Lien vers ce message 05 Juillet 2016, 16:13
Son nom connu du grand public, Moïse KATUMBI CHAPWE, d’autant plus que l’homme est énigmatique et porte d’autres noms selon les circonstances et d’autres identités. En effet, son identité est très complexe ! C’est ainsi que dans d’autres documents officiels on l’appelle Moïse KATUMBI TSHAPWE, SARIONO Moses KATUMBI, tantôt KATUMBI Moïse D’AGNANO, ou D’AGNANO KATUMBI.

RDC: Moise KATUMBI l'escroc du siècle? Qui est KATEBE KATOTO
Moïse KATUMBI CHAPWE arborant l'effigie d'une divinité païenne

12 Juin 2016 14:13:00 Source : KongoTimes!

Il y a lieu de constater que le recours à ces doublons constitue une violation grave de la Constitution et de son Serment. Malgré les différentes identités dont Moïse KATUMBI CHAPWE ou TSHAPWE, SARIONO Moses KATUMBI, KATUMBI Moïse D’AGNANO, D’AGNANO KATUMBI Moïse, c’est la même personne qui profitant de la pauvreté, de l’inconscience, de la naïveté, de l’ignorance et de la bonne foi de tout un peuple pour le faire croire qu’il était millionnaire au moment où réellement il était endetté jusqu’au cou. Avec des procédés de racketage, d’intimidation, de menace de mort, de pillage, de détournement, de blanchissement d’argent, d’incitation à la haine tribale et à la violence, de fraude douanière, de faux et usage de faux, système d’ingérence dans la justice, non respect aux valeurs humaines, de la corruption à ciel ouvert dans son système ; l’homme est devenu soit disant le plus riche de la République Démocratique du Congo et voire de la planète et se fait respecter par des hommes crédibles et d’une intégrité morale irréprochable au pays comme à l’étranger. Il est important de souligner qu’avec la maffia et la corruption, Monsieur Moïse KATUMBI utilise des personnalités politiques congolaises et étrangères pour améliorer son image, et de bien maquiller ainsi, l’origine de sa fortune. La vérité finira par triompher et la justice rendue pour le peuple afin de mettre fin à cette escroquerie du siècle au moins pour la République Démocratique du Congo.

NDLR : le document ci-dessous est un extrait de l’intervention que M. Jean Claude Muyambo avait faite devant les participants aux Concertations Nationales. Une copie de ce document, ainsi que des annexes auxquels nous n’avons pas encore eu accès à ce jour, avait été déposée au bureau conjoint des Concertations Nationales.

Sans préjuger, à ce stade, de l’authenticité des faits y rapportés, leur gravité nous a interpellés pour le soumettre au grand public afin que, le moment venu, les témoins de ces faits témoignent en toute indépendance pour les confirmer ou les infirmer afin de faire rentrer les Congolais dans leur droit.

Je me suis résolu de mettre à nue les magouilles du tout-puissant Gouverneur du Katanga, c’est parce qu’en lui écrivant mes 15 lettres ouvertes, qui constituent ma part de vérité, je pensais qu’il arrêterait de faire souffrir la population du Katanga, de manipuler l’opinion tant nationale qu’internationale, et traiter de naïve la population katangaise en particulier et celle de la République Démocratique du Congo toute entière.

Ceci dit et pour une bonne compréhension des faits, je préfère faire mention de son nom connu du grand public, Moïse KATUMBI CHAPWE, d’autant plus que l’homme est énigmatique et porte d’autres noms selon les circonstances et d’autres identités. En effet, son identité est très complexe ! C’est ainsi que dans d’autres documents officiels on l’appelle Moïse KATUMBI TSHAPWE, SARIONO Moses KATUMBI, tantôt KATUMBI Moïse D’AGNANO, ou D’AGNANO KATUMBI. Il y a lieu de constater que le recours à ces doublons constitue une violation grave de la Constitution et de son Serment.

Dans ma langue et au village, la sagesse populaire ne dit-elle pas que « Seul l’hippopotame connaît l’état de santé du crocodile ?». Cela veut simplement dire que l’hippopotame sait comment le crocodile se comporte et agit dans l’eau.

I. QUI EST L’HOMME ?

I.1. Son origine

Le personnage de Monsieur Moïse KATUMBI est plus complexe que l’image des tribuns populistes et populaires qu’il affectionne pour bien endormir toute la population katangaise en particulier et de la République Démocratique du Congo en général comme dit supra.

Derrière ses apparences d’agneau et du grand sourire sportif, se cache à contrario un homme d’affaires avisé et qui prend ses semblables pour des ignorants, des vaut-rien et qui n’a aucune estime vis-à-vis de ces concitoyens.

