Lien vers ce message 07 Juillet 2014, 19:32
RCA – le 07 juillet 2014 © koaci.com – Le ministre de la Défense Française en visite en Centrafrique a estimé que le processus politique politique pour stabiliser le pays "est en panne" en dépit de l’arrivée de la présidente de la transition Catherine Samba-Panza en février dernier.

"Le règlement de tout ça ne peut être que politique, or la politique est en panne. L'arrivée en février de la présidente de transition Catherine, Samba Panza " n'a pas permis la relance d'un processus politique qui est bloqué", a regretté Jean-Yves Le Drian avant son départ de la Centrafrique.

http://www.koaci.com/thumbs/pixer_700/pix_1404730366e105246_1.jpgSelon le ministre de la Défense, l'absence de perspective a conduit à la radicalisation de certains groupes "parce que l'on ne voit pas se tracer un avenir pour l'ensemble du pays". Mme Samba Panza a "beaucoup de bonne volonté, ce n'est pas elle qui est en cause, mais ça n'aboutit pas".

Toutefois la mise en oeuvre d'une conférence de réconciliation discutée par les chefs d’états des pays d'Afrique centrale réunis fin juin à Malabo , capitale de la Guinée équatoriale, suscite un espoir a t-il ajouté.

Jean-Yves Le Drian s’exprimait avant d’entamer une visite de deux jours, lundi, la 7 ème visite en sept mois en Centrafrique en proie à un regain de violence ces dernières semaines.


La présidente de la transition Catherine Samba-Panza et le ministre de la Défense Française, Jean-Yves Le Drian-

La semaine dernière, une dizaine de soldats français de la force Sangaris, présente en Centrafrique, ont été blessés lors d'accrochages avec des groupes armés notamment les milices chrétiennes anti-balaka.

Depuis plusieurs semaines des affrontements entre les ex-rebelles séléka et la milice anti-balaka ont fait plus de 82 morts et 176 maisons détruites, selon le bilan annoncé par le ministre de l’Administration du territoire, de la Décentralisation et de la Régionalisation Centrafricain, Aristide Sokambi en visite à Bambari.

Le ministre a effectué cette visite en compagnie du Général chef d'état-major de l'opération Sangaris, Eric Bellot Desminières, dans la localité de Bambari

Bambari, ou les exactions des ex-rebelles séléka Rechercher séléka se sont multipliées depuis qu’ils y ont installé leur état-major.

Koaci.com
 

Commentez sur Facebook