Lien vers ce message 03 Octobre 2015, 3:32
VOS IDEES ET SUGGESTIONS POUR LE GROUPE D’ETUDE POUR LA CREATION DU PEUPLE CONGOLAIS

Chers Compatriotes,

Apres une série d’échanges sur la possibilité de créer un peuple congolais, une œuvre complexe mais non impossible, il a été constaté beaucoup
d’émotions que d’esprit scientifique pour émettre des idées qui soient utiles.

http://mastakongo.com/english/images/Articles_photo/October2015/Dem_congo_sat.jpgLe sujet a presque été escamote pour céder la place aux émotions et sentiments personnels qui ne nous avancent pas vraiment.

Toutefois, nous tenons à remercier chacun et chacune pour avoir donné un avis positif ou négatif, tout étant nécessaire pour baliser le chemin du
travail à abattre.

Dans le texte publie récemment, nous avions résumé la raison pour laquelle nous voulions ce groupe des volontaires pour faire partie du bureau
d’étude. Il avait été mentionné qu’il ne serait pas question des discussions sur la suprématie des tribus ou une espèce d’arbre à palabres.

Il était dit que l’étude allait être consacrée a créer des bureaux qui regrouperaient des intellectuels par ethnies ou groupes d’ethnies afin de
rassembler des données sur nos cultures respectives. La collecte de ces données devront être d’abord être comparées pour voir la ressemblance ou
non des principes de base. Par élimination on arriverait à rétrécir le volume des données à comparer avec celles des autres ethnies de la même
province et plus tard comparer celles-ci à celles de toutes les provinces,

C’est cette manne nationale qui, étudiée dans son ensemble et acceptée par tous les intellectuels comme étant correcte ou presque, qui sera considérée légalement comme document de base pour l’élaboration d’un nouveau CODE DE FAMILLE.

Ceci constituera un élément de grands changements dans tout l’appareil de justice notamment mais surtout dans l’éducation nationale. Le matériel
didactique et les ouvrages scolaires a éditer seront d’une importance réelle en vue de semer une CULTURE UNIQUE, considérée comme le mixage non
pas d’un groupe de tribus ou peuples, mais le meilleure des Congolais.

Il est vrai que notre génération, nostalgique de la nomenclature ancienne de nos tribus, se souviendra de notre passe en distinguant chacun par
rapport à sa tribu. Mais les enfants qui auront appris à l’école la vraie culture générale du Congo se demanderont de quoi leurs parents parlent
encore! Il ne faut pas oublier que nos enfants qui ont grandi aujourd’hui surtout en Occident nous prennent pour de vieux jeu.

Pour ne pas perdre le temps dans le verbiage émotionnel qui nous éloigne du sujet, nous devons organiser le Groupe de travail qui sera compose de
volontaires engages et détermines à travailler. Pour les candidatures à participer à ce groupe de travail qui ne doit pas dépasser une dizaine de
personnes, nous proposons de s’adresser à notre compatriote Dr. Malonga Miatudila. Ma considération pour lui est due à sa prompte réaction en 2011
pour se porter candidat à la tâche. Il s’est manifeste encore cette fois-ci, preuve qu’il avait porte dans son cœur cette démarche.

Ce groupe fera le travail de la mise en place des modalités de travail de calendrier et de l’organisation de véritables groupes et sous-groupes de
travail en fonction des sections des données à collectionner.

Nous ne nous faisons pas d’illusions. Mais le nombre d’intellectuels et hommes et femmes des sciences congolais est tel qu’il va y avoir un
engouement certain. A l’heure actuelle, tous les peuples du Congo ont pu avoir qui leurs médecins, professeurs qui, leurs économistes, leurs
juristes, qui leurs anthropologues…Même ceux des tribus jadis considérées comme insignifiantes, ont pu envoyer leurs enfants à l’école qui sont
aujourd’hui des hommes des sciences sur qui le pays peut compter.

Nous vous recommandons de bien lire le sujet et de s’y cramponner. Les textes hors sujet qui viendraient pour alourdir le travail seront purement
ignorés.
Si vous savez de quoi vous parlez et comprenez le sujet, nous serons heureux vous compter dans le groupe. Votre sensibilité et attachement à
votre tribu pour laquelle vous devez vous battre contre les autres sera une indication que vous n’êtes pas outille pour ce travail. Il a déjà été
démontré que le tribalisme est la mère des maux a la base de notre mauvais départ depuis 1960. Nous avons maintenant la prétention et l’ambition de
l’éradiquer en mettant ensemble le meilleur de NOUS. Point final.

​Kal​ombo Kabengu

Fri, 2 Oct 2015 12:07:32

VEUILLEZ ECRIRE VOS COMMENTAIRES ET SUGGESTIONS CI-DESSOUS
 

Commentez sur Facebook