Lien vers ce message 19 Octobre 2015, 23:10
MISE AU POINT DU COLLECTIF DES COMPAGNONS DE LUTTE D'ETIENNE TSHISEKEDI ET COMBATTANTS PIONNIERS DE L'UDPS.

http://mastakongo.com/english/images/Articles_photo/October2015/fondateurs-de-l-udps.jpg
Le Collège des Fondateurs de l'U.D.P.S

CONCERNANT:

1/ Les discours sur la réunification de l'UDPS et les élucubrations de ses brebis égarées;
2/ L'agitation de la bande à Honoré NGBANDA;
3/ Les gesticulations de l'opposition dite anti-dialogue et tripartiste;
4/ La stratégie du chaos en chantier des kabilistes/Mobutistes associés.

Les discours sur la réunification de l’UDPS et les élucubrations de ses brebis égarées.

Des échos de conciliabules et divers appels se font entendre çà et là, sur une certaine demande de réunification de prétendues "ailes" de l'UDPS. Tandis que l’UDPS est faussement présentée comme une formation politique sans leadership, minée par des luttes et déchirures internes interminables.

Témoins et actants de l'histoire immédiate de l'UDPS à travers toutes ses vicissitudes et crises de gestation, de croissance et de maturité, le devoir de mémoire et la lecture objective de la conjoncture politique actuelle en RD Congo nous appellent à bien recadrer les velléités de ces groupuscules dont les thèses semblent mal occulter le véritable agenda de leurs démarches.

http://mastakongo.com/english/images/Articles_photo/October2015/kibassa-maliba.jpg
Frédéric Kibassa Maliba

En effet, il est de notoriété historique indéniable que ce parti n'avait jamais vu son label collé à un quelconque nom d'un seul de ses fondateurs, depuis sa création en 1982, en tant qu'œuvre collective des Treize Parlementaires signataires de la fameuse Lettre ouverte au Président Fondateur du MPR/Parti-Etat et de leurs sympathisants, jusqu'à la disparition inopinée en 2004 de son premier président Frédéric Kibassa Maliba qui, de son vivant, ne s'était jamais créé ou adjugé une aile de l'UDPS à son nom.
Il y a eu bien entendu au cours de la longue marche du parti, des luttes ou intrigues d'influence et de positionnement au sein de ses organes centraux comme le Collège des Fondateurs, le Directoire National, le Secrétariat National, le Comité National. Il y a eu des défections, des abandons, des débauchages, des compromissions des uns et des autres; mais le flambeau de la lutte contre la dictature n'a pu résister à tous les assauts mobutistes et kabilistes pour tenir le cap jusqu'à ce jour, que grâce à la détermination, au sens de sacrifices et à la constance de l'un d'entre nous, Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

Le même devoir de mémoire nous oblige de relever qu'un certain fair-play démocratique caractérisait ces lâchages, ces abandons, voire même ces compromissions, tant les auteurs de ces forfaitures ne s'étaient nullement illustrés dans les attaques publiques les uns contre les autres, pourvu que la lutte contre la dictature puisse se poursuivre bon gré mal gré.
Ainsi on avait pu bien encaisser à l'époque cette courageuse déclaration à la presse belge d'un porte-parole du premier groupe de Fondateurs à déserter les rangs du combat/UDPS et qui s'affichait aux côtés de Mobutu en visite officielle à Bruxelles en 1982: « Nous avons décidé de mettre fin à notre opposition au Maréchal -Président et au Parti-Etat, nous respectons la liberté de nos collègues qui continuent la lutte. »

http://mastakongo.com/english/images/Articles_photo/October2015/logo-du-parti-politique-congolais-le-cdps.jpgIl en fut de même par la suite avec tous les autres fondateurs comme J. Ngalula Mpandanjila, G. Kyungu wa Kumwanza, qui avaient tranquillement quitté l'UDPS pour créer leurs propres partis politiques, laissant la lutte contre la dictature se radicaliser et se poursuivre sous la houlette des plus aptes. La même attitude avait été adoptée en 2010 par certains cadres qui ne se retrouvaient plus en phase avec l'ordre en vigueur au sein de la direction politique du parti et se sont assumés en créant leur propre formation politique dénommé CDPS.
Le Collectif des Compagnons de lutte d'Etienne Tshisekedi wa Mulumba et Combattants pionniers, fort de ce rappel des moments critiques inscrits dans l'histoire de l’UDPS, considère que:

