Lien vers ce message 06 Juillet 2014, 12:02
Ghana : Vote d'un prêt pour des serviettes hygiéniques aux élèves filles défavorisées

Accra, le 03 juillet 2014 © koaci.com– Les députés ghanéens ont approuvé un prêt de 156 millions de dollars auprès de la Banque Mondiale destiné à la construction des écoles. Une partie de ce prêt servira à procurer des serviettes hygiéniques gratuites aux élèves filles.

http://www.koaci.com/thumbs/pixer_1000/pix_1404375799e082319_1.jpgSelon le ministre de l’Education, Madame Jane Opoku Agyemang Naana, l’aide à apporter aux filles est la réalisation d'une promesse de campagne du parti au pouvoir, le National Democratic Congress (NDC). Pendant la campagne électorale de 2012, le NDC avait promis de construire 200 écoles dans le pays.

En justifiant l’initiative prise par le gouvernement, la ministre de l’Education a estimé que l’offre de serviettes hygiéniques à des filles défavorisées vise à les encourager pour qu'elles n'abandonnent pas leurs études. En plus de l’offre dont bénéficieront les filles, il est annoncé qu’une partie de ce prêt contribuera à confectionner des uniformes scolaires et a acheter des règles, des cahiers, des livres et des bics aux apprenants.

Jane Opoku a par ailleurs ajouté que les soins sanitaires à prodiguer à une fille n'est pas un sujet de plaisanterie mais une préoccupation à prendre en considération.

Quoique ce prêt ait été approuvé par les députés, ceux de l’opposition ont émis des réserves sur la nécessité d’emprunter de l’argent pour acheter des serviettes hygiéniques pour les filles.

Pour la minorité parlementaire et son porte-parole, l’honorable Dominique Fobih, le fait de se servir d’un prêt destiné à construire des écoles pour en faire autres choses tels que l’achat de serviettes hygiéniques et des fournitures scolaires est un peu en déphasage.

Enfin ce jeudi à Accra, le vote de ce prêt dont une partie est destinée aux filles défavorisées suscite des réactions.

Pendant que certains auditeurs estiment que la priorité serait de faire face aux conditions économiques difficiles dans le pays, d’autres réclament que tous les élèves, filles et garçons, doivent bénéficier du même soutien dans leurs études.

Mensah

Côte d'Ivoire : Gbagbo en désaccord avec l'auteur de son livre, le titre va changer

Abidjan le 3 juillet 2014 © koaci.com –Le journaliste François Mattei a-t-il « abusé » de Laurent Gbagbo ? Une semaine après la sortie du livre « Pour la vérité et la justice - Côte d'Ivoire : Révélations sur un scandale français », qu’une polémique enfle déjà sur l’auteur des écrits a confié une source autorisée au magazine « Politico-Mag ».

http://img.over-blog-kiwi.com/0/42/40/62/20140619/ob_6f3b86_a-lire.jpgSelon le proche de Laurent Gbagbo, le journaliste François Mattei « endosse seul la responsabilité des propos contenus dans cet ouvrage volumineux de 320 pages qui comporte 33 chapitres », indiqué l’attachée de presse Sibylle Lecompte avant d’annoncer la réimpression de l’ouvrage en question. « Il y aura bel et bien une réimpression du livre entraînant quelques modifications chirurgicales. »

Certes le nom de Laurent Gbagbo sera mis en avant, mais la couverture s'en trouvera légèrement modifiée. Avec désormais cette signature : "Laurent Gbagbo SELON François Mattei" au lieu de "Laurent Gbagbo ET François Mattei" dans la précédente version. Ces "changements chirurgicaux sont dus aux conditions judiciaires particulières de M. Gbagbo. Les évolutions de sa situation ont conduit l’éditeur à effectuer ces modifications. Mais tout le reste du livre reste inchangé", assure une autre source aux Editions du Moment, avant d’ajouter : « Ce projet de livre a été décidé il y a deux ans. Laurent Gbagbo est détenteur chez nous d'un contrat d'auteur qu'il a signé. Il a fait ce livre avec François Mattei. Son avocat Me Emmanuel Altit a relu le manuscrit avant sa parution. Je ne sais pas s'il l'a transmis à son client. Mais la dernière décision de la Cour pénale internationale (CPI, Ndlr) a changé la donne. Et M. Gbagbo nous demande donc de faire en sorte que le livre ne lui nuise pas ».

