Lien vers ce message 17 Avril 2016, 8:47
1.1.2 Au Congo-Brazzaville. Sassou-Nguesso a fait modifier la Constitution pour bénéficier d’un nième mandat après 3O ans de pouvoir. Après les élections du 20 mars 2016, après avoir pris le pays en otage pendant 4 jours sans communications ni avec l’Extérieur ni à l’intérieur du pays, il a été proclamé vainqueur de ces élections avec plus de 60% dès le premier tour.

par MUAKA MATADI Le 15/04/2016

http://www.mastakongo.com/news/images/Articles_photo/2016/April/Congo-Brazzaville-violence.jpg

D’avis général, il a triché depuis le référendum constitutionnel jusqu’aux résultats desdites élections, sacrifiant au passage des vies humaines dans des violences policières inutiles, l’ordre public à maintenir étant la sauvegarde de la vie du dictateur qui prend en otage tout un peuple, les services judiciaires et de police exécutant sa seule volonté. C’est pour cette raison que nous parlons du Congo-Brazzaville et non de la République du Congo, puisque les institutions républicaines ne sont que de façade. Il semble que derrière tout ce cinéma dramatique, il y a « Total et Elf », deux sociétés françaises de pétrole qui auraient appuyé la démarche scélérate de Sassou en échange de la protection de leurs intérêts pétroliers. Mais il y a eu sans doute aussi du côté de Sassou lui-même, le souci d’éviter quelques procès en attente en rapport avec les biens mal acquis, les disparus (350) du Beach du Congo-Brazzaville et l’incident du dépôt d’armes et de munitions qui avait fait des tués à Brazzaville.

1.1.3 On ne saurait pas citer tous les pays d’Afrique où il y a eu les mêmes scénarios. Toujours est-il que, depuis la fin de la Guerre Froide, l’Occident se croit seul maître de l’Afrique, surtout que les anciens pays africains de tendance socialiste se sont convertis au capitalisme, la révision des alliances ayant été ainsi favorable à l’Occident.
Mais la question qu’on ne peut éluder dans nos rapports avec l’occident : « A qui profite l’organisation politique et économique mise en place par l’occident et ses vassaux en Afrique ? ». Certainement pas aux africains. Car les vassaux se comportent en proconsuls dans leurs propres pays.

2. Domaine économique :

Des razzias pires que du temps colonial se poursuivent inexorablement.

2.1 La Libye :

En 2010 – 2011, Kadhafi avait bien averti l’Occident qui armait, comme en Syrie aujourd’hui,- toujours les mêmes erreurs et le même aveuglement qui mettent en danger la sécurité du monde,- les gens de Benghazi contre lui que ces gens-là que l’Occident armait étaient des membres d’Al-Qaïdah. L’Occident a fait la sourde oreille, même si par ses services de sécurité, il savait que Kadhafi disait la vérité. Le problème de l’Occident était d’éliminer Kadhafi et, après lui, comme en Irak de Saddam Hussein :

. Installer au pouvoir des sous-fifres obséquieux, leurs vassaux ;
. S’emparer du pétrole libyen et se le répartir ;
. S’emparer des contrats de la reconstruction de la Libye afin de donner du travail et des profits aux sociétés occidentales ;
. Eliminer physiquement Kadhafi et ainsi annihiler son leadership sur l’Afrique qui, de son temps, avait des projets de s’autonomiser vis-à-vis de l’Occident ;
. Sarkozy avait un contentieux personnel avec Kadhafi et selon les médias, c’était celui d’effacer les traces du financement de sa campagne électorale de 2007 par Kadhafi. On connaît aujourd’hui les conséquences désastreuses de la guerre faite à la Libye par l’Occident sans l’accord des Nations-Unies, pour la Libye elle-même, pour l’Afrique de l’Ouest et du Nord. On en est ainsi pour plusieurs années encore à réparer des dégâts qu’on aurait pu éviter. Comme en Irak depuis Saddam Hussein ;
. Disons en passant que la guerre faite à Bachar Al Assad en Syrie par l’Occident n’a pas pour motif le peuple syrien mais vise la protection d’Israël. Comme aussi le dossier soi-disant de l’enrichissement de l’uranium en Iran. Ce sont des guerres stratégiques. L’Iran, chiite, fournissait des armes au Hezbollah libanais, chiite, contre Israël, via la Syrie. En brisant la Syrie de Bachar, et en y mettant des pro-occidentaux, on casse le maillon de l’acheminement des armes iraniennes vers le Hezbollah libanais et on espère ainsi mieux sécuriser Israël qui, lui, se moque impunément des Palestiniens et de leurs droits à la vie et à une patrie.

Mouamar Kadhaffi


2.2 Congo-Kinshasa :

http://www.mastakongo.com/news/images/Articles_photo/2016/April/lumumba-tour-echangeur-congo-kinshasa.jpg

Au regard des razzias économiques néocoloniaux, le Congo-Kinshasa est un cas atypique, un épiphénomène, un domaine de non-droit où tous les aventuriers du monde viennent s’enrichir en un minimum de temps, dans des mines qu’ils n’espéraient pas avoir de leur vie avec un argument fallacieux : « la création des emplois ». Quels emplois ? A combien sont-ils rémunérés ? Il y a quelques années, un panel d’experts de l’ONU est venu enquêter et avait dressé la liste des prédateurs du Congo. Sans effets jusqu’aujourd’hui. On connaît le cas de la fille d’un homme d’Etat de l’Afrique australe qui a eu 90 millions de $US à la suite de la vente de l’or du Congo. Les rapports existent des razzias opérés au Congo par l’Ouganda et le Rwanda, bras armés des multinationales d’Occident au Congo. On sait qu’un Zimbabwéen avait été nommé PDG de la Gécamines par Monsieur Kabila, on ne sait sur base de quels critères. On sait que la Sengamines – société minière des diamants – continue d’opérer au Kasaï Oriental alors que la Miba est par terre. Avec le système du Cadastre Minier juxtaposé au Cadastre foncier, le Congo est revenu aux dispositions foncières des années 1890, lorsque le Roi Léopold II avait confisqué 99% des terres congolaises.

http://www.mastakongo.com/news/images/arrow-blue-left.png http://www.mastakongo.com/news/images/arrow-blue-right.pngPROCEDER A LA PAGE 3
Message édité 5 fois, dernière édition par root, 29 Avril 2016, 21:08  
 

Commentez sur Facebook