Et d’après son histoire, nous apprenons tous, ce dernier ne se gêne pas de le dire à qui veut l’entendre qu’il est l’héritier d’une longue histoire familiale. Cependant, il vous appartient d’apprécier réellement après lecture de ce document, si on a affaire à un homme d’affaires, à un héritier.

D’après ses déclarations dans la presse écrite internationale, dans des interviews télévisées, et dans le documentaire du cinéaste belge Thierry Michel, il est né le 26 décembre 1964. Et son père est Nissim Soriano qui appartenait à l’une de ces familles des juifs séfarades, originaires de l’île de Rhodes qui a eu à immigrer au Katanga pendant les deux guerres mondiales pour fuir les nazis.

L’île de Rhodes à cette époque était sous la domination italienne. Ainsi, Monsieur Moïse KATUMBI, juif italien de son Etat, a grandi au bord du lac Moero, à la frontière avec la Zambie où il prétend que son Père s’est lancé dans le commerce du poisson.

RDC: Moise KATUMBI l'escroc du siècle? Qui est KATEBE KATOTORaphaël KATEBE KATOTO

Si son demi-frère, Monsieur Raphaël KATEBE KATOTO s’est lancé dans les affaires, ce n’était pas de sa propre volonté. C’est puisque pendant la deuxième République, la Gécamines alimentait la République du Zaïre à l’époque à 75% et que les katangais étaient pauvres sans moyens malgré la richesse de la Province, situation que les katangais continuent à vivre même présentement.

Le Président MOBUTU dans le but de créer une classe moyenne au Katanga qui lui était hostile, demanda qu’on lui présente quelques noms d’homme d’affaires katangais. C’est à ce titre que certains noms lui seront présentés dans ce but, dont ceux de Monsieur KATEBE KATOTO, Monsieur MAWAWA Samuel, Monsieur KABWEBU KAZEMBE, etc. Et à cette époque, le Président Délégué Général de la Gécamines était l’Ingénieur Gabriel UMBA KIAMITALA à qui les services de sécurité vont transmettre le message du Président MOBUTU pour leur remettre des montants consistants en compensation et avant toute fourniture et permettre ainsi à ces Katangais de constituer le noyau d’une classe moyenne dans la Province du Katanga.

Avec l’argent reçu de la Gécamines, Monsieur KATEBE se lance dans les activités de pêcherie, dans le Luapula où il sera un grand fournisseur de poissons et de viande à la Gécamines. Et comme il était un recommandé du Président de la République, il pouvait ou ne pas livrer mais il était payé par la Gécamines.

Entre temps quel était le rôle de Monsieur Moïse KATUMBI ? Un simple pêcheur comme tout autre à Kilwa.

C’est ainsi que Monsieur Moïse KATUMBI qui était un pêcheur, devint par la suite gérant des camions de Monsieur KATEBE qui quittaient Kilwa et Kasenga pour Lubumbashi, transportant du poisson à fournir à la Gécamines.

Monsieur KATEBE a su ainsi s’imposer et créer son entreprise pendant la deuxième République. Il contrôlait tout, de la politique à l’appareil judiciaire et devint aussi entre temps le Président de l’équipe du Tout-puissant Mazembe.

Pour preuve de son pouvoir, Monsieur KATEBE qui fut l’homme le plus fort du Katanga, pouvait faire nommer un magistrat et le faire révoquer à la minute. Il pouvait aider un commerçant à prendre de l’ascension ou le mettre en faillite.

Il a ainsi créé son empire. Jusqu’à ce que ses adversaires ne se sont pas laissé faire et il comprendra qu’il était temps qu’il puisse se retirer et alla s’installer en Belgique, à Brugge.

Cependant, Monsieur Moïse KATUMBI ayant vécu et évolué dans le système de Monsieur KATEBE, deviendra aussi Président de l’équipe Corbeau de la 2ème division qui était considérée comme pépinière de l’équipe de Mazembe. Et il profita des filières de son frère pour créer ses relations avec les agents de la Gécamines. Ainsi, il commença aussi à livrer avec ses complices cadres de la Gécamines des fournitures en désordre sans tenir compte des normes étatiques à gauche et à droite.

I.2. L’exil de Moïse KATUMBI CHAPWE

Le 17 avril 1997, la ville de Lubumbashi tombe entre les mains des troupes de l’AFDL, Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo. Monsieur Moïse KATUMBI est inconnu en ce moment-là il passe pour un affairiste. Et lorsque la ville de Kinshasa tombe le 17 mai 1997, feu Président Laurent Désiré KABILA, cherche comment remédier à la souffrance du peuple congolais. Et il eut l’idée de créer des cantines populaires. L’une des connaissances de Monsieur Moïse KATUMBI qu’il avait connue lors d’un concert à l’hôtel Karavia va intéresser celui-ci dans le dossier des cantines populaires et autres affaires.