Selon un ancien conseiller de l'ancien chef d'Etat, Laurent Gbagbo apprécie les efforts déployés par l'auteur principal pour offrir un éclairage approfondi sur la crise ivoirienne. Mais il est "sceptique" quant à la méthode et "l’esprit polémiste" qui animent certains passages" du livre. "Tout cela est loin de ses intentions. Il n'a pas demandé leur suppression", précise –t-il au media en question.

Le livre « Pour la vérité et la justice - Côte d'Ivoire : Révélations sur un scandale français », réimprimé portera donc le titre, « Laurent Gbagbo SELON François Mattei ».

Pour rappel, la sortie le 26 juin dernier de l’ouvrage « Pour la vérité et la justice - Côte d'Ivoire : Révélations sur un scandale français », a été vendu en 48h à plus de 10 000 exemplaires.

Donatien Kautcha

Cameroun : Libéré par Chelsea, Samuel Eto'o veut remplacer Drogba à Galatasaray

Abidjan le 2 juillet 2014 © koaci.com –Samuel Eto’o Fils après avoir été libéré officiellement par Chelsea Search Chelsea mardi ne veut pas mettre du temps pour se trouver un point de chute.

http://www.koaci.com/thumbs/pixer_1000/pix_1404299793e111633_1.jpgRetiré en France auprès de sa famille, après l’élimination du Cameroun au premier tour de la coupe du monde au Brésil, le lion indomptable et son entourage, selon Sky Sports auraient entamé ce mercredi des discussions avec Galatasaray Search Galatasaray qui est à la recherche d’un attaquant après le départ de l’ivoirien Didier Drogba du club.

Rappelons que, l’As Roma, la Fiorentina et Everton sont intéressés par les services du Camerounais, mais les discussions butent sur ses prétentions jugées trop élevées.

Donatien Kautcha

Ghana : Les organisateurs de la protestation à la présidence visent le parlement

Accra, le 02 juillet 2014 © koaci.com– Un groupe dénommé des Ghanéens soucieux d’une gouvernance responsable lequel a lancé la manifestation « Occupy Flagstaff House » entendez occuper la présidence ghanéenne à Accra annonce qu’il va mettre le cap sur le parlement pour se faire entendre.

http://www.koaci.com/thumbs/pixer_700/pix_1404314187e151627_1.jpgLa deuxième initiative que prend ce groupe intervient après sa sortie hier mardi 1er juillet 2014 dans les rues d’Accra et avec destination la présidence de la république pour remettre leur pétition au Président Mahama.

Les manifestants protestent contre les difficultés économiques au Ghana mais aussi selon eux une paralysie au sommet de l’Etat.

Parmi les préoccupations soulevées dans leur pétition on peut citer : la fourniture irrégulière de l'électricité, la dépréciation de la valeur du cedi, l'augmentation constante des impôts, le réseau routier défaillant … et l’augmentation fréquente des prix des produits pétroliers.

Pour ce qui concerne la manifestation annoncée à la présidence, l’accès aux lieux n’a pas été autorisé aux manifestants par la police pour des raisons sécuritaires. La manifestation s’est tenue à la place Efua Sutherland Children’s Park à Accra mais peu après le cortège s’est ébranlé vers le site de la télévision TV3 avec objectif de rallier la présidence.

Quoique les manifestants aient été bloqués par la police, trois représentants du groupe ont eu le feu vert à se rendre à la présidence. Là, ils ont remis leur pétition à Madame Valérie Sawyer, la directrice adjointe du cabinet de la présidence.

