Lien vers ce message 22 Mai 2015, 18:35
22 mai 2015 C-News

Félix le fils tshisekedi n a aucun parcours, sauf d avoir été chauffeur-livreur à bruxelles

http://7sur7.cd/new/wp-content/uploads/2015/04/felix_T-200x200.jpg

Si Kabila se laisse abusé par l’UDPS ou ce qui l’en reste, Félix Tshilombo Tshisekedi sera probable¬ment son futur premier ministre. Cette hypothèse plus que vraisemblable risque de se produire cette année à l’issue du nouveau processus politique qu’il a initié et que la majorité des acteurs de l’opposition a décidé de boycotter. Mais alors intéressons-nous un peu à celui qui veut prendre place de Matata Ponyo à la Direction du gouvernement.

Quel est son background ? Qu’a-t-il déjà accompli dans sa vie professionnelle pour prétendre diriger un pays si complexe? Renseignements pris, Félix Tshilombo Tshisekedi a presté jusqu’en 1997 comme chauffeur livreur dans une entreprise belge dénommée EXTAND. Une société dont l’objet social est comparable à celui de DHL. A savoir : envoi des colis.

Peu fier de son job, Félix Tshisekedi, se présentait comme postier. Un gros mensonge pour dissimuler son vrai boulot. C-NEWS a parlé avec un ancien cadre de cette société de droit belge qui vit en RD-Congo. Cet ancien cadre l’a décrit comme quelqu’un d’effacé et qui ne parlait ja¬mais de son illustre père. Personne dans l’entreprise ne savait qu’il était le fils d’un des plus grands opposants d’Afrique. Il se faisait tout petit comme ayant honte de sa condition relate-t-il. Le poste qu’occupait Félix Tshisekedi à EXTAND, poursuit-il, chauffeur-livreur, correspondait à son bas niveau d’instruction. Ce n’est d’ailleurs pas une exception la plupart des fils Tshisekedi n’ayant pas poussé leurs études loin car comptant sur l’aura de l’illustre père.

Les Tshisekedi ont atterri en Belgique dans les années 80 comme exilés politiques. Ils avaient les conditions idéales pour faire de bonnes études. Mais hélas ils n’ont pas profité de cette opportunité. Cette carence de formation se ressent facilement quand Félix ouvre la bouche. Il n’est bon que pour les débats politiciens. Mais dans les débats techniques, il ne peut pas faire face car n’ayant tout simplement pas les atouts intellectuels d’un tel exercice. Les seuls atouts de Félix Tshisekedi c’est le nom de son père et l’appui de sa mère.

Le monde actuel est complexe et la résolution des problèmes modernes exige des compétences avérées. Pas de la parlote politicienne, exercice favori du « fils à maman ». Ce n’est pas à ce monsieur que l’hôtel du gouvernement doit échoir ! Pas d’éthique et pas de compétence, ça fait beaucoup. Soyons sérieux ! Il n’y a qu’à voir comment il a mis l’UDPS en moule.
 

Commentez sur Facebook