Etant donné que Monsieur KATEBE était déjà parti en Belgique, Monsieur Moïse KATUMBI est devenu Président du Tout-puissant Mazembe avec comme Vice-président Monsieur Edo KASONGO. A la tête de l’équipe, il prit l’initiative de créer un groupe des jeunes gens volontaires pour la mobilisation et qu’il a dénommé « cent pour cent ». Pourquoi « cent pour cent » ?

Ces jeunes gens devaient obéissance, loyauté, sacrifice et dévouement à lui et à l’équipe de Tout-puissant Mazembe à 100%.

Lorsqu’il y avait match de football, ils avaient l’obligation de chanter et d’animer du début jusqu’à la fin. Et comme Monsieur Moïse KATUMBI n’avait pas de moyens, il leur distribuait au début, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, des sachets de bonbons comme récompense à la fin du match.

Après qu’il eut escroqué le Président de la République M’zee Laurent Désiré KABILA en matière de fourniture d’armes et de vivres, ce dernier demandera que l’escroc soit arrêté immédiatement. Mais, comme il avait des complices dans les services de sécurité, Monsieur Moïse KATUMBI sera informé et va se soustraire et traverser la frontière zambienne.

Fauché et sans emploi, il va changer son identité et deviendra Moïse KATUMBI CHAPWE ou TSHAPWE. Et comme il parle très bien la langue Bemba, ayant vécu à côté de la rivière Luapula, il va se faufiler dans l’entourage du Chef de l’Etat zambien, le Président Frédéric CHILUBA pour enfin demander en mariage la petite sœur de la First Lady Vera, la femme du Président CHILUBA.

RDC: Moise KATUMBI l'escroc du siècle? Qui est KATEBE KATOTO
Frederic Chiluba avec son epouse Regina Vera

I.3. Le retour de l’exil de Moïse KATUMBI CHAPWE

Etant donné que Monsieur Moïse KATUMBI CHAPWE n’avait plus de moyens de survie et que le Président CHILUBA venait de perdre les élections en Zambie, il est allé vivre dans une des villas de son demi-frère, Monsieur KATEBE à Santon en Afrique du Sud. Il va commencer à faire des va-et-vient entre l’Afrique du Sud et la Belgique. Et là, il va changer son identité, il deviendra tantôt SARIONO Moses KATUMBI, tantôt KATUMBI Moïse D’AGNANO, ou D’AGNANO KATUMBI pour faire passer ses transactions financières avec ses complices restés au pays qui travaillaient pour son compte à la Gécamines.

En République Démocratique du Congo entre temps Monsieur Joseph KABILA est devenu Président de la République et s’apprêtait à organiser les élections. Apprenant cela, Monsieur Moïse KATUMBI, en profite pour faire croire aux proches du Président de la République qu’il pouvait jouer un rôle primordial de faire élire le Président Joseph KABILA aux élections de 2006 avec l’appui des supporters de Mazembe au Katanga et dans tout le pays.

Ainsi, les tractations ont commencé pour son retour au Pays, Monsieur Moïse KATUMBI avait une peur bleue pour rentrer et devait par tous les moyens chercher un sponsor. Il ne va même pas se gêner en me contactant par l’intermédiaire de son ami et collaborateur Godé YASUPA. En tant que son frère bemba je devais m’a-t-il supplié l’aider à retourner au pays.

Pourquoi Godé YASUPA?

C’est parce qu’il était mon fournisseur de ciment pour mes constructions.

Dès que le Président Joseph KABILA a été convaincu, il accepta que Monsieur Moïse KATUMBI puisse retourner au pays. Il a eu à contacter des hommes d’affaires, en Afrique du Sud et en Belgique s’ils pouvaient mettre des moyens afin qu’il rentre au pays, mais personne ne crut en lui parce qu’ils savaient à qui ils avaient affaire. C’est ainsi qu’il contacta un homme d’affaire zambien métis du nom de Monsieur Paul STEEL, qui sera convaincu parce que Monsieur Moïse KATUMBI lui avait promis non seulement qu’on lui remettra cinq fois son argent qu’il aurait mis dans l’affaire, mais qu’il aura en plus le monopole de la vente de maïs à la Gécamines.

Monsieur Paul STEEL va louer un jet privé pour Monsieur Moïse KATUMBI qui va atterrir à l’Aéroport international de N’Djili puis il sera conduit chez le Chef de l’Etat. A son retour à Lubumbashi dans les mêmes conditions, une forte mobilisation des supporters de Tout-puissant Mazembe et de toutes les communautés Katangaises étaient à l’Aéroport international de la Luano pour l’accueillir.

