Lien vers ce message 21 Mai 2015, 5:37
Publié le 20-05-2015 Par RFI

http://scd.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_16x9_1024_578/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/algerie_3_0.jpg
La région de Bouira en Algérie où des cellules terroristes seraient toujours actives.
CITIZENSIDE/MOURAD ALLILI


En Algérie, le ministère de la Défense a annoncé avoir abattu 22 terroristes mardi après-midi, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale Alger. L'opération de ratissage était toujours en cours dans la soirée selon les autorités qui semblent avoir renforcé leur lutte antiterroriste ces derniers mois.

C'est la première fois depuis l'attaque d’In Amenas début 2013 que l'armée annonce avoir tué autant de terroristes. Il y a six mois, après l'assassinat d'Hervé Gourdel, le ministère de la Défense demandait aux soldats de redoubler d'efforts face aux tentatives de régénérescence du terrorisme. Les membres d'Aqmi, responsable de l'assassinat du Français avaient en effet annoncé leur ralliement à l'organisation Etat islamique et des habitants avaient signalé de faux barrages réguliers près de Bouira.

Depuis le début de l'année, l'armée a annoncé avoir tué une quarantaine de personnes, dont une trentaine dans cette même région. Mais ce mardi, les 22 hommes abattus se trouvaient près de la commune de Palestro, entre les régions de Bouira, de Blida et de Médéa, connue pour être une zone terroriste pendant les années 1990. Selon la presse, plusieurs dizaines d'hommes ont réussi à s'enfuir. Le ministère de la Défense affirmait dans la soirée que l'opération était toujours en cours.
 

Commentez sur Facebook