Lien vers ce message 01 Février 2016, 0:24
Harry Potter: J.K. Rowling révèle l’emplacement des plus grandes écoles de sorcellerie du monde

CULTURE Il y en aurait 11 en tout...

http://www.mastakongo.com/news/images/Articles_photo/2016/January/harry-potter-C%c3%a9ramonie-de-Sorcellerie.jpg

M.C. Publié le 31.01.2016 à 08:55 20minutes.fr

A cause de Harry Potter, les Moldus que nous sommes avaient toujours cru que l’essentiel de l’éducation des sorciers se faisait à Poudlard, ou Hogwarts dans la version originale. Que nenni. A quelques mois de la sortie au cinéma du spin-off Les animaux fantastiques, J.K. Rowling, l’auteure de la saga, vient de lever le voile sur le monde de l’éducation magique, révélant quelques détails sur les plus grandes écoles de sorciers du globe.

Les sorciers de la plupart des pays préfèrent en général la scolarisation à domicile, apprend-on sur le site Pottermore, où J.K. Rowling précise cependant que onze écoles seraient reconnues par la Confédération internationale des sorciers. La romancière dévoile quelques informations sur six d’entre elles, en plus de la britannique Poudlard où se déroule l’action des sept romans de Harry Potter.

Etats-Unis / Ilvermorny

On en apprendra sans doute plus sur cette école dans le film Les animaux fantastiques, dont la sortie est prévue en novembre, et qui se déroule aux Etats-Unis, où voyage Norbert Dragonneau (Eddie Redmayne). Une seule indication : elle ne se trouve pas à New York, comme l’avait révélé J.K. Rowling sur Twitter.

France / Beauxbatons

Déjà mentionnée dans les romans, l’école française serait située, d’après le site Pottermore, dans les Pyrénées. Ce château, entouré de jardins paysagés (à la française ?) et de pelouses « créées par magie dans le paysage montagneux », serait fréquenté par une majorité de Français, mais aussi un grand nombre d’Espagnols, de Portuguais, de Hollandais, de Luxembourgeois et de Belges. Comme Durmstrang, Beauxbatons accueillerait plus d’étudiants que Poudlard. Outre Fleur Delacour (incarnée par Clémence Poésy à l’écran), l’école compte parmi ses élèves célèbres l’alchimiste Nicolas Flamel et un certain Luc Millefeuille, connu aussi sous le nom de « l’empoisonneur de moldus »

http://www.mastakongo.com/news/images/Articles_photo/2016/January/carte-ecoles-sorcellerie-monde-harry-potter.jpg
La carte des écoles de sorcellerie du monde de Harry Potter. - Pottermore


Europe du Nord (?) / Durmstrang

Egalement mentionnée dans Harry Potter et la Coupe de feu, cette école serait la plus secrète de toutes. On ignore d’ailleurs son emplacement exact, quelque part dans le nord de l’Europe. Durmstrang a été dirigée au fil de son histoire par « d’abominables sorciers », qui ont entaché sa réputation.

Japon / Mahoutokoro

http://www.mastakongo.com/news/images/Articles_photo/2016/January/J-K-Rowlings.jpgJ.K. Rowlings
Cette école nipponne, dont le nom signifie quelque chose comme « lieu de magie », se trouverait sur l’île volcanique apparemment déserte de Minami-Iwo Jima, à 1.300 km au sud de Tokyo. Ses élèves y seraient particulièrement doués en Quidditch, notamment grâce à un dur entraînement au-dessus de la mer, en prenant garde d’éviter les avions « d’une base aérienne moldue sur une île voisine », allusion à la base aéronavale des Forces japonaises d’autodéfense sur l’île d’Iwo Jima, à 60km plus au nord.

Afrique / Uagadou

Bien que le continent africain, d’où viendrait l’essentiel de la magie, abrite un certain nombre d’écoles de sorciers, une seule a « résisté à l’épreuve du temps (au moins mille ans) », écrit J.K. Rowling. On ignore son emplacement exact, si ce n’est qu’elle se trouve dans les « Monts de la Lune », où elle est taillée dans la roche et « enveloppée dans la brume ». Les élèves y sont plutôt versés dans l’astronomie, l’alchimie et la métamorphose. Ils lancent leurs sorts par des gestes des mains, et reçoivent leur convocation pour l’école dans leurs rêves, et non par un envoi de chouette.

Brésil / Castelobruxo

Castelobruxo, qui accueille des élèves de toute l’Amérique du Sud, se trouve quelque part « au plus profond de la forêt vierge », dans un château qui, comme Poudlard, apparaît aux yeux des moldus (non-sorciers) comme des ruines. L’école est protégée par de petits esprits velus nommés les Caipora, décrits comme « espiègles et rusés ». Les étudiants, qui portent des robes de sorciers d’un vert vif, sont très doués en herbologie et en « magizoologie ».
 

Commentez sur Facebook