Lien vers ce message 17 Juin 2016, 3:47
http://www.mastakongo.com/news/images/Articles_photo/2016/June/LDKabila.jpg
Mzee Laurent Désiré Kabila

Lundi 16 mai 2016, un certain Mukandilwa, réputé compagnon d’armes de Laurent Désiré Kabila, s’est adressé au peuple congolais sur les antennes d’une des radios de Kinshasa, demandant à ce dernier :

de ne pas oublier qu’il y a 19 ans, samedi 17 mai 1997, le Congo était libéré du joug d’une des dictatures les plus sanglantes et les plus abjectes du monde par l’AFDL dont le président, en la personne de Laurent-Désiré Kabila, devint président de la République, Chef de l’Etat ;
de ne pas oublier que, depuis, sous la direction « éclairée » du président Joseph Kabila, le Congo est en marche, car on sait où va l’argent du cuivre, du diamant, etc. Il n’y a qu’à voir Congo Airways, l’aménagement des routes sur fonds propres ; le plan de la modernisation du pays va son bonhomme de chemin et le Congo est en train d’être construit par les Congolais eux-mêmes ; à témoin, les buildings qui défient le ciel ;
de ne pas oublier que l’Etat de droit instauré par le président Laurent-Désiré Kabila se consolide. Par conséquent, les Congolais doivent avoir la culture du respect de leurs institutions. Ainsi, la cour constitutionnelle s’étant prononcée en interprétation de l’article 70 de la constitution, les congolais doivent s’incliner et non se rebeller ;

Décidément, monsieur Mukandilwa est du côté de ceux qui voient le verre à moitié plein alors que le peuple qui souffre dans sa chair voit le verre à moitié vide. Ce que monsieur Mukandilwa n’a pas osé dire est que :

L’AFDL a trouvé une porte largement entr’ouverte et elle n’a eu qu’à l’enfoncer.
En effet, les préalables de la chute du régime Mobutu avaient été déjà mis en place par le peuple congolais :

dans les consultations populaires de 1989 à travers lesquelles le peuple avait adressé un carton rouge à Mobutu. Ce dernier s’entêta, comme aujourd’hui le nommé Joseph Kabila, à rester au pouvoir ; Mokolo wa Pombo en sait quelque chose ;
à travers le combat non violent du représentant le plus attitré du peuple Zaïrois qu'était l’UDPS et son leader E. Tshisekedi.

http://www.mastakongo.com/news/images/Articles_photo/2016/June/laurent-desire-kabila-entoure-des-rwandais.jpgMzee Laurent Désiré Kabila entouré des aventuriers Tutsi Rwandais de l'AFDL à Lubumbashi. De gauche à droite, Moise Nyarugabo, Bizima Karaha, Deogratias Bugera

C’est la conjonction de ces deux combats qui conduisit Mobutu à accepter une Conférence Nationale SOUVERAINE, même si son maintien au pouvoir après la conférence, dicté par l’Occident craignant le déballage, en torpilla les résolutions. C’est dans ces conditions d’une cour balayée et de la porte entr’ouverte de la Maison – Congo que les troupes rwandaises, avec quelques « Kadogos » congolais kidnappés dans l’Est du pays par Déogratias BUGERA et entraînés militairement pendant six mois au Rwanda pour donner l’impression que des rebelles congolais venaient chasser Mobutu du pouvoir, assaillirent le Congo. Et c’est ainsi aussi que leur marche à pied vers Kinshasa ne dura que six mois. Mais une fois à Kinshasa, Mzee Laurent-Désiré Kabila fit ce qu’il avait fait en chemin en mettant hors circuit le responsable militaire de l’AFDL, Ngandu Kisase. Il défénestra Masasu, éloigna Tshisekedi de Kinshasa, suspendit le multipartisme ainsi que la constitution. Il gouverna par décret jusqu’à sa mort. Quel recul pour la démocratie ! Une nouvelle imposture remplaçait une autre, celle de Mobutu. Mzee le reconnaîtra lui-même en qualifiant l’AFDL de « Conglomérat d’Aventuriers ». Et pourtant, les premiers gouverneurs de province nommés par lui sur choix du peuple des provinces furent majoritairement de l’UDPS.

L’argent du Congo ne construit pas le Congo en dépit de maigres symboles cités par Mukandilwa en 19 ans du règne AFDL- M.P, mais est logé à l’étranger dans des comptes des privilégiés du pouvoir AFDL – MP comme en témoignent Panama Papers et un Cabinet d’Avocats anglais.

http://www.mastakongo.com/news/images/Articles_photo/2016/June/nelson_mandela_mobutu_sese_seko_laurent_kabila.jpg
De gauche à droite, Mobutu Sese Seko, Nelson /mandela et Laurent Désiré Kabila

Après sa prise de pouvoir, Mzee fut informé d’une cachette des diamants à Mbuji-Mayi, diamants réservés par la sagesse de l’ancien P.A.D – MIBA aux générations futures des Congolais. Mzee fit détruire la protection en béton, dit-on, et récupéra tous les diamants. Quelle en a été la destination ?
Le coffre magnétique d’Harare au Zimbabwe pour lequel on amena rapidement le corps de Mzee sous prétexte d’aller le faire soigner alors qu’il était bel et bien déjà mort à Kinshasa dès l’attentat à sa vie, à qui le contenu a-t-il profité ? Au Congo ou aux individus ? Opacité de la gestion AFDL-PPRD-MP de l’Etat.

Combien d’emplois créés en 19 ans ? Et combien en a-t-on perdus ?

En matière de salubrité : Vers le 20/08/2015, le contrat avec l’Union Européenne pour le traitement des immondices prit fin. Le gouvernement M.P s’est révélé incapable de relever le défi des immondices à Kinshasa. Quand on essaie de poser la question, la réponse est mécanique : le Congo est un continent. Et alors, les Russes qui ont un pays de plus de 17 millions de kilomètres carrés ; les Chinois, les Américains, les Canadiens, les Brésiliens qui, eux, ont des pays de plus de 9 millions de kilomètres carrés et qui se battent pour en maîtriser les défis, ont-ils des cerveaux différents de ceux des Congolais ? C’est ainsi que des compatriotes congolais, en visite en Chine ces derniers temps, avaient eu la malchance d’être invités à un cours de géographie en Chine. Le professeur posa 3 questions à ses enseignés :

Quel est le pays le plus pauvre au monde ?
La R.D. Congo.
Quel est le pays le plus sale au monde ?
La R.D. Congo.
Quel est le pays où les lois ne sont ni respectées ni appliquées ?
La R.D. Congo.

Conclave de Genval à Bruxelles, Etienne Tshisekedi salue tout le monde


http://www.mastakongo.com/news/images/arrow-blue-right.pngCONTINUER A LA PAGE 2
Message édité 1 fois, dernière édition par root, 17 Juin 2016, 4:02  
 

Commentez sur Facebook