Lien vers ce message 15 Juin 2016, 2:18
Pour lutter contre la pauvreté, mieux vaut un poulet qu'un ordinateur

Un poulet plutôt qu'un PC : la fondation Bill et Melinda Gates s'associe avec l'ONG Heifer International pour donner 100.000 poules à des familles d'Afrique sub-saharienne.

http://www.mastakongo.com/news/images/Articles_photo/2016/June/Bill-Gates-devient-l-avocat-des-poulets.jpg
Bill Gates devient l'avocat des poulets. © Olivier Lascar

Par Olivier Lascar Publié le 13-06-2016 à 10h09 sciencesetavenir.fr

OEUFS. Il a fait fortune avec l'informatique et Microsoft. Bill Gates est maintenant l'avocat des poules. Le milliardaire - sa cagnotte est estimée à 75 milliards de dollars - l'a expliqué sur une note de son blog www.gatesnotes.com. Pour lui, les poulets sont plus efficaces que les ordinateurs dans la lutte contre la pauvreté. Et le magnat a expliqué que la fondation Bill et Melinda Gates, en association avec l'ONG Heifer International, allait donner 100.000 poules à des familles de l'Afrique sub-saharienne vivant dans un très grand dénuement, avec moins de 2 dollars par jour. L'annonce peut évidemment surprendre. Mais Gates développe son argumentaire sur son blog. "Il est très clair pour moi que quiconque vivant dans une extrême pauvreté ira mieux avec des poulets". Pourquoi ? "Cela ne coûte rien et c'est facile d'en prendre soin (...). C'est un bon investissement : imaginez un fermier avec 5 poules. Un de ses voisins possède un coq, qui peut fertiliser les œufs. Après 3 mois, ce fermier se retrouve à la tête d'une basse-cour de 40 volailles. Finalement, en vendant chacune d'entre elles 5 dollars - ce qui est typique en Afrique de l'Ouest - ce fermier peut gagner plus de 1000 dollars par an, alors que l'extrême pauvreté est à 700 dollars l'année".



Bill Gates veut aider avec ses poulets 30% des familles d'Afrique sud-saharienne

Autre argument de Bill Gates : les œufs sont sources de protéines et de nutriments, ils constituent donc une arme efficace contre la malnutrition des enfants. De façon plus surprenante, l'homme de Windows considère enfin que les poules ouvrent une voie pour l'émancipation des femmes. "Parce que les poulets sont petits et vivent à proximité de la maison, de nombreuses cultures les considèrent comme des animaux dont s'occupent spécifiquement les femmes, écrit Bill Gates sur son blog, contrairement à des bêtes plus grosses, comme les vaches ou les chèvres". C'est à l'issu de ce constat que Bill Gates a décidé, avec l'aide de différents partenaires, de créer des "systèmes durables pour le marché des volailles", avec l'objectif d'aider 30% des familles rurales en Afrique sub-saharienne. Et le milliardiare de conclure, lucide quant aux réactions que provoquera son initiative : "Quand j'étais jeune, les poulets n'étaient pas quelque chose que l'on étudiait, mais un sujet de plaisanteries stupides. Mais j'ai ouvert les yeux sur la différence qu'ils peuvent faire dans la lutte contre la pauvreté. Cela semble drôle, mais je le pense vraiment, quand je dis aujourd'hui que je suis excité par les poules". Nobles intentions. Espérons toutefois que la mise en pratique sera accompagnée d'une information adaptée, notamment sur les risques de salmonellose transmise par ces volatiles.

Avec iOS 10, Apple dévoile les prochaines fonctions de l'iPhone




http://www.mastakongo.com/news/images/arrow-blue-right.pngSUIVANT - USA - Fortune de Sassou-Nguesso dans le viseur de la justice
 

Commentez sur Facebook