Après avoir reçu la doléance des manifestants, Valérie Sawyer a assuré que le gouvernement du Président Mahama est attentif et donnera une suite aux préoccupations soulevées.

Mensah

Congo : Ouverture du procès du colonel Ntsourou

Congo – le 02 juillet 2014 © koaci.com – Le procès de Marcel Ntsourou, ancien numéro 2 des renseignements au Congo dont l’arrestation a donné lieu à des affrontements avec l’armée en plein centre de Brazzaville qui ont fait près de 42 morts, s’est ouvert mercredi matin devant la chambre criminelle de la Cour d'appel de Brazzaville

http://www.koaci.com/thumbs/pixer_1000/pix_1404318546e162906_1.jpgL’ancien ‬chef des services secrets congolais, Marcel Ntsourou Ntsourou est poursuivi, avec 113 autres personnes pour "rébellion, détention illégale d'armes de guerre et de munitions, coups et blessures volontaires, atteinte à la sûreté intérieure de l'État, association de malfaiteurs"

Le 16 décembre, l’ancien chef des services secrets congolais qui refusait de se rendre après sa condamnation pour 5 ans dans l’affaire de l’explosion de Mpila, a mené avec sa milice personnelle un siège à son domicile en plein centre de la capitale Brazzaville, qui a donné lieu à des affrontements avec l’armée. Bilan 42 morts dont deux soldats de l'armée

Le procès doit durer jusqu'au 20 août.


C'est la troisième fois que M. Ntsourou est jugé par la Cour criminelle notamment dans l’affaire des disparus du Beach et après sa condamnation à 5 ans de travaux forcés avec sursis dans l’affaire de l’explosion de la poudrière de Mpila qui a fait près 300 morts, 2300 blessés et de nombreux sinistrés en mars 2012.

Koaci.com

Tanzanie : L'ambassadeur de Libye se suicide

Tanzanie – le 03 juillet 2014 © koaci.com – L'ambassadeur provisoire de Libye, en Tanzanie, s'est donné le mort en se tirant une balle dans la tête, mardi après-midi, a annoncé mercredi le gouvernement tanzanien.

http://www.koaci.com/thumbs/pixer_700/pix_1404407349e170909_1.jpgIsmail Nwairat s'est tiré une balle dans son bureau, selon une annonce du ministère tanzanien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale dans une déclaration, en citant une information fournie par l'ambassade de Libye.

La police tanzanienne a ouvert une enquête sur l'affaire.

Selon la déclaration, les officiers de l'ambassade, ayant entendu le coup de feu, ont cassé la porte du bureau de l'ambassadeur et l'ont trouvé allongé dans le sang. Le diplomate qui était déjà mort à son arrivée à l'hôpital.



Koaci.com

Côte d'Ivoire : Un libanais aux arrêts après avoir violé sa fille de 14 ans

Abidjan le 4 juillet 2014 © koaci.com –El Mohamed Ali opérateur économique Libanais résidant dans la commune de Koumassi a été mis aux arrêts par la police après avoir violé sa fille de 14 ans en classe de 4è sur dénonciation de la mère de la victime.

http://www.koaci.com/thumbs/pixer_1000/pix_1404463214e084014_1.jpgEn effet, et selon les informations en notre possession, l’accusé a violé à plusieurs reprises sa progéniture avant de tenter de lui recoudre son hymen dans une clinique de la place.

La jeune fille qui vit avec son père après le divorce de ses parents a informé sa mère des abus sexuels qu’elle subissait à la maison.

Et toujours selon nos sources, El Mohamed Ali ne serait pas seul à violer sa fille. Son ami Jaffar Saïd et son frère Hamed Saïd auraient également abusé sexuellement de celle-ci.

Sur instruction du tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau, les trois indélicats individus sont détenus depuis ce jeudi à la police criminelle en attendant leur jugement.
Pour rappel, le père de la jeune fille ne serait pas à son premier cas de viol. Il aurait par le passé violé la nounou de la fille en question. Arrêté, il avait été écroué à la Maca, où il avait passé seulement un an avant de regagner son pays d’où il est revenu en Côte d’Ivoire en 2012.