RDC: Moise KATUMBI l'escroc du siècle? Qui est KATEBE KATOTOMoise Katumbi a son arrivé à l’Aéroport international de la Luano, Lubumbashi

La mobilisation était totale et la ville a vibré au retour de l’un de ses fils.

Cependant, Monsieur Paul STEEL sera roulé dans la farine par son ami et frère Moïse KATUMBI CHAPWE et sera obligé de quitter la République Démocratique du Congo.

Il appert que ce retour au Pays devait entrainer pour Monsieur Moïse KATUMBI l’obligation d’adhérer officiellement au Parti du Peuple pour la Démocratie et le Développement, PPRD en sigle. Monsieur Moïse KATUMBI devait, en plus, sensibiliser tous les Katangais à adhérer à ce parti politique.

En sus, toutes les personnalités de la République Démocratique du Congo le voyant débarquer dans un jet privé, ont tous cru qu’ils avaient affaire à un homme d’affaires riche, alors que lui-même savait qu’il n’avait que du vent dans sa poche. Moi aussi je le savais mais je l’ai laissé jouer sa comédie dans son escroquerie, vu son intransigeance. Raison pour laquelle j’étais en désaccord avec son système.

Il a imposé aux autorités ses désidératas, pour son logement et le profil de garde du corps qu’il voulait. Et tout cela lui a été accordé parce qu’on pensait qu’on était en présence d’un homme qui avait beaucoup de moyens, un partenaire noble et riche.

I.4. Moïse KATUMBI, la Gécamines et ses dettes

Dès qu’il rentre ainsi avec pompes à Kinshasa comme à Lubumbashi, Monsieur Moïse KATUMBI impressionne toutes les autorités ainsi que la population. Il fait croire à n’importe qui qu’il avait des moyens.

Il y a lieu de préciser que ses complices au sein de la Gécamines sont des hauts cadres qui vont mettre tout un plan en marche comme les démontre les différents documents pour piller la Générales des Carrières et des Mines, Gécamines en sigle, une entreprise minière de l’Etat.

Par contre, dès qu’il est rentré de l’exil, et aussitôt à Lubumbashi, Monsieur Moïse KATUMBI commence des manigances auprès de la Gécamines et c’est confirmé par le rapport de l’Ong Réseau de lutte contre la corruption et la fraude, en sigle RELCOF, dans son rapport page 21 n°5/RELCOF/janvier 2005/RDC qui écrit : « … éprouvé, la Gécamines assistera impuissante à la destruction de son outil de production. C’est la naissance d’une maffia qui va s’implanter solidairement dans la Province. Des milliers de tonnes de cobalt, de cuivre et autres minerais juteux vont prendre le chemin de l’exportation sans que le pays y trouve son compte. Pour essayer de sauver ce qui pourrait encore l’être, la Gécamines lancera des appels d’offre et signera des contrats en joint-venture. Mais ni la province et encore moins le pays n’y tireront le moindre bénéfice. Par contre sous prétexte d’être un client insolvable, la Gécamines verra souvent ses produits saisis en Zambie pour contraindre ses créanciers d’honorer leurs dettes. Monsieur Raphaël KATEBE KATOTO et Monsieur MONOKANDILOS feront ainsi partie de la longue liste des créanciers qui s’illustreront dans ces recouvrements forcés, ... ».

Vous constaterez sur cette liste que le nom de Monsieur Moïse KATUMBI ne se retrouve pas comme créancier. Mais quel rôle a-t-il joué lorsqu’il est allé se réfugier en Zambie ? Il a pris la petite sœur de la First Lady VERA de la Zambie en mariage et est devenu citoyen zambien et contactera son demi-frère, Monsieur KATEBE KATOTO qui vivait déjà en Belgique pour être le lien familial pour tout transfert des créances que la Gécamines lui devait. Monsieur KATEBE va accepter d’autant plus que son demi-frère avait déjà la nationalité zambienne. Mais Monsieur Moïse KATUMBI comptait sur l’aide de ses complices qui travaillaient à la Gécamines pour l’informer du jour, de l’heure, de la date et à quel moment les camions devraient traverser la frontière pour la Zambie.

Ce sont ses hommes susnommés, les complices de Monsieur Moïse KATUMBI qui l’ont aidé à mettre la Gécamines ainsi que la République Démocratique du Congo à genoux. Contrairement aux dires de Monsieur Moïse KATUMBI dans le documentaire « Katanga Business », où il dit clairement que la Gécamines est à genoux à cause du Président MOBUTU. Et lui quelle est sa part de responsabilité ?

http://www.mastakongo.com/news/images/arrow-blue-right.pngSUIVANT - PAGE 2
 

Commentez sur Facebook