Version haut débit de: MastaKongo Infos
Aide - Rechercher - Membres

La criminelle crise politique de la R.D CONGO

root (02 Février 2018, 13:30)
La criminelle crise politique de la R.D CONGO

L'Eglise Catholique de la RD Congo a été abondamment critiquée ces derniers temps et considérée comme faisant de la politique au lieu de sa mission spirituelle. Les Musulmans de la RDC ont pris position contre elle. D'autres confessions dites religieuses ont fait de même. Mais depuis le 16/01/2018, l'Eglise Protestante a rejoint l'Eglise Catholique. Et ce n'est pas la première fois. La nomination de Nangaa à la tête de la CENI avait été rejetée par l'Eglise catholique RD congolaise, mais imposée par les autres confessions dites religieuses.



Mais qu'est-ce que la politique finalement ?

N'est-ce pas l'art de bien gouverner la cité, le pays ! La RD Congo est-elle gouvernée de manière adéquate ? Le peuple n'est-il pas privé de son droit à la vie et totalement asservi ? Quelle autorité au monde peut s'autoriser à asservir l'homme créé à l'image de Dieu ? Ne pas combattre une telle autorité esclavagiste, n'est-ce pas être complice du mal ? Gandhi avait-il permis aux Anglais de violer les droits du peuple indien ? Le Pasteur Martin Luther King junior avait-il laissé les blancs de l'Amérique marcher sur le peuple afro-américain ? Pourquoi l'Eglise catholique congolaise laisserait-elle les putschistes imposés par des esclavagistes blancs continuer à massacrer le peuple congolais et piller le pays ?

Et alors, ceux qui veulent faire croire aux différentes générations humaines du monde que la France est le pays des droits de l'homme et de la liberté connaissent-ils bien l'histoire ?

La France est le pays qui a produit le Code Noir qui réactiva la traite négrière. Nantes et Bordeaux furent des plaques tournantes de la traite négrière et sont devenues ce qu'elles sont grâce à ce commerce-là. Dans ses écrits, Montesquieu n'a-t-il pas dit qu'à voir des êtres noirs de la plante des pieds jusqu'au sommet de la tête, il était impensable que Dieu qui est si bon ait pu créer ces êtres-là ? N'est-ce pas Charles de Gaulle qui a dit : « Les Etats n'ont pas d'amis, ils recherchent leurs intérêts » ? Cette recherche d'intérêts passe par l'oubli des droits humains et la mise en esclavage de tant de peuples Noirs, hélas ! Les Kanaks en Nouvelle Calédonie, les Noirs des Caraïbes, les Noirs d'Afrique sont assujettis pour que la France soit comptée parmi les grandes puissances du Monde. Sarkozy, Hollande et Macron aujourd'hui n'ont pas dérogé à ce fondement de la politique française. Giscard d'Estaing, Mitterrand et Chirac avant eux avaient fait de même.

Radio France Internationale, RFI en sigle, est qualifiée de Radio du Monde. ?

Le monde entier a donc entendu le Journal Afrique de RFI de lundi 15/01/2018 à 13 h 30', heure de Kinshasa. Au cours de ce journal parlé, il a été clairement précisé que les efforts de la Belgique pour amener l'UE à des mesures plus fermes à l'encontre du régime putschiste et criminel de Kinshasa ne sont d'aucun effet. La France et l'Espagne ont besoin de ces putschistes criminels, assassins du peuple congolais, pour des contrats miniers juteux et la prospérité de leurs affaires, notamment celles de TOTAL et ORANGE, éventuellement de Bolloré, comme en Côte-d'Ivoire, au Togo, au Gabon et au Congo Brazzaville voisin où ils ont maintenu Sassou, marchant sur les cadavres des congolais d'en face, pour les mêmes raisons économiques. Le Portugal lui aussi esclavagiste, vient de s' ajouter à la France et à l'Espagne et veut faire des affaires, sans doute louches, avec les putschistes en place en RDC.

De toute évidence, avec des Etats d'Europe aussi déterminés à ignorer les peuples noirs d'Afrique, à armer des putschistes contre les peuples qu'ils cherchent à asservir, qu'y a-t-il encore de commun entre eux et notre peuple qu'ils cherchent à réduire à l'esclavage par de petits potentats noirs, garants de leurs intérêts économiques mesquins ? Rien.

