Lien vers ce message 18 Aout 2015, 21:08
Les chefs d'Etat des 15 pays membres de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) sont réunis depuis ce lundi au Botswana. Au menu de ce sommet, entre autres, la grave crise alimentaire qui menace la région. En plein hiver austral, les faibles pluies, la sécheresse et les températures anormalement hautes ont largement affecté les récoltes de l'année.

Par RFI Publié le 18-08-2015

http://mastakongo.com/english/images/breaking_news/zimbabwe_agriculture_paysan.jpg
Une fermière dans un champ de maïs au Zimbabwe où la production connaît une baisse de 50%.
AFP


Près de 10% de la population est touchée par la pénurie alimentaire en Afrique australe. Le nombre de personnes en insécurité alimentaire est passé de 24 millions l'année dernière à 27 millions cette année. La Namibie, le Botswana, le Malawi et le Zimbabwe sont les pays les plus touchés par cette crise.

Au Malawi, la pénurie est liée aux inondations qui ont frappé le pays en début d'année. Ces intempéries ont fait 176 morts et détruit les cultures. Près de trois millions de Malawites ont besoin d'aide alimentaire d'ici la fin de l'année.

Le Zimbabwe aussi traverse sa pire crise alimentaire depuis dix ans. Le pays doit importer 700 000 tonnes de maïs pour faire face à une baisse de 50% de la production locale et nourrir un million et demi de personne.

Au Botswana, la sécheresse fait aussi des ravages : jusqu'à 90% des récoltes ont été touchées par le manque d'eau et les fortes températures. Egalement affectée, l'Afrique du Sud enregistre la plus faible récolte de maïs depuis 2007, ce qui risque d'inquiéter ses voisins, où elle exporte habituellement.

Peu de chance pourtant que les chefs d'Etat de la SADC lancent un appel conjoint pour demander de l'aide aux organismes de développement et au secteur privé. Ils le feront probablement individuellement, en fonction de leur situation.
 

Commentez sur Facebook