Lien vers ce message 19 Juin 2015, 11:35
MUAKA MATADI 15/06/2015

http://www.oraoplay.com/2015/images/molieretv_oraoplay-LIVE.png

En ce début du mois de juin 2015 et durant quelques jours, Molière TV produit une série d’émissions politiques dans son magazine intitulé : « MALAISE A L’UDPS ».

Cette chaîne a reçu successivement l’honorable Kovo Ingila et quelques jeunes du parti. Elle a tenté de faire venir les opérateurs politiques Lisanga Bonganga et Valentin Mubake sans succès apparemment, à la date où nous couchons ces lignes sur papier.

Pourquoi ce sujet ?

La raison déclarée de ces séries d’interviews télévisées est que l’UDPS est un grand parti, un parti de masses pour lequel plusieurs combattants ont, soit perdu la vie, soit gardé des séquelles de leur emprisonnement. Il est donc nécessaire qu’on en parle à la télévision et que le peuple suive ce qui se passe au sein de ce parti.

Thèmes développés

http://images.seneweb.com/dynamic/modules/news/images/gen/b/f159c3d896e143dcf5465e03d91316e2.jpgPour prouver qu’il y a malaise au sein de l’UDPS et légitimer ces interviews télévisées, les thèmes essentiels développés se ramènent à ceci :

1) Le vieux Tshisekedi est « l’otage » de Maman Marthe, de Félix Tshilombo Tshisekedi et d’une clique « tribalo-udépessienne » ;
2) Si Etienne Tshisekedi est en bonne santé, pourquoi charge-t-il Félix Tshilombo Tshisekedi de le représenter au lieu d’agir lui-même à visage découvert ?
3) Le dialogue auquel il a souscrit actuellement est rejeté par les combattants : comment peut-il aller vers Kabila qu’il a hier accusé de hold-up électoral sans se renier et légitimer ce dernier, en partageant avec lui demain le pouvoir de transition qui signifierait « glissement du calendrier électoral » en 2016 ?
4) Puisque, de toute évidence, l’objectif « imperium » n’a pas été atteint, Tshisekedi doit rembourser les 11 millions de USD de cotisation des combattants pour cet objectif non atteint ;
5) Les combattants de l’UDPS souhaitent l’unité de toutes les ailes UDPS, mais sans Tshisekedi, car ils ne veulent plus de lui, au dire de Molière TV ;
6) Félix Tshilombo Tshisekedi est, dans le gouvernement UDPS, chargé de la Diaspora, pourquoi et comment il vient faire des tournées à l’intérieur du pays ?

Choix des interviewés

S’il y a malaise et s’il y a quelqu’un qui peut donner un meilleur éclairage sur ce malaise, ce serait Félix Tshilombo lui-même qui est visé nommément par les attaques des soi-disant combattants, selon les éléments filmés de Molière TV ; ce serait le S.G UDPS ; ce serait le porte-parole UDPS. Pourquoi emprunter des chemins détournés ?


Méthodologie

Dans les interviews sur CNN, TV5, Euronews et ailleurs ou dans les débats sur RFI, le journaliste « se montre neutre ». il pose ses questions et laisse l’interviewé ou le débatteur développer ses réponses. Jamais on ne peut le forcer de quelque manière que ce soit à donner des réponses selon l’attente du message que le journaliste entend faire passer ; et jamais le journaliste ne peut manifester ses humeurs pour n’avoir pas reçu des réponses conformes à ses attentes.

Vrai message de Molière TV

Derrière ce scénario d’interviews de plusieurs jours sur « le malaise à l’UDPS », avec des acteurs non directement concernés alors que les concernés sont sur place, on a l’impression que Molière TV a décidé de se joindre à ceux qui, depuis quelques mois, trouvent du plaisir à insulter Tshisekedi et sa famille biologique, pour amplifier leur message de dénigrement, en utilisant cette fois-ci le canal audio-visuel en vue d’atteindre un plus grand nombre de congolaises et congolais et décrédibiliser l’UDPS à l’approche du Dialogue et des échéances électorales.