- le renforcement de l'unité et l'harmonie au sein du parti a toujours été au centre des préoccupations du Président Etienne Tshisekedi wa Mulumba qui, en véritable Capitaine au long cours du navire U.D.P.S, tient toujours la barre de la main de maître quelles que soient les intempéries, et a toujours accueilli à bord et sans condition tous ceux qui revenaient à l'abri, après un saut périlleux dans la mer;
- les membres des groupuscules désireux d'en finir avec la déperdition et regagner le navire ont tout à gagner en arrêtant de s'empêtrer dans des élucubrations oiseuses sur les statuts du parti, d'affabuler des infamies contre la famille biologique de leur chef qui devrait plutôt mériter les hommages et félicitations pour son rôle salutaire légitimement assumé, et enfin, de distraire l'opinion avec des appels contre- productifs à une hypothétique réunification, en lieu et place d'un engagement décisif et courageux sur le chemin de retour au bercail pour se remettre en ordre de bataille. Le modèle gagnant à suivre étant celui de l'enfant prodigue de l’Evangile (Luc 15,11-32).

L'agitation de la bande à Honoré N’Gbanda.

http://mastakongo.com/english/images/Articles_photo/October2015/maman-marthe-et-son-fils-felix-tshisekedi.jpg
Felix Tshisekedi et Maman Marthe

Les Compagnons de lutte d'Etienne Tshisekedi wa Mulumba et Combattants pionniers de l'UDPS ne se font plus d'illusion sur les tenants et aboutissants du venin meurtrier que couve depuis belle lurette la gorge du " Terminator" du peuple rdcongolais.
Nous nous sommes rendus à l'évidence que les véritables cibles de ce venin ne sont guère a vrai dire la personne du Président Elu, ni sa famille biologique, ni encore moins l'U.D.P.S et ses alliés.
C'est plutôt l'avènement d'un Etat de Droit en RD Congo impliquant la fin de l'impunité et la rigueur d'une justice impartiale qui alimentent les cauchemars de tous ceux qui ont sur leur conscience, les crimes de sang et de haute trahison contre leurs concitoyens; et que Honoré N’Gbanda avec ses "hiboux" savent bien imprescriptibles dans le temps comme dans l'espace.
Il ne leur reste plus que cette stratégie des voleurs en cavale qui crient au voleur pour se frayer du chemin et échapper à leurs poursuivants.

Formés et nourris aux mamelles de la dictature la plus atroce et sanguinaire de l'Afrique du 20ème siècle, la collusion des «néo combattants» du Terminator H. N’GBANDA avec leurs tombeurs en place au pouvoir à Kinshasa, en vertu de la loi naturelle de concordance qui veut que ceux qui se ressemblent s'assemblent, ne doit pas faire des mystères quant à leur deal commun : désorienter et vilipender le juste combat en vue de retarder autant que possible l'avènement de l'Etat de Droit, très cher au Président Elu ETIENNE TSHISEKEDI WA MULUMBA et tant attendu par le peuple congolais.

Les gesticulations de l'opposition dite anti-dialogue et tripartiste.

