Lien vers ce message 21 Mai 2016, 23:58
Il y a une regèle dans les Ousoul ul Fiqh ( les statuts légaux pratiques) qui annonce : « tout ce qui n’est pas dit est permis ».

http://www.mastakongo.com/news/images/Articles_photo/2016/May/grand-mufti-abel-aziz-al-cheikh.jpg
Le Grand Mufti d’Arabie Saoudite, Abdul-Aziz Al-Cheikh

http://www.mastakongo.com/news/images/Articles_photo/2016/May/un-salafiste-embrasse-un-garcon-de-6-ans-sur-la-bouche.jpgOutre les allusions qui reviennent toujours à Mohamed et Aïcha ( son épouse de 9 ans) qui sont sujettes à polémiques (il faut voir que pour l’époque ce n’était pas considéré comme un mal puisque Allah aurait demandé cette union d’après les experts musulmans), on peut comprendre réellement pourquoi la majorité des jurisconsultes musulmans expliquent ce silence dans la Sharia :

S’ils condamnaient la pédophilie, ils devraient nécessairement commencer par condamner leur Prophète !

Si l’acte de pédophilie n’est pas banni dans les pays musulmans, c’est aussi parc-qu’il y a des théoriciens qui l’encadrent aujourd’hui via les mariages d’enfants où des jeunes filles sont contraintes à ces unions !


QUELQUES PAROLES ET ACTES DE MARIAGES PÉDOPHILES CHEZ LES MUSULMANS :

(...)

- Le Grand Mufti d’Arabie Saoudite, Abdul-Aziz Al-Cheikh, a réaffirmé l’an dernier que les fillettes sont prêtes pour le mariage,dés l’age de 10 ans, ajoutant que la loi islamique n’est nullement répressive pour les femmes.

- Al-Cheikh a défendu, dans ses prêches, les pratiques de pédophilie : « un homme peut obtenir le mariage avec une jeune fillette non pubère, après l’acceptation de son tuteur légal. En revanche, il ne peut la pénétrer (par le vagin). Il doit le faire par l’autre orifice ».

http://www.mastakongo.com/news/images/Articles_photo/2016/May/Ghada-Jamshir.jpg- Ghada Jamshir, une activiste du Bahreïn dans les Droits de l’Homme, a révèle depuis 2005 le cas de ces salafistes du Proche Orient qui appliquant à la lettre la Sharia islamique (grâce aux vieux principe de « la réjouissance des petites ») qui leur autorisent de faire des alliances avec des fillettes de 3 ans et moins ! Vidéo [1].

- Yasser Brahmi, salafiste égyptien et membre du comité de la rédaction de la Constitution Égyptienne a lancé, le 25 septembre 2012, une fatwa sur la chaîne Dream en faveur du mariage des fillettes à partir de trois ans Vidéo [2].

- En Indonésie aussi, des hommes épousent des fillettes. Le mariage des fillettes est considéré conforme à la loi islamique ! Cette barbarie est soutenue au Yémen car conforme à la tradition voulue par l’Islam.

- En Afghanistan l’esclavage sexuel des jeunes est une tradition. Dans ce pays des petites filles sont vendues pour 5OO euros, dès l’âge de 8 ans !

- Le Centre International de Recherches des Femmes estiment qu’il existe 51 millions de « fillettes fiancées » dans le monde, pour la plupart en pays musulmans. 30% de ces petites fiancées sont battues par leur mari. 90% sont violées régulièrement.

- Tous les ans, 3 millions de ces fillettes musulmanes sont soumises à des mutilations. La pratique de cette pédophilie reçoit l’appui de l’Islam.

(...)

http://www.mastakongo.com/news/images/Articles_photo/2016/May/Femen_protestent.jpg
Protestation des Femens

Lire aussi :

>> La naissance d'un bébé blanc surprend ses parents noirs

>> Vidéo Un Oiseau Brûlé par un fil électrique devient une dame

>> ISLAM-PÉDOPHILIE :BANGLADESH BAISSE L'ÂGE MINIMUM DE MARIAGE

En voyant ce qui arrive aux fillettes musulmanes violées sous le couvert de la religion, on peut comprendre pourquoi l’Occident se méfie de plus en plus de l’Islam où les crimes sexuels restent impunis…



http://www.mastakongo.com/news/images/arrow-blue-left.pngRETOURNER A LA PAGE 2
 

Commentez sur Facebook