Ainsi se vérifie le proverbe congolais qui dit : « Si tu constates qu'un petit poussin remplit toute une marmite, sache que la maman poule est en-dessous ». C'est dire que l'arrogance constatée des putschistes qui veulent confisquer le pouvoir en RD Congo vient des appuis diplomatiques reçus de ces quelques Etats esclavagistes d'Europe.

Le peuple congolais (Eglise catholique, Société Civile, Opposition véritable et non opportuniste de Kamerhe ou Ndjoli, le peuple congolais tout entier) est averti qu'il doit compter sur lui-même et se prendre en charge. Il faut donc s'organiser. Mais à quand cette organisation car il faut faire émerger les revendications du peuple collectivement ? Le discours qui tend à dire que l'Opposition a échoué n'analyse pas bien les faits. Le poussin putschiste est armé en cachette pour intimider le peuple par une présence massive des policiers dans les rues. Ses policiers tuent et rien ne change. Comme au Togo. C'est cela le motif du découragement du peuple. Il s'avère ainsi que les congolais ont pour ennemis déclarés en Europe : la France, l'Espagne, le Portugal ; en Afrique : le Rwanda, l'Ouganda et les Putschistes. Et ces ennemis ont peur d'une révolution populaire qui emporterait tout sur son passage. Donc, ils font tout pour l'étouffer dans l'œuf. Voilà le scénario actuel.

La Syrie de Bachar El Assad s'est appuyée sur la Russie, l'Iran et la Turquie pour s'opposer aux USA, à la France et aux monarchies arabes qui cherchent à modifier la cartographie du Proche et du Moyen Orient. Et la Syrie, manifestement, est en train de récupérer la situation de son pays.

Les Congolais n'ont pas d'autre choix que de s'organiser en Nation consciente des enjeux, de s'assumer comme peuple, de prendre leur destin en mains en adultes et de passer à la vitesse supérieure, en sachant avec qui composer pour venir à bout de la France, de l'Espagne, du Portugal et des putschistes qui sont, eux et leurs parrains, tous criminels. Les Congolais doivent savoir que les Nations-Unies et la CPI sont des machins qui ne peuvent rien pour défendre le peuple congolais en dehors de leurs gesticulations et des discours soi-disant de condamnation. Ceux qui ont installé ces machins sont ceux qui veulent dominer le monde par des guerres et des rapines et que, donc, ils ne peuvent se détruire eux-mêmes en se faisant la guerre entre eux.

La criminelle crise politique de la R.D CONGO La criminelle crise politique de la R.D CONGO

Si les Congolais ne font rien et ne se contentent que de petits discours, des recours naïfs à la soi-disant Communauté internationale, demain, on va leur imposer le référendum constitutionnel, la fraude électorale, le maintien de Kabila, le partage de la dépouille de l'Etat Congolais tué par la balkanisation. Et ce sera fini du grand Congo d'aujourd'hui.

La criminelle crise politique de la R.D CONGO
Fatou Bensouda CPI

La prise en mains de notre destin commun est une question de courage, d'audace et de sagesse. C'est ici le lieu de rappeler le conte du chasseur. Après un séjour de quelques jours en forêt, il se rendit avec sa gibecière remplie de viandes à une rivière proche pour se laver. Une fois là, il voit un caïman s'avancer vers lui. Ramassant sa lourde gibecière pour fuir, il entend (voit) un lion venir dans sa direction. Faisant demi-tour, il grimpa péniblement sur l'arbre au bord de la rivière. Arrivé au beau milieu de l'arbre, il s'aperçoit qu'un serpent trônait (dessus) au sommet de l'arbre.

Après un moment de réflexion, il introduit la main dans sa gibecière et jette une cuisse d'antilope au caïman qui s'en empare et disparaît. Il fait de même pour le lion et celui-ci disparaît à son tour. Les deux ennemis d'en bas étant écartés, il tire à l'arc et atteint mortellement le serpent. Débarrassé de tous les ennemis, il put enfin jouir paisiblement de son butin.



A vous, vaillant peuple congolais, mes vœux de longévité, de sagesse, de courage et d'audace en ce début de l'année 2018.

A bon entendeur, salut.





MUAKA MATADI

19/01/2018
.