Cliquez ici!

Gauche
Droite
×


Google: Yahoo: MSN:

Accueil

Bienvenue

Vous n'êtes actuellement pas connecté(e). Vous pouvez, soit vous enregistrer totalement gratuitement et rapidement, soit vous connecter avec votre login et votre mot de passe.


Statistiques

Statistiques Il y a 41 membres enregistrés qui ont posté un total de 2 455 messages et 2 415 sujets
Le dernier membre enregistré est : billy
Le record de visiteurs simultanés sur le website a été de 103 visiteurs: 15 Juin 2015, 13:42

Qui est en ligne

Statistiques

Il y a 11 visiteur(s) sur le website: 0 membre(s) (dont 0 invisible(s)) et 11 invité(s)
Légende : Administrateur, Modérateur global, Modérateur, Membre

Il y a 0 membre qui a visité ce website aujourd'hui, dont 0 invisible(s)

Aucun membre ne fête son anniversaire aujourd'hui

Aucun événement n'est prévu sur le calendrier pour les 10 prochains jours

Angola: Isabel dos Santos limogée de la compagnie pétrolière

Par root, 16 Novembre 2017, 19:38 (0 commentaire)
VIDEO. La fille de l'ex-président limogée de la compagnie pétrolière nationale

Angola: Isabel dos Santos limogée de la présidence de la compagnie pétrolière nationale Sonangol
Isabel dos Santos a été limogée de la présidence de Sonangol par le nouveau président angolais João Lourenço, le 15 novembre 2017.

Isabel Dos Santos, la fille de l'ancien président angolais Edouardo Dos Santos, a été limogée de son poste de PDG de Sonangol, la compagnie pétrolière nationale. Il a fallu un décret signé du nouveau président João Lourenço pour mettre à la porte celle qui est considérée comme la femme la plus riche d'Afrique. Un limogeage qui s'inscrit dans une vaste redistribution des postes stratégiques initiée par le nouveau président.
Les Angolais la surnomment « la princesse ». Isabel Dos Santos, fille aînée de l'ex-président angolais, est aussi héritière. Héritière d'un système qui a permis au clan Dos Santos de s'enrichir pendant près de quatre décennies.

Sa fortune personnelle est estimée à plus de trois milliards de dollars. Femme la plus riche d'Afrique, elle tenait depuis 2016 les rênes de la plus puissante entreprise d'Angola : Sonangol, 40 milliards de dollars de chiffre d'affaires, colonne vertébrale du pays. Sa nomination avait d'ailleurs fait grincer des dents dans l'opposition qui accusait à l'époque le clan Dos Santos d'avoir privatisé à son profit le pétrole angolais.

Il a en tout cas choisi de nommer en remplacement d'Isabel Dos Santos, l'ancien secrétaire d'État au pétrole, Carlos Saturnino, un homme qui lui est réputé fidèle. Isabelle Dos Santos, quant à elle, est libre de continuer à gérer sa fortune. Télécommunications, grandes surfaces, ses entreprises sont florissantes tant en Angola qu'au Portugal, où elle est devenue un pilier de l'économie locale.



Deux autres enfants écartés

Cette annonce marque le 50e jour de l'arrivée au pouvoir du nouveau président João Lourenço. Mais elle n'est pas la seule. Joao Lourenço a aussi fait cesser le contrat du Canal2 de la télévision publique de l'Angola (TPA) avec la société Semba Communications, ayant pour actionnaires deux autres rejetons de l'ancien président : Welwitshea «Tchizé» et José Paulino dos Santos «Coreon Du». Le seul qui n'a pas été touché est José Filomeno dos Santos qui est à la tête du Fonds souverain de l'Angola (FSDEA), qui gère les actifs de l'Etat.

Angola: Isabel dos Santos limogée de la présidence de la compagnie pétrolière nationale Sonangol
Welwitshea «Tchizé»

Angola: Isabel dos Santos limogée de la présidence de la compagnie pétrolière nationale Sonangol
José Paulino dos Santos «Coreon Du»

Ces annonces s'inscrivent dans une série de changements récemment opérés, notamment une nouvelle présidence pour l'entreprise nationale de diamants Endiama, alors que son ex-président Carlos Sumbula qui dirigeait l'entreprise depuis 2009 avait été reconduit dans ses fonctions cette année. Des changements également dans l'administration de Sodiam, entreprise de commercialisation de diamants, mais également à la tête de la Banque Nationale de l'Angola, ou encore à la tête des médias d'Etat, notamment le changement des conseils d'administration de la radio, télévision et agence de presse Angop.

Angola: Isabel dos Santos limogée de la présidence de la compagnie pétrolière nationale Sonangol
José Filomeno dos Santos

Angola: Isabel dos Santos limogée de la présidence de la compagnie pétrolière nationale Sonangol

Angola: Isabel dos Santos limogée de la présidence de la compagnie pétrolière nationale Sonangol

Angola: Isabel dos Santos limogée de la présidence de la compagnie pétrolière nationale Sonangol



Par RFI Publié le 15-11-2017


RDC: Géant suisse des mines associé à un Israélien sulfureux

Par root, 11 Novembre 2017, 4:29 (0 commentaire)
RDC: Géant suisse des mines associé à un Israélien sulfureux

VIDEO. Les "Paradise Papers" révèlent que Glencore, géant suisse des mines et du négoce, a accordé un prêt de 45 millions de dollars à une entreprise en RDC (République démocratique du Congo), contrôlée par l'homme d'affaires israélien Dan Gertler, qui a tissé des relations étroites avec le président de la RDC Joseph Kabila et son entourage.