"Fighting and talking" n'est pas l’invention ou l'apanage de seuls groupes armés dans leurs maquis, les Combattants pionniers de l'U.D.P.S savent que cette tactique a toujours été d'application tout au long de leurs affrontements avec les dictateurs successifs au pouvoir en RDCongo.
Quand le Président Elu ETIENNE TSHISEKEDI WA MULUMBA dit que le dialogue, l’arme par excellence du combat non violent, est inscrit dans nos gênes, il en connaît les vertus pour l'avoir pratiqué sans relâche face à ses bourreaux et geôliers les plus intrépides aux rangs desquels se comptent le néo combattant en chef H. N’GBANDA et son regretté oncle le Maréchal -Président Fondateur qui, pour la petite histoire, n’avaient pas rechigné de tenter le dialogue avec leur tombeur Mzée LD Kabila sur le bateau Outeniqua et sous les bons offices du feu Président Nelson Mandela.

http://mastakongo.com/english/images/Articles_photo/October2015/EtienneTshisekediDSP.jpgL’opposition- nouvelle génération, sous la conduite mal éclairée du truculent Vital Kamerhe, à l'instar de la bande au Terminator ci-haut cité, semble ne jurer que sur le refus de toute forme de dialogue avec son ancien co-légionnaire.

Les raisons évoquées de ce non seraient entre autres, le risque de se faire rouler par l'interlocuteur et de favoriser son glissement vers un 3ème mandat. A la place ils ont opté de siéger en tripartite composée des sbires de la factice majorité présidentielle, de ceux de la CENI et leur délégation (sans vouloir dialoguer??), en fait, les retrouvailles entre copains et coquins.
Comment dès lors peut-on comprendre cette malicieuse intelligence qui consiste à éviter l’affrontement avec le géniteur et régenteur du problème à résoudre pour se rabattre sur ses pendants et affidés?

Au Collectif des Compagnons de lutte d'ETIENNE TSHISEKEDI WA MULUMBA, nous sommes convaincus que les ex co-légionnaires de l'hôtel Cascades de triste mémoire en Afrique du Sud cherchent à rééditer leur plan machiavélique de jadis en faveur du véritable glissement qu'ils feignent visiblement de combattre, mais qui en réalité est déjà en phase opérationnelle avec le forcing de Boshab, à travers ses calendriers électoraux et démembrements provinciaux.
Il va sans dire que la proposition du dialogue que détaille la feuille de route ad hoc présentée par l'Udps et son chef, du fait de sa transparence limpide, ne pouvait qu’énerver et perturber les agendas en chantiers de tous ceux qui se veulent demeurer à la fois chair et poisson afin de sauvegarder les atouts de leur légendaire transhumance.
Choisir de se situer dans le camp du statu quo ou celui du changement pour l'opposition "nouvelle génération" d'une part, et d'autre part dialoguer ou se dire des vérités en présence des témoins impartiaux pour le pouvoir d'usurpation sortant, voilà les termes de l'équation qui étranglent les probables interlocuteurs de l'Udps.
En tout état de cause, quels que soient les plans de conjuration ourdis contre la main tendue d'ETIENNE TSHISEKEDI WA MULUMBA, ses Compagnons de lutte demeurent confiants dans la détermination inébranlable des combattants de la liberté à " aller jusqu'au bout", Fighting and Talking, conformément au mot d'ordre de leur leader.

La stratégie du chaos en chantiers des J. Kabilistes et Mobutistes associés

Toutes les dictatures du monde en fin de règne se caractérisent par le même stigmate et le même modus operandi: l'arrogance et la politique de l'autruche.
Joseph Kabila et ses associés au pouvoir usurpé en RDCongo n'inventent pas de la poudre face à l'approche inexorable de l'heure de la vérité que représentent les échéances politiques de 2016. Rien d'étonnant d'entendre Jo Kabila déclarer solennellement devant les notables katangais réunis à Lubumbashi "qu'en 2016, il ne se passera rien".
Il en est de même de ses répliques intempestives contre toute recommandation ou remarque des partenaires internationaux préoccupés par les postures et allures des pouvoiristes en mal du fameux défi de "J'y suis et j’y reste."

