Lien vers ce message 07 Mai 2016, 22:56
http://mastakongo.com/english/images/Articles_photo/October2015/moise-katumbi-la-marque-de-la-bete.jpg2. Moïse Katumbi : Désigné le 30/03/2016 candidat du G7 qui s’est positionné dans l’opposition multiforme du Congo, blanchisserie pour ceux qui étaient à la mangeoire nationale et qui sont en quête d’une nouvelle virginité politique, par conviction ou par opportunisme. Mais le problème de sa candidature est qu’une condition constitutionnelle essentielle pour être Président de la République en R.D.C, exige qu’il faille être congolais de père et de mère. Or, selon ce qui se raconte, il serait de mère congolaise et de père étranger. Et l’essentiel de ses activités économiques est en Zambie ( !!!) où il donne de l’emploi aux Zambiens et paie sa fiscalité enrichissant la Zambie.

  • A son arrivée à son poste de Gouverneur du Katanga, il avait dénoncé l’évacuation des minerais du Katanga frauduleusement vers la Tanzanie. Et cela causait à la RDC un manque à gagner de $US 48 millions par mois. Il semble qu’on lui a imposé silence.
  • On l’accuse d’avoir coupé des arbres de la savane Katangaise entre Lubumbashi et Likasi pour du charbon de bois vendu en Afrique australe.
  • On rapporte qu’en 2007, il a fait ériger deux morgues à l’hôpital général de Lubumbashi (Hôpital Sendwe en l’occurrence) et donné à cet hôpital un corbillard. Ces deux cadeaux portent l’inscription « Don de Moïse ». Mais, en même temps, cet hôpital était privé d’eau, paraît-il, depuis 4 ans en 2007, de sorte que pour aller se soulager, les malades devaient passer à gué une montagne d’excréments derrière l’hôpital. L’évacuation de ces excréments et l’approvisionnement de l’hôpital en eau, voilà les deux dons prioritaires qu’il aurait dû faire à cet hôpital.
  • On lui reproche d’avoir construit un beau stade de football à Lubumbashi, d’avoir laissé le Collège Saint François, juste en face de l’entrée du Stade dans un état de délabrement avancé. Oui, avec Mazembe, les résultats sont là. Mais les gens pensent que les moyens financiers de Mazembe ne sont ni de sa poche ni dus à la vente de billets, mais doivent provenir des caisses de la Province. Et alors, Mazembe lui servirait de couverture pour l’avancement de ses affaires propres.
  • Martelli en Haïti avait pensé qu’être un artiste de renommée internationale pouvait faire de lui un grand président de la République, il a déchanté en un seul mandat de pouvoir.
  • Les Américains ont jeté leur dévolu sur Moïse pour la succession de Kabila. Vont-ils venir voter au Congo ou vont-ils toujours faire des holdups électoraux et imposer leur candidat comme ils l’ont fait depuis Mobutu alors que la guerre froide est terminée depuis longtemps ?




3. Mais on sait qu’à cause d’une classe politique généralement quelconque, le Congo n’est toujours pas devenu un « pays normal ». C’est donc un pays qui est délibérément transformé en l’un des ventres mous de l’Afrique. Ainsi, la violation de la Constitution, là où elle gêne certains intérêts est considérée comme un acte de noblesse, que des parlementaires avalisent moyennant des dessous des tables. La protection judiciaire dernier rempart aux turpitudes dans un Etat privatisé, succombe aussi au charme des espèces sonnantes et trébuchantes, hélas !! Et le discours dominant de justification des absurdités quotidiennes dans la gestion de l’Etat se résume à ce qu’on peut appeler « reductio ad absurdum », à des non-sens. C’est ainsi que le flou règne au Congo quant à la nationalité des gestionnaires de l’Etat depuis le règne de Mobutu jusqu’aujourd’hui, on connaît le cas notamment de l’éminence grise Barthélémy Bisengimana Rwema et d’autres rwandais se disant de Goma ou d’Idwi… On sait, en tout cas, que les élections de 2006 ont mis en lumière cet état de la question. En 2006, les réactions ont été unanimes en Occident comme en Afrique pour reconnaître qu’au sommet de l’Etat congolais, il y avait trois étrangers qui se faisaient passer pour des congolais :

