Lien vers ce message 15 Juillet 2014, 6:06
Ce samedi 12 juillet, vers 21h30, Taysir Al-Batsh, le commandant de la police du Hamas, est la cible de l'armée israélienne. Pour le supprimer, des missiles de F16 viennent pulvériser la maison du clan Al-Batsh. Le bilan est glaçant: 18 morts, tous issus d'une même famille, comme l'annoncent Le Monde et Reuters.

http://static3.7sur7.be/static/photo/2014/1/0/2/20140714161525/media_xll_6903632.jpg

Le bilan fait froid dans le dos: au moins 18 morts, tous issus de la famille Al-Batsh (et 50 blessés). Quatre femmes et une fillette ont été portées disparues. Elles ont probablement été enterrées sous les décombres. © photo news.Le bilan fait froid dans le dos: au moins 18 morts, tous issus de la famille Al-Batsh (et 50 blessés). Quatre femmes et une fillette ont été portées disparues. Elles ont probablement été enterrées sous les décombres. © photo news.

http://static0.7sur7.be/static/photo/2014/7/6/8/20140714160754/media_l_6903638.jpgIl s'agit de l'une des nuits les plus sanglantes du conflit israélo-palestinien. Samedi dernier, vers 21h30, l'aviation israélienne bombarde intensivement une maison située dans le quartier Chaaf (est de Gaza) alors que plusieurs fidèles viennent de quitter la mosquée.

"Tout s'est désagrégé"

"Il n'y a eu aucun message d'avertissement pour évacuer et d'un coup, tout s'est désagrégé", a lâché Ahmad, le neveu, dans Le Monde.

Trois maisons rayées de la carte

Trois maisons ont été supprimées, trois autres immeubles voisins (dans un rayon de 200 mètres) tiennent à peine debout. Le bilan fait froid dans le dos: au moins 18 morts, tous issus de la famille Al-Batsh (et 50 blessés). Quatre femmes et une fillette ont été portées disparues. Elles ont probablement été enterrées sous les décombres.

http://static2.7sur7.be/static/photo/2014/15/14/1/20140714161351/media_xll_6903646.jpghttp://static1.7sur7.be/static/photo/2014/8/7/9/20140714161351/media_xll_6903639.jpg

7sur7.be
 

Commentez sur Facebook