Lien vers ce message 03 Aout 2016, 17:50
Un procédé d’écran muni de filtres permet de restituer l’effet 3D pour chaque spectateur d’une salle en fonction de son angle de vue. Le prototype n’en est qu’aux premiers stades de développement.

VIDEO. Du cinéma en relief mais sans lunettes
Déclinaison selon plusieurs angles d'une même image avec la technique Cinema 3D MIT-Institut Weizmann

PARTAGER

ANGLE. Dans une salle de cinéma, quelle est la différence entre un spectateur assis à la place 7 du rang 5 et un spectateur du siège n°4, rang 1 ? L’angle de vue par rapport à l’écran. Si, dans certaines salles, il peut en découler un certain désagrément en matière de déformation d’image depuis les fauteuils les plus excentrés, cela vire au véritable casse-tête dès lors qu’il s’agit de projeter des films en 3D sans lunettes, autrement appelée auto-stéréoscopie. Et c’est bien ce à quoi travaille une équipe de chercheurs en informatique et en intelligence artificielle du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et de l’Institut Weizman en Israël.

Ils ont conçu un prototype, appelé Cinema 3D, qui permet de diffuser une image stéréoscopique légèrement différente d’un spectateur à l’autre, en fonction de son point de vue. Elle sera subtilement décalée pour que la résolution soit d’une égale qualité (télécharger et lire leur article ci, en anglais).

Le principe de l’auto-stéréoscopie à barrière de parallaxe

Tout le problème vient du fait que jusque-là, c’étaient les lunettes 3D portées par chaque spectateur qui permettait de maintenir la netteté des images stéréoscopiques pour chacun. Or, en voulant épargner aux gens le port parfois peu confortable de quelque appareil que ce soit, ce travail d’ajustement doit être pris en charge directement depuis l’écran. Le principe mis en œuvre par les chercheurs n’est pas nouveau et porte même un nom : l’auto-stéréoscopie à barrière de parallaxe. Il s’agit d’un système de cache permettant de diffuser une image différente pour chaque œil, créant ainsi l’effet 3D. La technique Cinema 3D ajoute un jeu de lentilles et de micro-miroirs qui orientent l’image dans telles et telles directions, non plus pour une seule mais plusieurs personnes simultanément (voir la vidéo d’explication ci-dessous).



Le projet exploite une autre particularité des salles de cinéma : la position des spectateurs est fixe, le regard bouge très peu et les variations locales d’angle de vue sont limitées aux mouvements de tête, contrairement à ce qui se pratique devant la télévision du salon où tout le monde est susceptible de se déplacer à tout moment. L'orientation des images peut donc être définie une fois pour toute pour une zone de la salle donnée.

La technique reste pour l’heure assez lourde à mettre en œuvre sur un écran de taille standard. Cinema 3D n’a été testé que sur une surface équivalente à une feuille de papier et demande déjà une cinquantaine de miroirs et de lentilles.

Par Arnaud Devillard Publié le 03-08-2016 à 12h30 sciencesetavenir.fr




Comment récupérer un fichier supprimé avec Restauration ?

http://www.mastakongo.com/news/images/arrow-blue-right.pngSUIVANT - VIDEO. Le bus qui enjambe les embouteillages existe vraiment
Message édité 1 fois, dernière édition par root, 03 Aout 2016, 17:58  
 

Commentez sur Facebook