Lien vers ce message 05 Juin 2015, 15:05
Le Point - Publié le 29/05/2015 à 10:36 - Par GUILLAUME GRALLET

Quand nous n'aurons plus besoin de conduire
Un rêve qui a près de... 90 ans, comme on peut le voir dans #TECH24.


http://www.lepoint.fr/images/2015/05/29/driverless-tesla-3202879-jpg_2870397_652x284.JPG
L'intérieur de voiture sans conducteur imaginé par Tesla. © Tesla

Va-t-on bientôt dire adieu au volant ? La perspective de la voiture sans conducteur sur les routes est de moins en moins éloignée comme on peut le voir dans #TECH24, l'émission high-tech de France 24 dont Le Point.fr est partenaire... Google qui avait déjà mis au point un véhicule avec Lexus (le tableau de bord permet de distinguer humains et véhicules, comme on peut le voir dans l'émission), vient de présenter un prototype sans volant que Le Point a pu essayer, mais aussi d'autres projets, comme celui de la société de jeux vidéo japonaise DeNA qui a annoncé lancer sa propre flotte de taxi sans conducteurs, tout comme... Uber, la société de chauffeurs privés déjà présente en France... Et le spécialiste américain des voitures électriques Tesla planche depuis deux ans sur le sujet.

Même les constructeurs "traditionnels" planchent sur cette option : si Audi ne va pas supprimer la conduite, le fabricant allemand se garde la possibilité de reprendre le contrôle du véhicule en cas de perte d'attention du passager. Renault va multiplier les essais à Rambouillet. Enfin, BMW planche sur la question et Fiat également s'y intéresse : Sergio Marchionne, le directeur de la marque italienne, a rencontré il y a peu Tim Cook, le numéro un d'Apple.

Cinq ans

S'il y a peu de chances que les géants de l'Internet construisent eux-mêmes leur propre véhicule, on risque d'assister à une bataille des plateformes, entre Apple et Google notamment, pour savoir qui assurera le système d'exploitation de ces voitures. Ils ne seront pas seuls. Robin Li, le numéro un du moteur de recherche chinois Baidu, a lui aussi envie de mettre au point la solution logicielle des futurs véhicules sans conducteur. Et Sony a annoncé aussi des investissements de taille dans le secteur. Leur argument ? Les accidents de la route font 1,2 million de morts chaque année, soit l'équivalent du crash de 7 long-courriers chaque semaine...



Ne rêvons pas. En Californie, où les essais seront multipliés cet été, la vitesse reste limitée à 40 kilomètres/heure. Les capteurs (radars, lasers...) ont beau effectuer de rapides progrès, le risque zéro n'existe pas encore. Sans parler de celui du piratage... Il faudra encore un peu de temps, avant que ce rêve ne devienne réalité. Plus précisément cinq ans, si l'on croit Chris Urmson, responsable du projet chez Google. Une paille ! Car l'idée d'une voiture sans conducteur est presque centenaire. C'est en 1926 que le distributeur de voitures Achen Motors a effectué ses premiers essais de voiture dans le Milwaukee...
 

Commentez sur Facebook