Mais le nom de cet homme apparaît surtout dans plusieurs affaires de corruption et figure dans plusieurs listes noires destinées aux investisseurs, selon les "Paradise Papers". Or Dan Gertler a servi d'intermédiaire, lorsque Glencore cherchait à acquérir des droits d'exploitation pour la mine de Katanga. Et dans ce dossier, la RDC a vu s'envoler des centaines de millions de francs CFA, selon les conclusions de l'investigation relatées par RFI. La société Glencore a rejeté les accusations de corruption concernant la transaction.





RD CONGO : SCANDALE A LA CHAINE MOLIERE T.V

Par root, 04 Novembre 2017, 23:12 (0 commentaire)
RD CONGO : SCANDALE A LA CHAINE MOLIERE T.V

Dans la soirée de dimanche 22 octobre 2017, dans l'émission « Kin Makambo » de la chaîne de télévision ci-dessus identifiée, nous avons vu Monsieur Léon Nembalemba bondissant sur sa chaise en se contorsionnant de danse, accompagnant la chanson intitulée « En tout cas » qui passait sur sa chaîne en images. Dans cette chanson, il y a incitation manifeste à la haine ethnique à l'encontre des Baluba dont il est dit qu'ils ont quitté leur territoire, sont venus remplir Kinshasa de leur présence et que cette présence massive a réchauffé l'air et l'a rendu irrespirable à Kinshasa.

Accompagnant ces paroles, Monsieur Léon Nembalemba dansait sur sa chaise.

RD CONGO : SCANDALE A LA CHAINE MOLIERE T.VLa question : comment, en ce début du XXIème siècle, on peut ressusciter une telle haine contre les Baluba, en vue de la perpétuer, en dépit du brassage des populations congolaises par des mariages interethniques depuis le 19ème siècle, nous avons cité le mariage entre Dorcas Lungenyi, venue du Kasaï et un papa, venu de Kisangani, tous deux arrachés aux arabes par des missionnaires protestants anglo-américains à la fin du 19ème siècle. On sait qu'à la reprise du Congo fictivement indépendant de Léopold II par la Belgique en vue d'en faire une colonie, la Belgique déclara vouloir instaurer une gestion « scientifique » de la colonie. A cet effet, on produisit des tonnes des monographies décrivant des traits caractéristiques de chaque tribu ou ethnie. Ces traits appelés à évoluer avec le brassage des populations furent codifiés et figés dès 1911 par des livres didactiques des Frères Maristes, notamment.

Le « Mongo » fut décrit comme voleur et de mœurs quelconques. Le « Muluba » y fut décrit comme vantard. Le « Muyaka » comme arriéré. Le « Mukongo » comme allié aux « Bateke et Bahumbu » et propriétaire de Kinshasa, etc.
Ces clichés furent accentués à l'approche de l'Indépendance pour créer des divisions et éloigner l'Indépendance. D'où des guerres artificielles qui firent de nombreuses victimes inutiles dans le pays, notamment au Katanga, au Kasaï, dans la Province de Léopoldville, dans tout l'Est du pays de 1960 à 1967.

Les dictatures ayant la peau dure, Mobutu s'acharna contre les Kasaïens au Katanga comme en 1960, en faisant de nouveau plusieurs victimes entre 1990 et 1992. En 1994, le même Mobutu régnant par défi, fit venir à Kinshasa le journaliste Kwebe Kimpele pour raconter aux gens que la population ethnique Luba représentait tel pourcentage de la population totale du pays. Tshimpumpu wa Tshimpumpu l'attaqua à une de ses conférences de presse de propagation de la haine ethnique dirigée contre les Baluba et dénonça la forfaiture. Kwebe plia bagages et regagna l'Europe sur la pointe de pieds. Mobutu se sentit sans doute frustré.

Parmi les démons haineux des Baluba dans l'entourage de Mobutu, il faut compter « Frère » Ngbanda dont on connaît la virulence de sa haine contre le clan Tshisekedi. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Les Mobutistes de Joseph Kabila relancent aujourd'hui la même incitation à la haine ethnique à l'encontre des Baluba, après les avoir anéantis sur leur propre sol du Grand Kasaï en remplissant 80 fosses communes de leurs ossements.

Le Forum organisé fin août 2017 à Kananga a préconisé la réconciliation à travers la vérité judiciaire. Entretemps, selon le Bâtonnier du Barreau de Kananga, Me Dominique Kambala, sur 19 juridictions des provinces du Kasaï Central et du Kasaï, il n'y a que cinq qui fonctionnent. Comment toutes les victimes des atrocités des pyromanes passant aujourd'hui pour sapeurs-pompiers pourront-elles avoir accès à la Justice et aux réparations ?

Nous interpellons ici le Ministre honoraire Denis Kambayi, ¨Président de l'ASBL « le Grand Kasaï ». A quand une action judiciaire pénale contre les auteurs de cette nouvelle incitation à la haine ethnique à l'encontre des Kasaïens, au travers des Baluba. A croiser les bras sans intéresser la Justice, on finit par banaliser et perpétuer cette haine chez des générations mouvantes.

A qui profitent ces divisions ?



MUAKA MATADI
25/10/2017


Hotel JiJi (example)

Four stars Hotel with swimming pool

  • Classe!

    Our rooms are spacious and modern. Large swimming pool.

    Reserve today
  • Nice Hotel!

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Praesent volutpat, lectus non lacinia luctus, dolor ante luctus justo, et consequat elit odio nec sem.

    More
  • Come visit us!

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Praesent volutpat, lectus non lacinia luctus, dolor ante luctus justo, et consequat elit odio nec sem. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

    More

Rechercher

 
 

Newsletter

Vous devez être enregistré pour pouvoir vous inscrire à la newsletter du forum

.
website security
 
Top