Lien vers ce message 12 Septembre 2017, 11:18
Une série de photos montrant une arrestation d’individus asiatiques circule depuis fin juillet sur les réseaux sociaux africains. Selon les légendes, les hommes auraient été arrêtés pour des faits de cannibalisme. Une histoire montée de toutes pièces avec une association de 4 photos montrant des événements différents.

Attention

Les publications transmises sur WhatsApp, Facebook (avec parfois plus de 6 000 partages) ou sur plusieurs sites internet du Nigeria ou du Sénégal [attention, photos sensibles visibles sur ces liens] sont un assemblage de 4 mêmes photos : deux montrant l’arrestation d’individus asiatiques, présentés comme des chinois. La 3e présente un bout de chair identifié comme de la chair humaine en train d’être découpée. La dernière, quatorze têtes d'Africains décapités. France 24 a décidé de flouter les deux dernières images étant donné leur caractère choquant.

Attention
Deux publications Facebook faites à 3 jours d'intervalle affirment que les faits auraient eu lieu en Angola (à gauche), et au Gabon (à droite).

Selon les publications, l’événement aurait eu lieu tantôt au Gabon, tantôt en Angola, premier indice de l’imprécision des faits.

Des Chinois arrêtés en Angola… pour une affaire de meurtre d’un autre Chinois

Deux des photos ont été prises lors d’un même événement : celui de l’arrestation de ressortissants chinois en Angola le 17 juillet dernier. Selon les médias angolais, les hommes avaient été interpellés après avoir tué un autre ressortissant chinois pour une affaire d’extorsion d’argent sur fond de trafic de drogue. Les photos apparaissent également dans des articles en chinois rapportant les mêmes faits (lien de l'article traduit vers le français).

Attention
Les mêmes photos, avec les visages floutés, sont visibles sur le site Angola-online.net expliquant les vraies raisons de l'arrestation de ces ressortissants chinois en Angola. Le titre indique "La police arrête des Chinois qui ont kidnappé puis tué un de leurs compatriotes". Cliquez sur l'image pour voir l'article (en portugais).

Une photo de chair humaine prise lors d’une cérémonie rituelle en Thaïlande

La photo en bas à gauche montre bien un bout de chair humaine, mais elle a été prise dans un contexte bien particulier. Comme l’explique le site Snopes [attention, photos sensibles], elle fait partie d’une série d’images montrant une dissection de personnes décédées en mars 2009 en Thaïlande.

France 24 a décidé de flouter l'image ci-dessous pour ne pas heurter les sensibilités.

Attention
Sur l'image, on voit deux mains en train de désosser un bout de chair humaine.

Une équipe médicale bénévole était intervenue dans le cadre d’une cérémonie rituelle appelée "Lang Pa Cha" : les cimetières étant plein en Thaïlande, des médecins sont régulièrement appelés pour déterrer les corps non-identifiés, récupérer leurs os et les incinérer dans le respect des traditions bouddhistes.

La dernière photo pas encore formellement identifiée mais...

Aucune occurrence plus ancienne n’a pu être retrouvée pour la dernière image montrant des têtes décapitées. La rédaction des Observateurs n’a pour l’instant pas formellement authentifié l’origine de cette image, mais elle n’apparaît en tout cas pas dans les deux autres séries de photos prises en Angola et en Thaïlande.

Vous avez repéré un contenu douteux qui circule sur les réseaux sociaux ? N’hésitez pas à nous contacter à observateurs@france24.com ou à consulter notre article sur les intox les plus fréquentes sur les réseaux sociaux en Afrique !



24/08/2017 observers.france24.com
Message édité 2 fois, dernière édition par root, 12 Septembre 2017, 11:26  
 

Commentez sur Facebook