Lien vers ce message 05 Aout 2014, 3:15
L’opposition politique congolaise invite le président de la République, Joseph Kabila, à un dialogue d’ici la fin du mois d’octobre, afin « d’organiser son départ en douceur ». L’UDPS d’Etienne Tshisekedi, l’UNC de Vital Kamerhe et le RCD/K Ml de Mbusa Nyamwisi et leurs alliés ont fait cet appel lundi 4 août lors de leur meeting organisé à Kinshasa.

https://lh6.googleusercontent.com/-AH7zafE6uIU/U9_1oZOJtwI/AAAAAAAA5ds/f4Vkr6AGlyw/IMG_0366.JPG?imgmax=800Dans son message, Bruno Mavungu, secrétaire général de l’Unions pour la démocratie et le progrès social (UDPS), a déclaré que l’opposition veut amener Joseph Kabila à ce dialogue pour organiser son départ en douceur, de manière à préserver la paix dans le pays.
Pour ce parti d’opposition, ce dialogue serait conforme aux accords d’Addis-Abeba [NDLR : signé le 24 février 2013 par onze chefs d’Etats africains].
« Il [Joseph Kabila] a fait sortir un autre jeu en parlant des élections. La famille politique de M Kabila est actrice dans ces élections. Nous attendons le retour de Kabila des Etats-Unis, pour que nous allions au dialogue pour organiser son départ », a affirmé Bruno Mavungu.
Joseph Kabila a organisé en octobre 2013 les concertations nationales auxquelles ont pris part les partis politiques membres de la Majorité présidentielle et ceux de l’opposition.
Plusieurs recommandations ont été formulées à l’issue de ces assises, dont la formation d’un gouvernement de cohésion nationale. Jusqu’à ce jour, cela n’a jamais été fait. L’UDPS et l’UNC notamment avaient boycotté ces assises.

Bertrand Ewanga secrétaire général de l’Union pour la nation congolaise (UNC), le dialogue inclusif-selon l’accord cadre d’Addis-Abeba-ne devait pas laisser place aux concertations nationales qui, du reste « constituent un échec ».
« Ces concertations nationales ont été une tricherie de M. Kabila. La résolution 2098 du conseil de sécurité des Nations unies exige un dialogue inclusif. Il [Joseph Kabila] a monté une histoire à sa taille et les résultats c’est ce que nous connaissons. Il veut réviser la constitution et cherche le referendum. Nous devons l’obliger à partir », a-t-il indiqué.
L’opposition réunie se dit confiant quant à l’aboutissement de ces assises avant la fin du mois d’octobre prochain.

radiookapi.net

RDC - Congo : Birori ou Etekiama ? Un footballeur rwandais soupçonné de double identité

Le Congo a posé une réclamation auprès de la CAF après sa victoire face au Rwanda (2-0, le 20 juillet) à propos du Rwandais Dady Birori. Lequel possèderait une autre identité en RDC, où il joue pour l’AS Vita Club…

http://www.jeuneafrique.com/photos/082014/001082014183505000000etiekamaokiu.jpg
Dady Birori alias Agiti Taddy Etekiama évolue à l'AS Vita Club.


Le Congo a saisi le 21 juillet la Confédération africaine de football (CAF) à propos de l’attaquant rwandais Dady Birori. Selon la Fecofoot, celui-ci possèderait deux identités et autant de passeports. Sur la feuille de match, il est inscrit que le joueur est né le 12 décembre 1986 à Kinshasa, le numéro de passeport étant le PS023413, établi le 2 septembre 2009. Or, celui qui porte les couleurs de l’AS Vita Club de Kinshasa évoluerait sous une autre identité en RDC, celle d’Agiti Taddy Etekiama, et sa date de naissance est différente (13 décembre 1990).

Etekiama a d’ailleurs inscrit sur penalty le but qui a permis à son club de dominer les Soudanais d’Al-Hilal Omdurman (2-1) le 27 juillet dernier, lors de la quatrième journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions. Dans le courrier adressé à la CAF, le secrétaire général de la Fecofoot, Badji Mombo Wantete, a demandé à l’institution de convoquer à son siège du Caire (Égypte) "les deux joueurs prétendument différents pour une confrontation."

Le groupe A en jeu

Au cas où la fraude serait avérée, le Congo entraîné par Claude Le Roy pourrait voir son succès acquis sur le terrain face au Rwanda (2-0) se transformer en une victoire sur tapis vert (3-0). Le match retour est prévu le samedi 2 août à Kigali. Le vainqueur de cette confrontation intègrera le groupe A de la CAN, composé du Soudan, du Nigeria et de l’Afrique du Sud.
Au début du mois de juillet, la commission juridique de la CAF avait sanctionné la Guinée Équatoriale, coupable d’avoir aligné face à la Mauritanie (0-1, 3-0) l’attaquant d’origine camerounaise Thierry Fidjeu, finalement non éligible pour évoluer pour la Nzalang Nacional. La CAF avait disqualifié les Équato-guinéens au profit des Mourabitounes, lesquels ont affronté l’Ouganda au deuxième tour aller des qualifications pour la CAN 2015 à Kampala (0-2, le 19 juillet).

Jeuneafrique.com
Message édité 2 fois, dernière édition par root, 05 Aout 2014, 3:52  
 

Commentez sur Facebook