Les manœuvres dilatoires de contournement ou récupération du dialogue national préconisé par la Communauté Internationale et réactivé par l'UDPS, les incessantes tentatives de tripatouillage des lois et textes électoraux, le brouillage du calendrier électoral utopique, le lancement impromptu, inopiné et hasardeux du processus de démembrement des provinces, le déploiement tous azimuts de dispositifs et arsenaux militaires inhabituels dans les villes du pays non en guerre, le décor est bien planté et ne permet aucun doute sur ce que préparent les laboratoires kabilistes pour les lendemains cauchemardesques du peuple congolais.
Les Compagnons de lutte d'ETIENNE TSHISEKEDI WA MULUMBA et Combattants-pionniers de l'UDPS n'entendent pas s'arrêter à la sonnette d'alarme face à cette planification en cours au pays d'un nouvel holdup politique ou à défaut, d'un "après moi le déluge".

Nous nous investissons dores et déjà aux côtés de tous les combattants de la liberté à l'intérieur comme à l'extérieur du pays, dans le sacré devoir patriotique de mobiliser toutes les voies, toutes les ressources et tous les moyens idoines requis pour accompagner notre peuple à faire échec aux plans diaboliques de ces malfrats et se libérer le plus vite possible de leur joug.


Fait à Bruxelles le 30 Juillet 2015



Pour le Collectif "Compagnons de lutte d’Etienne TSHISEKEDI wa MULUMBA, et Combattants-Pionniers de l'UDPS".

http://mastakongo.com/english/images/Articles_photo/October2015/fondateurs-udps.jpg
Les membres de l'ancien Directoire National de l'U.D.P.S


- Omer N'KAMBA KABWE KA NTANDA, Co-Fondateur, ancien Directeur du Bureau d’Etudes, ancien Secrétaire National aux Relations Extérieures du Parti et Membre du Comité National.
- Gilbert KANKONDE NKANSHAMA, Co-Fondateur, ancien Rapporteur du Collège des Fondateurs, ancien Secrétaire National à l'Information et la Presse, Membre du Comité National.
- Jean Baptiste KABUYA MUJANGY, Co-fondateur, Combattant pionnier & ancien Président de l’Assemblée Fédérale U.D.P.S./BENELUX.
- Dieudonné MILAMBO KASONGO, ancien Secrétaire National à l'Idéologie Mobilisation, Propagande et Formation des Cadres, Membre du Comité National.
- Raoul BiNTU KANDOLO, Co-fondateur, Membre de soutien du Parti.
- Jean Marie MUKANYA, ancien Président Fédéral de l’U.D.P.S./BENELUX
- Marcello Tshilombo Tshia Kanyinda, Co-fondateur de CEREPRO, ancien bureau de stratégies de l’UDPS,
- Clément MBUYAMBA Kabeya, Co-fondateur de CEREPRO, ancien bureau de Stratégies de l’UDPS,
- Guy LUFULUABO Tshitumbi, Combattant pionnier, 3e Président des membres d’honneur et Conseiller au Cabinet du Président National du Parti Cellule Electorale
- Jean MUNTUABU, Co-fondateur, Combattant pionnier
- Alexis KADIMA, Co-fondateur et cadre & Combattant-Pionnier Comité Fédéral/UDPS France
- Apollinaire MAKOLO Kanana, Co-fondateur, combattant pionnier
- Dany OMOKOKO, Ancien Conseiller au Comité Fédéral/BENELUX, Combattant-Pionnier.
- Albert TSHIBWABWA, Co-fondateur, Ancien Conseiller au Comité Fédéral UDPS/France.
- Benjamin BAJIKIJAYI, Co-fondateur, Ancien Vice-Président Fédéral de l'UDPS/SUISSE.
- Gilbert TSHIMANGA MUNDELA, Co-fondateur, Ancien Représentant de l'UDPS/USA.
- Richard Valentin BABADI, Ancien Président de la JUDPS/Comité Fédéral du KASAI-ORIENTAL, Combattant-Pionnier.

N.B. La liste des membres du Collectif est ouverte à tous ceux qui se sentent concernés et en justifient la qualité
Message édité 1 fois, dernière édition par root, 20 Octobre 2015, 2:49  
 

Commentez sur Facebook