui, a une véritable vision pour le devenir de ce pays, nous considérons cela comme une injure publique faite aux Congolais. Car, qui est Joseph Kabila ?

Le nommé Joseph Kabila est tout sauf ce qu’il déclare être :

    Fils autoproclamé de Laurent Kabila, il craint l’examen de l’ADN chez lui et chez L.D Kabila et a exécuté des enfants biologiques et des proches de ce dernier pour éviter l’hypothèse du contrôle ADN ;
    On ne trouve aucune trace de son nom dans les registres de ses lieux de naissance et d’études, prétendus se trouver en RDC. De lui, on sait que Louis Michel, au nom de l’Occident, lui a remis en cadeau la Présidence de la RDC depuis 2001et pendant seize ans, en immolant les congolais et leur pays sur l’autel des intérêts de l’Occident et des Tutsi. La présidence de Jean-Pierre Bemba et celle d’Etienne Tshisekedi lui avaient été remises en cadeau, en amenant « l’Abbé » Malu-Malu et le « Pasteur » Ngoy Mulunda à commettre des crimes innommables par la proclamation de faux résultats électoraux pour la présidence de la République en 2006 et en 2011, provoquant pendant tant d’années une crise politique aussi inutile qu’imbécile, avec des flots de sang congolais passés au compte de profits et pertes. Et à ce jour, nul ne sait comment cette crise finira. Mais ce qui est certain est qu’elle finira et à bref délai.



Cette injure d’Atundu faite au peuple congolais est sans doute sa façon à lui de remercier son joker pour le dividende qu’il touche sur le trésor public. Car, dit-on, « le flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute ». En l’occurrence, c’est au nommé J. Kabila que s’adresse Atundu, en lui disant : « Chef, tu as vu comment j’ai insulté les miens. Quelle sera la majoration de mon dividende de demain ? »

Niaiseries que tout cela !!



MUAKA MATADI
26/08/2017
Message édité 1 fois, dernière édition par root, 25 Septembre 2017, 13:00  
 

Commentez sur Facebook