Lien vers ce message 08 Octobre 2015, 4:06
Même quand ils ne sont pas sales, les chats passent un temps fou à lécher leur pelage. Des vétérinaires expliquent, dans une vidéo, les raisons d'un tel comportement.

Par Morgane Kergoat Publié le 15-06-2015 à 17h34

http://mastakongo.com/english/images/Articles_photo/October2015/chat.jpg
La langue râpeuse du chat lui permet d'avoir une meilleure hygiène de son pelage. ©Gérard Rollando / Photononstop / AFP

HYGIÈNE. Après la sieste, l'activité principale du chat pourrait bien être la toilette. La plupart de nos compagnons félins passent en effet beaucoup de temps à prendre soin de leur pelage. Et ce notamment quand ils ne sont pas vraiment sales (d'ailleurs un chat trop sale ne fera pas sa toilette). Il faut dire que ces animaux, dont la souplesse est sans conteste, ont la particularité de pouvoir atteindre quasiment presque toutes les parties de leur corps avec leur langue (tête et cou excepté). Mais ce n'est pas uniquement parce qu'ils peuvent se lécher (presque) partout que les chats s'adonnent longuement à cette activité. Voici les explications de trois vétérinaires comportementalistes, dans une vidéo présentée à la Cité des Sciences et de l'Industrie de Paris dans le cadre de Chiens & chats, l'expo, que Sciences et Avenir a visité pour vous.


©Universcience / Les yeux dans la truffe

La langue des chats est râpeuse ; elle agit comme un peigne, c'est-à-dire qu'elle démêle le pelage et retire le poil mort. "Cela leur permet une meilleure synthèse de la vitamine D quand ils s'exposent au soleil", explique Thierry Bedossa, vétérinaire et comportementaliste. Seul inconvénient : le chat ne digère pas ces "boules de poils". Il doit les régurgiter (d'où la nécessité de pouvoir se purger, notamment en mangeant de l'herbe), sous peine de voir son appareil digestif obstrué. C'est pourquoi il ne faut pas hésiter à aider son chat en le brossant régulièrement, comme Sciences et Avenir l'expliquait dans un précédant article. En plus de l'entretien du poil, la toilette "contribue aussi à la sécrétion d'endorphine", ajoute Anne-Claire Gagnon, également vétérinaire comportementaliste spécialiste des chats.

L'éthologue Bertrand Deputte fait quant à lui l'hypothèse que ce léchage est aussi une façon d'absorber les odeurs déposées par l'environnement (notamment par les mains humains lors des caresses !). Une sorte de "reset" olfactif (remise à zéro), qui permet au chat de remettre son odeur personnelle.
 

Commentez sur Facebook