1° A la présidence de la République : Kanambe Hippolyte sous le nom d’emprunt de Kabila Joseph ;
Kadogo majeur hier, sans un rond, est devenu le « raïs » 100% pendant près de 16 ans. Avec lui, le pays est aujourd’hui classé 186è/187 parmi les derniers au monde en indice de développement humain (IDH en sigle) :c’est-à-dire, en bien-être de la population : 200 $US par an du PNB par habitant contre plus de 4.000 $US de PNB par an et par habitant au Congo Brazza en 2010. Il n’a plus de discours pour mentir au peuple qui d’ailleurs, ne l’a jamais élu. Avec Kabila, le discours dominant est celui des violences partout depuis 15 ans, violant ainsi le serment de servir le Congo et son peuple dans la paix. Seule la CPI ne voit pas ces violences.

http://www.mastakongo.com/news/images/Articles_photo/2016/May/vital-kamerhe-et-joseph-kabila.jpgVital kamerhe et joseph kabila
2° A la présidence de l’Assemblée Nationale : Kamerhe Vital. Celui-ci a terminé ses études à l’Université de Kinshasa en 1987 avec un diplôme portant le prénom de « Vital » à une époque où les prénoms chrétiens étaient proscrits par le pouvoir en place. Sommé, au cours de ses deux récents voyages en Amérique, de décliner sa véritable nationalité, il a essayé de distraire ses interlocuteurs en disant : « Voilà le type des questions qui ne font pas avancer notre pays ». Sur insistance de la Diaspora congolaise en Amérique, il finit par répondre de manière à suggérer qu’il est rwandais. Comment notre Cour Suprême avait-elle validé son ticket comme candidat à la présidence de la République en 2011 ? De même pour Joseph Kabila ou celui qu’on nomme tel, mais qui signe « Hippolyte Kanambe ». On rapporte que Kamerhe est marié à une des filles de Dieudonné Boji du Kivu. Il n’est pas congolais pour autant. Il parle les quatre langues nationales. Ok. Il s’agit là d’un stratagème pour se faire adopter par les Congolais. Mais il ne devient pas Congolais pour autant. Ill semble avoir fait propager le bruit qu’il a une mère « mushi » de Bukavu. Si son père est rwandais, il ne peut pas postuler au poste de président de la République. Qui lui aurait fabriqué des papiers le reconnaissant congolais ? Nous espérons qu’un jour la vérité sera connue et que notre justice fera son travail. Il a même un parti politique où des intellectuels congolais se bousculent pour des postes, légitimant sa condition de faussaire !

3° A la présidence du Sénat : Léon Lobitch, né à Kigali en avril ( ?) 1935, d’un père belge d’origine polonaise, magistrat des Parquets, et d’une mère rwandaise Tutsi qui convolera en secondes noces avec un militaire congolais de la tribu Nguandi du Nord-Ubangui selon ceux qui ont mené de sérieuses enquêtes. A la débaptisation des noms étrangers à la suite de la querelle entre Mobutu et le Cardinal Malula vers 1973, il deviendra « Kengo wa Dondo » pour honorer sans doute la famille de son père adoptif et ses petits frères et petites sœurs s’il en a eu qui, eux, seraient congolais. Mais il semble que ses propres enfants sont belges. A la question de savoir ce qu’il cherchait au Congo alors qu’il est belge, il avait répondu selon un journal belge vers 1998 : « On avait besoin des techniciens au Congo, c’est ainsi que j’y ai fait ma carrière comme technicien (…) ». Il revient au Congo après 2000, se présente à nouveau comme congolais, on le nomme président du Sénat et on le désigne même candidat à la présidence de la République en 2011. Il fonde un parti politique où il y a même de grands intellectuels congolais, légitimant sa condition de « faussaire ».

Par rapport à ces trois cas, les juristes congolais devraient nous expliquer ce qu’on entend par faussaire en droit pénal congolais. Ô Congo, mon pays, jusqu’à quand seras-tu ainsi ridiculisé ? Nous avons intitulé ce passage : « Eventuels candidats à la Présidence de la République ». Pour nous, ce problème devrait trouver son dénouement dans cette question : Etant donné la situation du pays, quel est le Congolais qui a le meilleur profil pour exercer les fonctions de Président de la République à cette époque de l’histoire du Congo ?

http://www.mastakongo.com/news/images/arrow-blue-left.png http://www.mastakongo.com/news/images/arrow-blue-right.pngCONTINUER A LA PAGE 4
Message édité 1 fois, dernière édition par root, 05 Décembre 2016, 4:33  
 

Commentez sur Facebook