Reste désormais à savoir si la justice ivoirienne ira au bout de cette affaire qui concerne une communauté qui se dit « intouchable » dans ce pays.

Affaire à suivre…

Donatien Kautcha

Egypte : Le fils de Mohamed Morsi condamné à un an de prison

Egypte – le 03 juillet 2014 © koaci.com – Une cour criminelle égyptienne a condamné le plus jeune fils de l’ancien président islamiste Mohamed Morsi à un an de prison et à une amende, mercredi, pour possession et consommation de drogue, selon l’agence de presse égyptienne.

http://www.koaci.com/thumbs/pixer_700/pix_1404411876e182436_1.jpgAbdullah Morsi a été arrêté en mars 2014 en compagnie d’un de ses amis,alors qu’il fumait du haschich en bordure d’une rue dans l’est du Caire. Le jeune homme avait nié les accusations, mais un test d’urine effectué s’est révélé positif selon l’accusation.

La cour a donc condamné les deux garçons à une peine d’un an de prison et à verser une amende de 10 000 livres égyptiennes ce mercredi 2 juillet.

Pour la famille Morsi, cette affaire n’est qu’une tentative pour ternir son image dans le cadre de la répression contre les islamistes.

L’ancien président islamiste Mohamed Morsi est en prison depuis sa destitution en juillet 2013 par l'ex-chef de l'armée, Abdel fattah-al Sissi, élu président d’Égypte en mai dernier.



Depuis juillet 2013, des centaines de partisans présumés du président destitué, proche de la confrérie des Frères musulmans sévèrement réprimée par le nouveau pouvoir, ont été condamnés à mort à l'issue de procès expéditifs de masse dans une quarantaine d'affaires.

Koaci.com

Zimbabwe : Mugabe ne veut plus des fermiers blancs

Zimbabwe – le 04 juillet 2014 © koaci.com – Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe a demandé aux fermiers blancs qui possèdent la majeure partie des terres dans le pays de les céder aux populations noires, lors d’un rassemblement de son parti.

http://www.koaci.com/thumbs/pixer_700/pix_1404470209e103649_1.jpg"Nous sommes contre l'appropriation de nos terres par des Blancs, qu'ils s'en aillent", a lancé le président zimbabwéen, Robert Mugabe lors d'un rassemblement dans un bastion traditionnel de l'Union nationale africaine du Zimbabwe (ZANU-FP) dans la province de Mashonaland, à l’Ouest du pays.

"Ne soyez pas trop gentils envers les fermiers blancs. C'est notre terre, pas la leur," a ajouté le président Mugabe`

Cette dernière sortie médiatique du président Zimbabwéen ont causé de vives inquiétudes parmi les fermiers blancs qui se disent prêts à aller de l'avant et à travailler avec le régime en place. Il y deux ans, la réforme agraire mise en place par le gouvernement a officiellement pris fin.

Toutefois, selon les critiques, cette réforme consistant à rendre aux noirs la majorité des terres appartenant aux fermiers blancs, a entraîné l'effondrement de l'économie du pays entre 2000 et 2009.

Koaci.com

Ouganda : Menace d'attaque terroriste contre l'aéroport de Kampala

Ouganda – le 03 juillet 2014 © koaci.com – L'ambassade américaine en Ouganda a mis en garde jeudi contre un risque d'attaque "terroriste" dans la journée contre l'aéroport international de la capitale Kampala.

http://www.koaci.com/thumbs/pixer_1000/pix_1404389350e120910_1.jpg"L'ambassade américaine a été informée par la police ougandaise que, selon des sources des services de renseignements, il y aurait une menace spécifique d'attaque contre l'aéroport international d'Entebbe par un groupe terroriste inconnu ce 3 juillet" dans la soirée, a indiqué l'ambassade sur son site Internet.

La police et l’armée Ougandaises se sont déjà déployées dans les différentes artères de la capitale, Kampala.

