Lien vers ce message 14 Juin 2015, 18:49
Publié le 14.06.2015 à 14:51 Dolores Bakela 20 minutes

L' « urgence » de son retour à Bruxelles fait débat au Congo et en Belgique…

http://img.20mn.fr/l9SlYxb0QxSanonLMS3THQ/648x415_stromae-coachella-12-avril-2015.jpg
Stromae à Coachella le 12 avril 2015 - Rich Fury/AP/SIPA

Il sera de retour en Afrique, au Rwanda le 20 juin. Pourtant, Stromae, en tournée depuis près d’un mois sur le continent africain, a dû annuler son concert prévu à Kinshasa et rentrer en urgence en Belgique. Si l’équipe de promotion de l’événement Pygma évoque une urgence médicale, suite à un malaise du chanteur, le motif de son départ serait tout autre pour les presses belges et congolaises.
Stromae aurait quitté le pays car son staff n’aurait pas été payé par Pygma, rapporte Sudinfo. La presse congolaise, pour sa part, évoque les difficultés administratives qui ont entouré le passage de Brazzaville, où Stromae était en concert mercredi 10, à Kinshasa, les deux capitales étant séparées par le fleuve Congo.

Des versions divergentes

Selon un article de l'Agence d’Information d’Afrique Centrale publié vendredi, un « petit couac autour des visas aurait donné une raison au musicien belge de filer à l’anglaise (...) embarqué dans son jet privé en fin de matinée en direction de Bruxelles ». Le chanteur n’aurait pas souhaité attendre le règlement de ces formalités pour l’équipe technique française MX Evénement qui l’accompagnait selon l’ADIAC, pour qui la traversée « n’avait pas été prévue d’avance ».
Deux versions s’affrontent donc. La troisième, émanant de l’équipe de Stromae ne diffère pas de celle de Pygma. Auguri Productions, tourneur du chanteur a posté un communiqué de presse sur Twitter le 12 juin.

http://img.20mn.fr/28RQo5fZQ5C79e9Mca5dQQ/561x360_communique-auguri-productions-poste-twitter-12-juin
Le communiqué d'Auguri Productions posté sur Twitter le 12 juin - capture Twitter
#COMMUNIQUE pic.twitter.com/orvT1H1jgv
— Auguri Productions (@AuguriProd) June 12, 2015
/photo/1

Le chanteur, plutôt critique envers les réseaux sociaux, s’y fait discret et ne s’est pour sa part pas exprimé.
 

Commentez sur Facebook