Esquisse d’analyse de quelques thèmes évoqués ci-dessus

http://lh5.ggpht.com/-6lkXXs2k9Wk/TvSacc5DaUI/AAAAAAAAO44/EYMVcAxBn3o/IMG_8158.JPG?imgmax=3201) Tshisekedi a plusieurs garçons, s’il y en a un qui s’intéresse à la politique, quel mal y a-t-il à cela ? Encore qu’il en a les qualités. N’y a-t-il pas des militaires qui ont des enfants militaires ; des médecins qui ont des enfants médecins ; des journalistes qui ont des enfants journalistes ; des juges et des avocats qui ont des enfants juges ou avocats ?
2) Félix a plus de 50 ans d’âge ; il est marié et parent lui aussi. Pourquoi faut-il lui faire continuellement le procès d’être le fils de son père et que c’est son père qui lui dicte, en politique, ce qu’il doit faire et dire ?
3) Qu’il aille à l’intérieur du pays, quel mal y a-t-il à cela, d’autant que son épouse est originaire du Kivu et l’épouse de son grand-frère direct originaire du Katanga ? Où est-ce que les statuts de l’UDPS interdisent au chargé de la Diaspora de faire des tournées à l’intérieur du pays ? Qui interdit à tout membre de l’UDPS d’aller réconforter les membres de l’intérieur du pays ?
4) Qu’il y ait eu un hold-up électoral en 2011, il faut être un bon flatteur du régime pour le nier. Qu’il y ait des graves interférences de l’Occident dans les élections en Afrique et, particulièrement en RD Congo, c’est une évidence, le financement des élections ayant comme contrepartie la sauvegarde des intérêts de ceux qui financent les élections. Leur volonté exécutoire supplante d’ailleurs le vote exprimé par le peuple.

Comment Tshisekedi aurait-il poursuivi le combat pour l’imperium alors que depuis plus d’un an, il est malade et finalement convalescent à l’Etranger ? N’était-il pas sage en 2011 de ne pas lancer le peuple dans la rue contre un homme armé et soutenu par la France de Sarkozy, les USA avec Madame Hilary Clinton et la Belgique avec Renders et Elio Di Rupo ?

5) Qu’il y ait remue-ménage à l’UDPS, quel foyer ne connaît-il pas des querelles familiales ? Et qui ignore comment fonctionnent les partis politiques dans ce pays où, à défaut des programmes de gouvernement, on passe son temps à monter des stratégies de déstabilisation des autres, surtout à l’approche des échéances électorales, pour éviter de devoir quitter la mangeoire nationale ?
6) Pourquoi s’acharner, depuis l’interview de Rex Kazadi, à donner des combattants l’image d’une troupe d’inciviques qui s’attaquerait « gratuitement » à des paisibles citoyens de la République en déplacement en Europe ? Est-ce vraiment « sans raison » lorsqu’on a affaire à des esclavagistes du XXIe siècle qui confisquent le pouvoir dans des holdups électoraux, prenant ainsi tout un peuple en otage et détruisant le tissu économique et social du pays, en complicité avec des flibustiers de la Haute Finance Internationale ?
7) Prétexter que l’UDPS est un parti de masse et le patrimoine du peuple congolais pour nier à Tshisekedi sa place dans ce parti, c’est oublier que l’UDPS ne procède pas d’une génération spontanée. Elle a ses fondateurs parmi lesquels Etienne Tshisekedi qui a payé de sa personne et porte sur son corps des stigmates de sa résistance à des dictatures successives, confortées par l’Extérieur. Il ne faudrait donc pas que sous ce fallacieux prétexte, on entraîne ce parti et le Congo dans un marigot à crocodiles où on ne sait trop bien qui pourra y survivre. C’est donc pour éviter ce genre d’aventures que nous estimons le moment venu de convoquer le temps pour un congrès de redynamisation du parti et pour calmer les impatiences qui s’expriment bruyamment, les 33 ans d’âge du parti sans exercer le pouvoir faisant que le temps commence à se faire un peu long et le principe de non-violence devant céder devant celui de non-assistance à peuple en danger de disparition.
 

Commentez sur Facebook