Lien vers ce message 14 Novembre 2015, 0:41
TRAVAIL L'économiste en chef de la Banque d'Angleterre, Andy Haldane, est à l'origine de cette estimation...

http://mastakongo.com/english/images/Articles_photo/November2015/le_robot_humanoide_pepper_le_20_octobre_2015_a_laguna_beach_en_californie.jpg
Le robot humanoïde Pepper, le 20 octobre 2015 à Laguna Beach, en Californie - Frederic J. Brown AFP

par 20 minutes R.S. Publié le 13.11.2015 à 15:08

C’est un scénario à rendre fou les responsables de Pôle Emploi. Du moins en Grande-Bretagne. La Banque d’Angleterre a averti que jusqu’à 15 millions d’emplois sont menacés par l’éclosion d’une nouvelle génération de robots.
Cité par le Guardian, l’économiste en chef de la banque, Andy Haldane évoque des métiers qui ne seront bientôt plus l’apanage de l’être humain. Selon lui l’automatisation pose un risque pour la presque moitié des personnes employées dans le Royaume-Uni, principalement les moins bien rémunérés. La troisième génération de machines pourrait, selon lui, non seulement transformer le marché de l’emploi, mais aussi creuser le fossé entre riches et pauvres.

Les machines du XXe siècle se sont substituées aux tâches manuelles mais aussi cognitives

D’après Haldane, les tâches administratives, le travail de bureau et de production sont les plus menacés. « La technologie semble évoluer plus rapidement que prévu. Pourquoi ? Parce que les machines du XXe siècle se sont substituées aux tâches manuelles mais aussi cognitives. L’ensemble des compétences humaines machines pourraient se reproduire, à moindre coût », explique le spécialiste.

Selon Haldane, la robotisation des tâches aurait déjà un effet conséquent sur les salaires et expliquerait les difficultés du gouvernement britannique à atteindre une inflation de 2 %.
 

Commentez sur Facebook