Lien vers ce message 08 Juin 2015, 9:59
Publié le 08-06-2015 Par RFI

http://scd.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_16x9_1024_578/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/bbc_432_12062008.gif
Les locaux de la BBC, au nord de Londres.
AFP/Max Nash


Après les ambassadeurs de l'Union européenne, l'ambassade des Etats-Unis s'est dite « préoccupée » et déçue par la suspension « indéfinie » des programmes en langue locale de la BBC par Kigali après la diffusion en octobre sur la chaîne de télévision BBC2 d'un documentaire controversé sur le génocide. Ce documentaire intitulé « Rwanda, l'histoire jamais contée », multipliait les critiques à l'égard de Paul Kagame.

« Le génocide rwandais n'était ni un accident, ni inévitable. Ce fut un effort délibéré et systématique d'êtres humains pour détruire d'autres êtres humains », rappelle en guise d'introduction l'ambassade américaine en reprenant les propos du président Obama en avril 2014. L'ambassade souligne qu'un devoir de mémoire, la recherche de vérités historiques et la poursuite des auteurs de ces atrocités sont essentiels pour éviter qu'une telle chose ne se reproduise.

Mais, poursuit l'ambassade américaine, les Etats-Unis croient « aussi que la meilleure façon de lutter contre les inexactitudes factuelles est de faciliter un discours public, libre et ouvert et non de fermer les médias ». L'ambassade américaine ne précise pas les inexactitudes auxquelles elle fait allusion, mais le documentaire avait provoqué l'ire du gouvernement rwandais et un malaise chez les spécialistes du Rwanda. Deux chercheurs controversés y affirmaient que pendant le génocide seuls 200 000 Tutsis avaient été tués contre 800 000 Hutus, alors que, selon l'ONU, les massacres avaient fait environ 800 000 morts, essentiellement parmi la minorité tutsie.

« Nous encourageons le gouvernement rwandais à protéger la liberté d'expression, pierre angulaire de la démocratie », conclut l'ambassade américaine.
 

Commentez sur Facebook