Lien vers ce message 19 Novembre 2016, 23:31
Etats-Unis: Trump accepte de verser 25 millions de dollars pour éviter un procès

Escroquerie: Trump va verser $25 millions pour éviter un procès
Le candidat présidentiel républicain Donald Trump arrive sous la pluie pour un rassemblement de campagne à Tampa, en Floride.

Donald Trump vient d’accepter quelque chose qu’il avait dit ne jamais vouloir accepter : un accord à l’amiable pour mettre fin à l’un des nombreux procès qui ont jalonné sa carrière d’homme d’affaires. Il dédommagera un groupe d’anciens étudiants de la Trump University à qui il promettait les clés de la réussite.



Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

La Trump University avait ouvert ses portes en 2004. Des milliers de personnes, dont certaines avaient payé jusqu’à 35 000 dollars, espéraient apprendre à devenir de futurs magnats de l’immobilier grâce aux leçons de proches du futur président des Etats-Unis.

Mais les formateurs étaient de seconde classe et l’université, qui a fermé en 2010, ne vendait que du vent. Les étudiants floués ont donc intenté un procès en nom collectif pour escroquerie. De son côté, Donald Trump avait affirmé que la plupart des élèves avaient exprimé leur satisfaction.

Le Républicain avait encore aggravé son cas en refusant que l’affaire soit jugée par un magistrat américain ayant des origines mexicaines. Donald Trump avait estimé qu’il ne pouvait rendre un jugement impartial.

25 millions de dollars de dédommagement

Finalement, il vient d’accepter un accord à l’amiable. Quelque 6 000 plaignants se partageront 25 millions de dollars. Il devra aussi payer un million de dollars d’amende pour violation de la législation sur l’éducation. Ce compromis lui évitera d’avoir à témoigner le 28 novembre en Californie.

Son équipe tout en continuant d’affirmer qu’il aurait gagné le procès s’est dite satisfaite, car cela permet au président élu de se consacrer à plein temps à la formation de son cabinet. Donald Trump a tout de même encore 75 procès en attente sur les bras.



Par RFI Publié le 19-11-2016
 

Commentez sur Facebook