Lien vers ce message 04 Juillet 2017, 4:20
Selon l'ONU, l'Angola expulse 8 000 personnes d'origine congolaises qui fuient la violence

Selon l'ONU. L'Angola expulse 8 000 personnes d'origine congolaises qui fuient la violence

L'Angola a expulsé plus de 8 000 Congolais qui sont entrés dans le pays de l'Afrique australe en fuyant la violence mortelle chez eux, selon les Nations Unies dans un nouveau rapport.

Traduction Google

Selon l'ONU. L'Angola expulse 8 000 personnes d'origine congolaises qui fuient la violenceLe rapport humanitaire indique que plus de 30 000 Congolais ont fui en Angola pendant des mois de violence dans les régions centrales du Congo au Kasaï, les violences et tueries qui ont débuté en août dernier.

Des responsables catholiques au Congo ont estimé que plus de 3 300 personnes ont été tuées dans les troubles. Vendredi, le Conseil des droits de l'homme de l'U.N. a voté pour envoyer des experts dans la région pour enquêter sur les abus présumés qui incluent des décapitations.

Plus d'un million de Congolais ont été déplacés à l'intérieur du pays par la lutte contre les milices et les forces gouvernementales, selon l'U.N.

Le rapport indique que les milices ont utilisé environ 500 filles et garçons en tant que combattants ou "boucliers humains".

L'accès aux aides à la région a été limité par la violence, a déclaré l'U.N.

Selon l'ONU. L'Angola expulse 8 000 personnes d'origine congolaises qui fuient la violenceSamedi, le ministre italien des Affaires étrangères, Angelino Alfano, a déclaré que l'Italie contribue 300 000 euros (335 000 dollars) pour les efforts des organismes des réfugiés de l'U.N. pour «répondre à l'urgence humanitaire dramatique» dans les régions du Kasaï pour aider les réfugiés congolais en Angola, a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Alfano a déclaré que l'aide allait vers les soins de santé, la sécurité alimentaire, l'éducation et «la promotion de la dépendance des populations de réfugiés vulnérables». Il a déclaré que l'aide vise à «alléger le fardeau qui pèse sur le gouvernement angolais en assurant une assistance et une protection à la population réfugiée».

L'U.N. affirme que l'appel global d'aide d'urgence de 64 millions de dollars pour la crise du Kasaï "reste mal financé". L'agence des réfugiés de l'U.N. a demandé 6 millions de dollars pour aider les Congolais en Angola.


---



Par Associated Press JOHANNESBURG - 24 juin 2017, 10:31 AM ET ABCnews.go.com
L'auteur d'associated Press à Rome Frances D'Emilio a contribué
.
Message édité 1 fois, dernière édition par root, 04 Juillet 2017, 7:33  
 

Commentez sur Facebook