Lien vers ce message 24 Mai 2015, 20:37
Publié le 22.05.2015 à 14:27 20 Minutes avec agences

ESPIONS Les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande et l'Australie avaient imaginé pouvoir espionner nos smartphones...

http://rockhealth.com/wp-content/uploads/2013/03/google-play-logo11.jpg


L’Agence nationale de sécurité américaine, qui fait face à des scandales d’espionnage en série, est une fois encore dans le coup. La NSA et les services de renseignements des quatre autres pays de l’alliance « Five Eyes » (Canada, Royaume-Uni, Nouvelle-Zélande, Australie) auraient, voici quelques années, échafaudé un plan pour pirater Android Market, la fameuse boutique d’applications de Google et Samsung aujourd’hui renommée Google Play, et ainsi espionner les smartphones.

Le site américain d’informations The Intercept et le radiodiffuseur public canadien CBC News, qui continuent déplucher les documents d’Edward Snowden (1), révèlent cette fois le projet « Irritant horn » (qui pourrait se traduire par « corne énervante »). Un projet qui avait été évoqué lors de rencontres entre les différents services de renseignements en 2011 et 2012.

http://img.20mn.fr/2pY2iNu7RteyIlaic_OvSw/648x415_logo-agence-securite-nationale-americaine-nsa.jpg
Le logo de l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA) - Paul J. Richards AFP


Passer au crible les recherches Internet des terroristes

Ce dernier prévoyait de pirater les connexions à la boutique d’applications et d’y implanter des logiciels malveillants afin de récolter des données dans les smartphones. Selon The Intercept, les agences s’inquiétaient de la possibilité d’un « autre Printemps arabe », et de la contagion des mouvements populaires. Elles s’intéressaient surtout à l’Afrique, en particulier le Sénégal, le Soudan et le Congo mais elles visaient également les boutiques d’application de la France, de Cuba, du Maroc, de la Suisse, des Bahamas, des Pays Bas et de la Russie.

CBC News précise que l’objectif était notamment de récolter des informations sur des suspects de terrorisme, en particulier leurs recherches sur Internet, les références de leur appareil (carte SIM, etc.) et leur localisation.
(1). Ancien consultant de la NSA, Edward Snowden a mis au jour, en juin 2013, le vaste programme de surveillance américain.
Message édité 1 fois, dernière édition par root, 24 Mai 2015, 20:39  
 

Commentez sur Facebook