Lien vers ce message 20 Mai 2015, 2:55
Publié le 11.04.2015 à 10:20 M.C. 20 minutes

Des physiciens ont simulé en laboratoire des impacts à grande vitesse d’objets comme une météorite ou un missile...

http://img.20mn.fr/vTVwbxDORPyLl75qiYKzbQ/648x415_images-extraites-video-objet-metallique-frappant-sol.jpg
Images extraites de la vidéo d'un objet métallique frappant le sol. - Abram Clark


Voilà une chose que Armageddon ou Deep Impact ne nous ont pas apprise: que se passe-t-il sous terre quand une météorite entre en collision avec le sol? Pour répondre à cette question cruciale, l’Université Duke, située en Caroline du Nord a réalisé des simulations très précises.

Les physiciens de l’institution ont développé des techniques qui leur permettent de simuler en laboratoire des impacts à grande vitesse d’objets comme une météorite ou un missile avec des sols artificiels, et de filmer le résultat en super-ralenti, à 40.000 images par seconde.

D’après les résultats de cette recherche, publiés dans la revue Physical Review Letters, le sol devient plus dur quand il est frappé avec force, ce qui explique que les tentatives de faire pénétrer des missiles dans le sol en les lançant plus vite et plus fort sont vouées à l’échec.

«Imaginez que vous essayez de traverser une pièce bondée»

Comme on le voit sur la vidéo ci-dessus, réalisée en lâchant un projectile en métal depuis une hauteur de 2m dans un tas de petites billes, l’énergie cinétique est transférée aux billes et se dissipe à mesure que celles-ci entrent en collision les unes avec les autres, absorbant la force de la collision.



Pour illustrer la différence de réaction des billes suivant la vitesse de l’impact, Abram Clark, l’un des auteurs de l’étude, résume ainsi la situation: «Imaginez que vous essayez de traverser une pièce bondée, explique-t-il. Si vous courez et poussez devant vous plus vite que les gens ne peuvent se déplacer pour vous éviter, vous allez devoir appliquer beaucoup de pression et énerver beaucoup de gens.»
 

Commentez sur Facebook