Lien vers ce message 04 Juin 2015, 2:25
Par Arnaud Devillard Publié02-06-2015 à 20h00 sciencesetavenir.fr

C'est le premier centre de recherche hors des Etats-Unis ouvert par le réseau social. Monté avec six chercheurs, il devrait en compter une trentaine à terme, sous la direction du ponte du "deep learning" Yann LeCun.

http://referentiel.nouvelobs.com/file/14053484.jpg
Le Français Yann LeCun chapeaute l'ensemble de la recherche en intelligence artificielle chez Facebook. © J.Faure / Facebook


COCORICO. La recherche en intelligence artificielle chez Facebook, ce sont quarante-cinq ingénieurs et chercheurs et trois bureaux à Menlo Park (en Californie, au siège du réseau social), à New York et, depuis ce mardi 2 juin 2015, à Paris. La compagnie de Mark Zuckerberg vient en effet d’ouvrir son premier laboratoire hors du territoire américain et a choisi de l’implanter dans la capitale française, dans un premier temps dans les locaux de son siège français avenue Wagram. Cette entité compte pour l’heure une demi-douzaine de chercheurs dont Hervé Jégou, arrivant de l’Inria, et Florent Perronnin, venu du Xerox Research Center, deux spécialistes de la vision par ordinateur. Mais à terme, elle devrait en recenser vingt-cinq à trente. Si Florent Perronnin en est le dirigeant, l’ensemble de la recherche en intelligence artificielle chez Facebook, appelée FAIR (pour Facebook AI Research) est chapeauté par le Français Yann LeCun, qui a rejoint la société fin 2013 et grand spécialiste de ce que l’on appelle le "deep learning", l’apprentissage profond, ou encore les réseaux convolutifs.

Domaine d'excellence en France en matière de vision par ordinateur"

Le programme de reconnaissance de visage Deep Face, présenté par Facebook en 2014, s’appuie donc sur le deep learning. Il s’agit de technologies par lesquelles un ordinateur, après une phase d’entraînement, se met à apprendre tout seul à reconnaître, selon les usages, des images, des visages des sons, des caractères, des langages... Comme sur cette vidéo de démonstration ou la technologie de Facebook parvient à distinguer automatiquement différents sports : "FAIR est la première activité de recherche à long terme chez Facebook" explique Yann LeCun. Quant au choix de Paris, il proviendrait du "domaine d'excellence en France en matière de vision par ordinateur". Mark Zuckerberg ne dit pas autre chose, lui qui salué la nouvelle en écrivant (sur sa page Facebook !) que "la France a l'une des meilleures communautés de chercheurs en IA du monde, c'est donc le site idéal pour nos nouveaux labos". Il faut dire aussi que Google ou Microsoft travaillent exactement sur ces mêmes thèmes, Skype Translator (de Microsoft) ou la reconnaissance vocale sur Android (Google) étant basés sur des technologies de deep learning. D’ailleurs, si Microsoft Research a noué (et renouvelé à la fin de l’année dernière) un partenariat de recherche avec l’Inria, Facebook compte faire de même.
 

Commentez sur Facebook