Lien vers ce message 13 Septembre 2015, 11:43
Un pont aérien mis en place par Moscou pour livrer des armes à Damas

Par RFI Publié le 13-09-2015

http://mastakongo.com/english/images/Articles_photo/September2015/antonov%20124%20syrie%20russie%20armes%20pont%20a%C3%A9rien_0.jpg
Plusieurs transporteurs géants Antonov 124 auraient atterri à l'aéroport de Lattaquié en Syrie, ce qui laisse présager des livraisons d'armes russes au régime de Bachar el-Assad.
AFP PHOTO / VASILY MAXIMOV


La Russie aurait mis en place un pont aérien pour livrer des armes et des équipements militaires à l'armée syrienne. Ce samedi 12 septembre, deux avions ont atterri sur un aéroport de la ville côtière de Lattaquié, selon des sources officielles syriennes.

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

L'agence officielle syrienne Sana a confirmé l'atterrissage de deux appareils russes ce samedi 12 septembre, à Lattaquié, indiquant qu'ils transportaient 80 tonnes d'aides humanitaires. Ces derniers jours, plusieurs transporteurs géants Antonov 124 ont atterri sur le même aéroport.

Des sources syriennes révèlent que la Russie a mis en place un pont aérien jusqu'au 24 septembre, pour livrer armes et matériel militaire à son allié. D'autres informations citées par plusieurs médias proches de Damas assurent que la Russie a installé un système de missiles anti-aériens de type SA 22, manœuvrés par des militaires russes.

Exercices militaires russes au large de la Syrie ?

La chaîne panarabe al-Mayadeen, proche du régime syrien, a par ailleurs rapporté que la marine russe allait mener des manœuvres au large du port de Tartous, qui comporteront des tirs de missiles. Chypre, qui aurait été informée de ces exercices, a été priée de détourner ses avions civils survolant le secteur, entre le 14 et le 17 septembre.

Dans le même contexte, des responsables américains ont affirmé que deux navires de débarquement de chars russes sont arrivés à Tartous, où la Russie dispose d'une base permanente depuis 1971.

Enfin, des sources libanaises citées par l'Agence Reuters ont indiqué que des forces russes avaient commencé à participer à des opérations de combat aux côtés de l'armée syrienne. Tous ces indices prouvent que l'implication militaire de la Russie en Syrie a franchi un nouveau palier. Reste à savoir quelles sont les limites de cet engagement.
 

Commentez sur Facebook