La nature spécifique de l’attaque n’a pas été spécifiée ni celle des éventuels terroristes.
Toutefois les somaliens shebab, liés à Al-Qaïda, ont revendiqué de récents attentats, notamment au Kenya et à Djibouti.

Les shebab qui multiplient les attentats contre certains pays d’Afrique de l’est notamment l’Ouganda qui fournissent des hommes aux troupes de la Force africaine déployées en Somalie (Amisom) qui les ont délogés de Mogadiscio lors de combats toujours en cours dans le pays depuis 2007.

Cette alerte à d'attaque "terroriste" intervient au lendemain de l’appel du président Américain Barack Obama, avant la fête de l’indépendance du 04 juillet, soulignant "des nouvelles menaces" terroristes en appelant à la vigilance dans les aéroports européens et du proche-orient desservant les Etats-Unis.

En 2010, un double attentat contre deux bars de Kampala, durant la retransmission de matches de la Coupe du monde de football, avait fait au moins 76 morts.

Koaci.com


Côte d'Ivoire : Un voleur meurt électrocuté chez la victime à Attecoubé

Abidjan le 3 juillet 2014 © koaci.com –Les pluies diluviennes qui s’abattent depuis des semaines au pays avec ses nombreuses victimes est une occasion pour les voleurs qui se signalent dans certains domiciles par endroits.

http://www.koaci.com/thumbs/pixer_1000/pix_1404380591e094311_1.jpgUn malfrat reconnu comme habitant au quartier Locodjoro dans la commune d’Attecoubé s’est rendu au village de ladite commune « Abobodoumé » en vue de commettre un acte répréhensible dans un domicile dans la nuit du mardi au mercredi.

Selon les témoins, c’est au moment où il escaladait la clôture de la propriété, et la pluie n’aidant pas, qu’il va être électrocuté avant de se retrouver au sol.

C’est tôt le matin que les « villageois » ont retrouvé le voleur couché derrière la maison mais était encore en vie. Ce dernier sous le choc de l’électrocution finira par rendre l’âme dans la journée.

Donatien Kautcha

Sénégal : Municipales, grosse claque pour Macky Sall

Sénégal – le 03 juillet 2014 © koaci.com – Les résultats définitifs des élections municipales et départementales du 29 juin au Sénégal seront proclamés au plus tard vendredi à minuit, selon la déclaration du Ministère de l’Intérieur, des élections dont les premières tendances ont révélé la débâcle du parti au pouvoir du président Macky Sall.

http://www.koaci.com/thumbs/pixer_700/pix_1404383118e102518_1.jpg"Les résultats définitifs des élections du 29 juin dernier seront proclamés au plus tard vendredi à minuit ; soit le premier vendredi après le scrutin", a déclaré Barnard Casimir Demba Cissé, Directeur de la Formation et de la Communication à la Direction Générale des Elections sur une radio locale.

Barnard Casimir Demba Cissé a ajouté que des recours pourraient êtres introduits dans les 8 jours qui suivent la proclamation des résultats au niveau de la Cour d’Appel départementale, s’il agit des élections départementales, et 5 jours après les élections, s’il s’agit des élections communales.

Selon les premières tendances, des élections locales du dimanche dernier au Sénégal, l’APR, le parti présidentiel est largement battu dans la majorité des localités.

La Première ministre Aminata Touré a perdu dans la commune de Grand Yoff, l'une des 19 communes d'arrondissement de la capitale, face au socialiste Khalifa Sall, maire sortant.
Le président Macky Sall avait annoncé que tous ceux qui perdraient dans leurs localités respectives seraient sanctionnés.

Déjà, le ministre de la communication et de l’Économie numérique, Cheikh Bamba Dièye a annoncé sa démission lundi après sa défaite dans la localité de Saint-Louis au nord du pays.

La publication des résultats définitifs des locales est aussi attendu que le discours du président Macky Sall face à cette défaite cuisante de son parti à ce premier test des urnes avant les prochaines échéances électorales au Sénégal.

Koaci.com
 

Commentez sur Facebook