Lien vers ce message 05 Juin 2015, 4:59
Publié le 03-06-2015 à 13h55 - Par Laurence Dillière-Lesseur leplus.nouvelobs.com

Son chat la lèche, elle perd un oeil : un cas rare. Attention à la maladie des "griffes"

LE PLUS. Nos animaux de compagnie, on les adore. Ce qu'on ne sait pas toujours, c'est qu'ils peuvent être porteurs de maladies avec de graves conséquences sur notre santé. Une jeune femme américaine en a fait les frais en perdant la vue, après que son chat lui a léché l'oeil. Quelle est cette "maladie des griffes du chat" et existe t-il un remède ? Laurence Dillière-Lesseur, vétérinaire, nous explique.

Édité par Déborah Zago Auteur parrainé par Rozenn Le Carboulec

http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/5621433323920.jpg

Les chats sont principalement infectés par la "maladie des griffes du chat" (SIPANY/SIPA)

La lymphoréticulose, ou "maladie des griffes du chat", est une maladie infectieuse encore appelée "lymphoréticulose bénigne d’inoculation". L’agent responsable est une bactérie dénommée "Bartonella henselae".

Il s’agit d’une zoonose (maladie transmissible de l’animal à l’être humain) présente dans le monde entier.

Les chats sont principalement infectés. En France, ce sont surtout les individus de moins d’un an qui sont porteurs de la bactérie. Plus rarement, cette dernière peut atteindre les chiens.

Chez l’animal, la maladie évolue en général sans symptôme. Il est cependant possible d’observer parfois de la fièvre, et une altération du sang ou de divers organes (cœur, reins, foie)…

Comment l’homme se contamine-t-il ?

Le chat domestique représente le principal réservoir de la bactérie. La transmission de la maladie entre chats est favorisée par l’intermédiaire des puces lorsqu’elles sont elles-mêmes contaminées. L’animal transmet à son tour la maladie à l’humain à l’occasion d’une morsure ou d’une griffure.

La contamination humaine peut se faire plus rarement par l’intermédiaire d’un objet du sol qui a été lui-même contaminé (ronces, débris de bois…) car la bactérie est aussi présente dans le sol.

L’homme peut également se faire contaminer par voie oculaire s’il se frotte les yeux avec ses mains souillées.

Enfin, on suspecte également que ce dernier puisse s’infecter directement par piqûre de puce.

Ce sont principalement les enfants et les adolescents ainsi que les personnes immunodéprimées qui sont infectés ou les personnes amenées à côtoyer des chats en milieu professionnel (éleveurs, vétérinaires…).

Apparition de ganglions : un signe caractéristique

Les symptômes apparaissent en général une ou deux semaines après la morsure ou la griffure.

On observe au niveau de la zone lésée une rougeur ou une lésion et on constate l’apparition d’un ou plusieurs ganglions gonflés et douloureux pouvant persister plusieurs mois.

On note également une baisse d’appétit, de la fatigue, une fièvre modérée ainsi que des maux de tête et plus rarement des douleurs abdominales et une conjonctivite.

La maladie, en général bénigne, guérit sans laisser de séquelle particulière sauf cas rares et exceptionnels (atteinte de certains organes comme les yeux, le foie, le système nerveux…).

Des analgésiques pour atténuer la douleur

Des signes cliniques évocateurs associés à un contact avec un chat, a fortiori lors de griffure ou de morsure avérées, permettent d’orienter le diagnostic.

Des examens complémentaires orientés selon le cas (sérologie sanguine ou plus rarement une biopsie ganglionnaire) permettent de confirmer la suspicion clinique.

La plupart du temps, l’évolution spontanée vers la guérison permet d’éviter la mise en place d’un traitement. En cas de nécessité, des analgésiques seront administrés pour juguler la douleur. Dans certains cas de formes compliquées de la maladie, un traitement antibiotique peut se révéler nécessaire.

Inutile de se séparer de son animal

Tout d’abord, il est primordial de traiter son chat contre les puces par un moyen de prévention régulier et approprié.

Ensuite, toute présence de chat dans l’habitat ou dans son environnement proche implique de limiter les risques de morsure et de griffure (éviter de jouer avec son chat en utilisant directement les mains ou faire attention à tenir correctement son animal si on doit lui administrer un traitement, par exemple).

Mais, en aucun cas, l’éventualité de cette maladie ne justifie de se séparer de son animal de compagnie.

Enfin, il est impératif de respecter des mesures d’hygiène strictes : après avoir été au contact d’un animal (ainsi que de ses déjections ou de déchets), il faut se laver systématiquement les mains à l’eau et au savon et ne pas se frotter les yeux. L’hygiène des mains doit être répétée plusieurs fois dans la journée.

Il faut savoir qu'il n’existe pas de vaccin contre cette maladie.

Que faire lors de suspicion de contamination ?

Toute plaie doit être nettoyée au savon et désinfectée, a fortiori lors de morsure ou de griffure. Si un ganglion apparaît dans les semaines suivantes, il est fortement recommandé de consulter un médecin.

Laurence Dillière-Lesseur est l'auteure de "L'équilibre émotionnel du chiot" (éd. Point Vétérinaire, 2006) et "Chien gentil, mode d'emploi", co-écrit avec Alexandra Couture (éd. Odile Jacob, 2013).

PHOTOS. Deux vagins, aucun pénis ou sensation de mort : les maladies rares

http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/3971428672081.jpg
Une seule piqûre de tique peut transmettre la maladie de Lyme, qui n'est pas à prendre à la légère. fatigue, paralysie, méningite... On ne s'en débarrasse jamais, selon l'infectiologue Christian Perronne. (D.COLE/SIPA)

http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/5481430913551.jpg
L'Américaine Cassandra Bankson, 22 ans, a découvert qu'elle possédait deux vagins et deux utérus il y a seulement quelques mois. Apparemment, ce ne serait pas rare, et la grossesse dans un tel cas serait risquée, selon Yves Ferroul, sexologue. (CAPTURE YOUTUBE)

http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/6871399366849.jpg
Chantelle Brown Young, jeune mannequin, est atteinte de vitiligo, maladie auto-immune de l'épiderme qui laisse des taches claires sur la peau. Marc Azoulay, dermatologue, déplore qu'il n'y ait pas encore de traitement. Mais la jeune femme, elle, en a fait une force. (TWITTER)

http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/5831430918705.jpg
Andrew Wardle est atteint d'agénésie du pénis : cela veut dire qu'il n'en a pas. Selon Ronald Virag, sexologue, il est tout à fait possible de vivre sans sexe, pour peu que l'on ait une solide santé mentale. Une reconstruction partielle est envisageable, même si cela reste très difficile. (CAPTURE)
 

Commentez sur Facebook