Lien vers ce message 10 Juillet 2014, 23:41
Abidjan – le 09 juillet 2014 © koaci.com – Une employée de l’ambassade de Côte d’Ivoire en Belgique a dénoncé les mauvais traitements dont elle et ses collègues sont victimes de la part de leurs employeurs, dans une interview accordée au média belge RTBF

"J’ai un salaire comme si j’étais au chômage. Je commence mon travail à 9h30, je finis à 22h et mes heures supplémentaires ne sont pas payées" déclare Madame Manlan, secrétaire à l’ambassade de Côte d’Ivoire à Bruxelles depuis 1994.

http://www.ambacibnl.be/photochan2.jpgSelon la RTBF auquel elle s’est confiée en désespoir de cause, elle raconte ne toucher que 1370 euros bruts pour un loyer dans un logement social s’élevant à 800 euros. Un salaire, bien en deça de la moyenne à Bruxelles, qui lui suffirait à peine à couvrir ses charges et ses besoins quotidiens, ce qui l’oblige à dépendre de ses proches pour joindre les deux bouts.

Madame Manlan aurait même écrit au président Ivoirien Alassane Ouattara car l’ambassadeur de Côte d’Ivoire, auquel une conseillère a demandé de régulariser sa situation dans les 10 jours, n’a jamais réagi.

Les diplomates se cachant généralement derrière l’inviolabilité de l’ambassade et l’immunité diplomatique, se croient au-dessus de la loi et se permettent bien souvent de ne pas remplir leurs obligations envers le personnel à leur service.

Mme Manlan affirme ne pas être seul dans ce cas à l’ambassade, mais affirmes que les autres ont peur : "Ils ont peur d’être renvoyé (…)Ce sont des pères de famille. Moi je n’ai pas peur. Je n’ai pas peur du tout, parce que j’en ai marre de vivre dans la misère."

"Je devrai quitter la Belgique" se désole Mme Malan proche de la retraite, retraite pendant laquelle elle ne percevra que 200 euros par mois, en attendant une éventuelle solution miracle.

Carolle Feby
 

Commentez sur Facebook