Lien vers ce message 15 Mai 2015, 21:41
sciencesetavenir.fr Par Joël Ignasse Publié le 15-05-2015 à 13h32

Ce nouveau matériau métallique composite est tellement léger qu’il peut flotter sur l’eau. Il permettra de construire des navires insubmersibles et de diminuer le poids des véhicules.

http://referentiel.nouvelobs.com/file/13991520.jpg
Ce matériau composite avec matrice métallique est plus léger que l'eau. NYU Polytechnic School of Engineering


SYNTACTIQUE. Les chercheurs de l’Ecole polytechnique de l’université de New York et de Deep Springs Technology ont mis au point un nouveau matériau composite à matrice métallique. Il s’apparente aux mousses syntactiques, composées d’une matrice en polymère contenant des microsphères creuses. Mais cette fois, les scientifiques ont remplacé le polymère par un alliage de magnésium qui a été injecté de particules creuses de silicium. Ils ont ainsi obtenu un matériau aux propriétés inédites.

Plus léger que l’eau et plus résistant que le plastique

L’une des propriétés les plus remarquables de ce composite est sa masse volumique d’à peine 0,92 g par centimètre cube (contre 1 pour celle de l’eau). Plus léger que l’eau, il flotte ; un bateau construit avec ce matériau ne devrait pas couler même s’il est endommagé. Outre sa légèreté, il a aussi une bonne résistance et supporte théoriquement les conditions marines. Sa solidité provient des sphères de silicium qui parsèment sa surface. Une seule d’entre elles peut supporter une pression supérieure à cent fois celle qui règne dans une lance à incendie avant de rompre. Chaque sphère, creuse, agit aussi comme un absorbeur de choc augmentant la résistance du produit final.

AUTO. "Ce nouveau développement de matériaux composites à matrice métallique très légère peut à nouveau faire pencher la balance en faveur des matériaux métalliques", souligne Nikhil Gupta, co-auteur d’une étude sur le sujet parue dans l’International Journal of Impact Engineering. "La capacité des métaux à résister à des températures plus élevées peut être un énorme avantage pour utiliser ces composites dans les moteurs et les composants d’échappement" précise-t-il. De fait outre la construction navale, c’est l’industrie automobile qui pourrait utiliser ce nouveau matériau. Il permettrait d’alléger le poids des véhicules et donc de diminuer leur consommation. Les militaires sont également intéressés par le concept qui pourrait servir à renforcer et à alléger le blindage des véhicules de combats. Le laboratoire de recherche de l’US Army a d’ailleurs cofinancé cette recherche. De nombreuses évaluations et des tests de résistance seront toutefois nécessaires avant que comoposite puisse être adopté par l’industrie.
 

Commentez sur Facebook